Près de la moitié des propriétaires doutent de pouvoir se libérer de leurs dettes avant la retraite, selon un sondage de la Banque Manuvie du Canada

  • Moins de la moitié des propriétaires sont satisfaits de la façon dont ils ont géré leurs dettes au cours de la dernière année.
  • De nombreux propriétaires négligent d'employer les stratégies élémentaires en matière de gestion des dettes.
  • Les propriétaires qui font appel à un conseiller sont moins nombreux à avoir un solde de carte de crédit impayé.
En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC    SEHK : 945  

 

WATERLOO, ON, le 19 nov. 2013 /CNW/ - Bien qu'il soit important pour 83 % des propriétaires de rembourser leurs dettes avant la retraite, seulement 51 % d'entre eux ont bon espoir d'atteindre cet objectif, selon un nouveau sondage de la Banque Manuvie du Canada.

« Si vous craignez de ne pas réussir à vous libérer de vos dettes d'ici votre départ à la retraite ou plus tôt, vous avez intérêt à vous adresser à un professionnel et à établir un plan personnalisé », déclare Doug Conick, président et chef de la direction de la Banque Manuvie du Canada.

Signe qu'un nombre croissant de Canadiens se préoccupent de la hausse de l'endettement des ménages, les résultats du sondage révèlent que seulement 43 % des propriétaires se disent satisfaits de la façon dont ils ont géré leurs dettes et leurs finances courantes au cours de la dernière année. Cette proportion a légèrement diminué depuis deux ans, alors que 46 % des répondants avaient affirmé en être satisfaits. Les jeunes propriétaires de 30 à 39 ans présentent le taux de satisfaction le plus bas, puisqu'ils sont moins de quatre sur dix à se déclarer satisfaits de la façon dont ils ont géré leurs dettes au cours de la dernière année, alors qu'ils sont près de cinq propriétaires sur dix à affirmer en être satisfaits dans le groupe des 50 à 59 ans.

Les résultats du sondage démontrent également que près de un répondant sur trois est très insatisfait de la façon dont il a géré ses dettes et ses finances courantes au cours de la dernière année, et cette proportion est légèrement plus élevée qu'au troisième trimestre de 2011. Plus de trois propriétaires sur quatre considèrent le remboursement de toutes leurs dettes comme étant l'une de leurs principales priorités financières, ce qui correspond aux conclusions des sondages précédents.

« Les Canadiens peuvent recourir à l'endettement pour améliorer leur niveau de vie et acheter des biens durables, ajoute M. Conick. Mais, les gens ont tout de même besoin d'une stratégie pour gérer leurs dettes. La solution consiste à déterminer vos priorités financières et à établir un plan afin de vous concentrer sur vos objectifs les plus importants. »

Lorsqu'on a demandé aux répondants quelles stratégies ils utilisent pour gérer leurs dettes efficacement, les deux tiers ont déclaré qu'ils paient toujours la totalité du solde de leur carte de crédit, ce qui représente une augmentation de 9 % par rapport aux résultats du sondage mené il y a deux ans. L'autre tiers des répondants, c'est-à-dire ceux qui ont parfois un solde impayé, ont affirmé pour la plupart avoir l'intention de prendre l'habitude de rembourser la totalité du solde au cours de l'année à venir. Il est intéressant de constater que cette affirmation est très similaire à celle des participants au sondage de 2011, ce qui semble indiquer que les bonnes intentions demeurent parfois un vœu pieux. Les autres stratégies employées couramment par les propriétaires consistent à effectuer des versements supérieurs au minimum requis pour rembourser leurs dettes (61 %) et à dresser un budget par écrit pour faire le suivi et la gestion de leurs dépenses (43 %). Dans chaque cas, entre 25 % et 33 % des répondants ont déclaré ne pas employer la stratégie énoncée, mais avoir l'intention de le faire au cours de l'année à venir.

En ce qui concerne les stratégies les moins utilisées en matière de gestion des dettes, seulement une personne sur trois regroupe ses dettes à un seul taux d'intérêt peu élevé et moins d'une personne sur quatre fait appel à un conseiller en services financiers pour obtenir des conseils en la matière. Fait à noter, les répondants qui font affaire avec un conseiller en services financiers pour mieux gérer leurs dettes sont plus nombreux à tirer avantage de ces stratégies. En fait, 80 % des propriétaires qui font appel à un conseiller paient la totalité du solde de leur carte de crédit chaque mois, et cette proportion diminue à 64 % chez ceux qui ne s'adressent pas à un conseiller. De plus, les répondants faisant affaire avec un conseiller sont plus nombreux à effectuer des versements supérieurs au minimum requis pour rembourser leurs dettes et à dresser un budget par écrit.

« Toute personne ayant peu de temps à consacrer à la gestion de ses dettes ou ayant besoin de conseils objectifs et éclairés aurait certainement avantage à s'adresser à un conseiller en services financiers, déclare M. Conick. Il est toujours utile de connaître les stratégies et les outils qui fonctionnent pour les autres, et le fait d'obtenir des conseils personnalisés pourrait vous aider à garder le cap sur votre objectif et à réussir à vous libérer de vos dettes. »

À propos du sondage de la Banque Manuvie du Canada sur l'endettement
Le sondage de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 2 132 propriétaires canadiens de toutes les provinces, âgés de 30 à 59 ans et dont le ménage a un revenu supérieur à 50 000 $. Il a été réalisé en ligne par la société Research House du 10 au 20 septembre 2013. Les résultats nationaux ont été pondérés par province et par sexe.

À propos de la Banque Manuvie
Créée en 1993, la Banque Manuvie a été la première banque de droit fédéral à être fondée par une société d'assurance au Canada. Banque à charte fédérale de l'annexe I et filiale en propriété exclusive de la Financière Manuvie, elle est la première banque au Canada à exercer ses activités par l'entremise de conseillers. Son actif s'élève à plus de 22 milliards de dollars et ses clients sont répartis dans tout le pays.

À propos de la Financière Manuvie
La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités principalement en Asie, au Canada et aux États-Unis. Les clients se tournent vers les solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes de la Financière Manuvie pour prendre leurs décisions financières les plus importantes. Son réseau international d'employés, d'agents et de partenaires de distribution offre des produits et services de protection financière et de gestion de patrimoine à des millions de clients. Elle propose aussi des services de gestion d'actifs à des institutions. Au 30 septembre 2013, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 574,6 milliards de dollars canadiens (558,7 milliards de dollars américains). La Société exerce ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis.

La Société Financière Manuvie est inscrite aux bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole « MFC », et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole « 945 ». Elle est présente sur le Web, à l'adresse manuvie.com.

SOURCE : Société Financière Manuvie

Renseignements :

Communications avec les médias 

Sean B. Pasternak
Financière Manuvie
416 852-2745
sean_pasternak@manuvie.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.