Préserver la biodiversité en éradiquant une espèce envahissante de nos
milieux naturels

MONTRÉAL, le 21 juill. /CNW Telbec/ - En collaboration avec la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, la Ville de Montréal a lancé la phase II du "Projet de restauration et de valorisation de la biodiversité en milieu urbain". Pour le troisième été consécutif, une trentaine de jeunes travailleront à éradiquer le nerprun cathartique, une plante exotique très envahissante présente sur l'île de Montréal. Cette année, trois secteurs d'intervention sont visés, soit l'écoterritoire des sommets et flancs du mont Royal, ainsi que les parcs-nature de l'Île-de-la-Visitation et du Bois-de-Liesse.

Évaluée à plus de 280 000 $, la réalisation de la phase II est rendue possible grâce au renouvellement de la participation des partenaires financiers de la phase I. Il s'agit de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement (100 000 $), le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles par le biais du Programme Valorisation Jeunesse - Place à la relève (96 000 $), la Ville de Montréal et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, pour le secteur mont Royal, dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal (35 000 $), et la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman/Programme C-Vert (4 000 $). Également, la Ville et SOVERDI apportent le soutien financier nécessaire à l'encadrement administratif du projet. L'enveloppe globale sera partagée entre la SOVERDI, GUEPE et les Amis de la montagne pour l'encadrement des jeunes et la réalisation des activités.

"Notre Administration a le souci d'assurer la qualité des milieux de vie dans une perspective de développement durable. La présence d'espèces envahissantes dans les milieux naturels, notamment de nerprun cathartique, est préoccupante puisqu'en rivalisant agressivement avec les espèces indigènes, le nerprun menace la conservation de la biodiversité des écosystèmes. En collaboration avec plusieurs partenaires, la Ville souhaite sensibiliser la population aux effets néfastes de cette espèce, dont le contrôle et l'éradication contribueront à maintenir l'intégrité des milieux naturels qui composent le paysage montréalais", a affirmé M. Alan DeSousa, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal responsable de l'environnement, du développement durable et des parcs.

"Cette initiative, qui associe la participation active de jeunes citoyens à la protection de milieux naturels et la sensibilisation du public, est un exemple de projet ancré dans la communauté auquel la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement est heureuse de s'associer", a déclaré Catherine Leconte, directrice générale de la Fondation.

Afin de restaurer la biodiversité dans les zones d'intervention, les participants au projet procèdent à la plantation d'espèces indigènes en lieu et place des nerpruns qu'ils retirent du milieu naturel. Le projet prévoit également un suivi du travail effectué, qui permettra de documenter l'efficacité de cette méthode de lutte contre les plantes envahissantes et de restauration de la biodiversité. Par ailleurs, un document visant à sensibiliser la population sera distribué dans les boîtes aux lettres à proximité des sites touchés par le projet. Plusieurs résidents ont sur leur terrain, à leur insu, des plants de nerprun susceptibles d'envahir les milieux naturels avoisinants et de compromettre le maintien des espèces indigènes.

Un projet environnemental à volet socio-économique

Ce projet permet d'offrir des emplois d'été qualifiants et formateurs à 30 jeunes issus de minorités visibles provenant de quartiers défavorisés, en fin de parcours régulier au niveau secondaire. Ces jeunes reçoivent une formation variée leur permettant d'identifier les plantes, d'apprendre les méthodes de travail adéquates ainsi que les règles de base en santé et sécurité, ce qui favorise leur intégration sociale et professionnelle future.

Le projet s'inscrit dans le cadre de la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels, de la Politique de l'arbre, du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise, du Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal, et également dans les objectifs de l'Année internationale de la biodiversité en 2010.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Renseignements: Valérie De Gagné, Relations avec les médias, Ville de Montréal, 514 872-6013; Danielle Lavoie, conseillère en communication, Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, Tél: (514) 289-2211 poste 4854, Courriel: Lavoie.Danielle4@hydro.qc.ca; Site Web: http://www.hydroquebec.com/fondation-environnement; Source: Darren Becker, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 872-6412


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.