Prévisions salariales 2014 du Conseil du patronat du Québec - Les employeurs prévoient accorder des augmentations comparables à celles de 2013

MONTRÉAL, le 1er oct. 2013 /CNW Telbec/ - Les augmentations salariales que les employeurs du Québec prévoient accorder l'an prochain, qui se situent en moyenne à 2,8 %, seront généralement égales à celles de 2013, alors que les structures salariales augmenteront en moyenne de  1,9 %. L'incertitude liée à la situation économique mondiale amène les gestionnaires à faire preuve de prudence en matière de rémunération, mais la nécessité de pouvoir compter sur une main-d'œuvre de qualité et disponible demeure un enjeu, alors que les employeurs peinent à attirer et à retenir des employés possédant des compétences-clés spécifiques dans certains secteurs d'activité.

Voici la principale tendance qui ressort du Dossier spécial sur les prévisions salariales 2014, une publication du Conseil du patronat du Québec attendue impatiemment chaque année par l'ensemble des employeurs du Québec et préparée par les meilleures firmes de consultation en ressources humaines du Québec (Aon Hewitt, Mercer, Morneau Shepell, Towers Watson). Le dossier a été dévoilé aujourd'hui, à Montréal, à l'occasion d'un petit déjeuner-conférence auquel ont participé plus de 120 gestionnaires et professionnels en ressources humaines.

Sur les plans régional et sectoriel, les augmentations prévues en Alberta et en Saskatchewan, de même que celles dans le secteur du pétrole et du gaz, demeurent les plus élevées, sans toutefois que les disparités soient très substantielles. Il ne devrait pas y avoir d'écarts considérables non plus au regard des hausses accordées entre les différentes catégories d'emplois (personnel technique et administratif, personnel d'opération et de production, professionnels, cadres, cadres supérieurs, etc.).

« Dans un contexte de concurrence mondiale, où l'accès à une main-d'œuvre disponible, de qualité et à un coût concurrentiel constitue une priorité, il est essentiel que les employeurs bénéficient des meilleures conditions possibles (notamment en ce qui a trait aux taxes sur la masse salariale) pour créer de la richesse et offrir ainsi une rémunération qui soit compétitive à leurs employés », a indiqué la directrice de la recherche et économiste en chef du Conseil du patronat, Mme Norma Kozhaya.

Taxes sur la masse salariale : 175 $ de plus par employé

Il est intéressant de noter à cet égard que les augmentations salariales prévues pour 2014 représenteront pour les employeurs du Québec un coût moyen annuel additionnel de 175 $ pour chaque employé en taxes sur la masse salariale, en tenant compte des différents taux de cotisation annoncés pour l'an prochain (cotisations au Fonds de santé et de sécurité du travail, au Régime québécois d'assurance parentale, à la Régie des rentes du Québec, au régime d'assurance-emploi, au Fonds de santé du Québec, etc.).

Soulignons néanmoins que, grâce aux représentations constantes et énergiques menées, entre autres, par le Conseil du patronat auprès des décideurs gouvernementaux au cours des dernières années, les employeurs québécois bénéficieront d'un peu de répit l'an prochain quant à la hausse de leurs cotisations sur la masse salariale. Rappelons en effet que, pour 2014, le taux moyen de cotisation de la Commission de la santé et de la sécurité du travail diminuera de 3 %, passant à 2,02 $ par 100 $ de masse salariale, alors que les taux de cotisation à l'assurance-emploi et au Régime québécois d'assurance parentale, pour leur part, seront maintenus respectivement à 2,13 $ par 100 $ de masse salariale et 0,782 %.

Dans la quatrième édition de son Bulletin de la prospérité du Québec, dévoilée la semaine dernière, le Conseil du patronat rappelait d'ailleurs la situation peu concurrentielle de la province à ce chapitre, le Québec obtenant une note de « C- » pour ce qui est du coût de la main-d'œuvre. Rappelons à cet effet que les employeurs du Québec paient annuellement environ 30 % de plus en taxes sur la masse salariale que leurs concurrents de l'Ontario et 45 % de plus que la moyenne canadienne.

Le dossier spécial annuel du Conseil du patronat du Québec sur les prévisions salariales est disponible en français et en anglais sur le site Web de l'organisme (www.cpq.qc.ca).

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE : Conseil du patronat du Québec

Renseignements :

et entrevues : 
Patrick Lemieux
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438 886 9804


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.