Près de 70 pour cent des Canadiens ont encore des courses à faire pour les Fêtes

Les post-boomers et les hommes ont le plus tendance à reporter leurs achats des Fêtes, selon le cinquième sondage annuel de la Banque CIBC sur le magasinage des Fêtes

TORONTO, le 21 déc. 2015 /CNW/ - En pleine période des Fêtes, un sondage de la Banque CIBC (TSX: CM) (NYSE: CM) réalisé le 15 décembre, seulement 10 jours avant Noël, révèle que 69 pour cent des Canadiens n'ont pas fini de magasiner, et que 15 pour cent n'ont même pas commencé à le faire.

Les Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont les plus grands procrastinateurs, 75 pour cent d'entre eux ayant indiqué qu'ils n'avaient pas terminé leur magasinage. Parmi les répondants qui n'ont pas commencé à magasiner, 18 pour cent sont des hommes; seulement 11 pour cent des femmes avouent n'avoir rien acheté encore.

« Les Canadiens sont parvenus jusqu'ici à limiter leurs dépenses, mais le fait que tant de consommateurs font du magasinage de dernière minute augmente le risque d'excès », note Steve Webster, vice-président, Services bancaires - détail et entreprises, Banque CIBC. « Bien que la frénésie des achats de dernière minute fasse partie intégrante de la réalité des Canadiens et des Canadiennes, il reste que les choix tardifs effectués dans le feu de l'action entraînent souvent des dépassements de budget vu le peu de temps dont on dispose. »

Voici quelques-unes des principales conclusions du sondage :

  • 69 pour cent des Canadiens n'ont pas encore terminé leur magasinage des Fêtes.
  • Ceux qui n'ont pas terminé leurs achats risquent davantage de dépasser leur budget; 20 pour cent des sondés s'attendent à le faire, tandis que 24 pour cent avouent ne pas s'être fixé de budget.
  • À ce jour, les Canadiens ont dépensé en moyenne 601 $ pour les étrennes. Plus tôt, un autre sondage de la Banque CIBC concluait que les Canadiens allaient dépenser en moyenne 652 $ cette année.
    • Le sondage de l'an dernier indique que les Canadiens aveint dépensé en moyenne 678 $.
  • Les dépenses varient grandement selon les régions : en Colombie-Britannique, les consommateurs avaient déjà déboursé 871 $ au 15 décembre, contre seulement 383 $ au Québec.
  • Un Canadien sur quatre (23 pour cent) choisit de ne pas plafonner ses dépenses et de ne pas se fixer de budget pour la période des Fêtes.

Outre les cadeaux, les soirées et repas organisés pour les Fêtes viennent eux aussi grever le budget des Canadiens

En plus des cadeaux, 40 pour cent des Canadiens signalent que l'achat de nourriture et d'alcool pour les réunions en famille ou entre amis est susceptible de causer des dépenses plus importantes que prévu, et 32 pour cent reconnaissent que les repas au restaurant constituent un facteur de dépassement du budget.

« Il est facile de trop dépenser, et c'est pourquoi il est bon de noter ses dépenses au fur et à mesure pour pouvoir garder les choses en perspective », recommande M. Webster. « Planifier ses dépenses devrait se faire en même temps que planifier le paiement de ses factures. C'est la meilleure façon de démarrer la nouvelle année du bon pied et de ne pas prendre du recul par rapport à d'autres objectifs d'épargne. »

Comment prévenir les débordements :

  • Faites le suivi de vos dépenses. Grâce à l'application Services bancaires mobiles CIBC, vous pouvez vérifier en quelques secondes le solde de vos comptes sur votre téléphone, et ainsi voir ce que vous avez dépensé jusqu'à présent au moyen de votre Carte de débit Avantage CIBC. De plus, le service IntelliCrédit CIBC permet aux titulaires d'une carte de crédit CIBC d'établir un budget pour chaque catégorie de dépenses et d'être informés de tout dépassement de budget.
  • Ayez un plan de remboursement. Dans le cas des personnes qui règlent leurs achats des Fêtes par carte de crédit, il est important de préparer un plan qui permette de rembourser le solde le plus rapidement possible afin d'éviter des frais d'intérêt.
  • Gardez le cap sur votre épargne périodique. À cette période de l'année, il peut être difficile de ne pas déroger à sa stratégie financière habituelle. Pour ne pas négliger vos plans à long terme, séparez l'argent que vous mettez de côté pour la réalisation de vos objectifs financiers de celui que vous consacrez à votre budget des Fêtes.

PRINCIPALES CONCLUSIONS DU SONDAGE

Pourcentage de Canadiens qui n'ont pas terminé leur magasinage des Fêtes, par région :

Échelle nationale 69 %
C.-B. 68 %
Alberta 65 %
Manitoba et Saskatchewan 69 %
Ontario 69 %
Québec 69 %
Région de l'Atlantique 72 %

Pourcentage de Canadiens qui n'ont pas terminé leur magasinage des Fêtes, par tranche d'âge :

Échelle nationale 69 %
De 18 à 34 ans 75 %
De 35 à 54 ans 72 %
55 ans ou plus 58 %

Pourcentage de Canadiens qui n'ont pas terminé leur magasinage des Fêtes, par sexe :

Échelle nationale 69 %
Hommes 69 %
Femmes 68 %

Pourcentage de Canadiens qui n'ont pas commencé leur magasinage des Fêtes, par sexe :

Échelle nationale 15 %
Hommes 18 %
Femmes 11 %

Montant que les Canadiens pensent avoir dépensé pour leur magasinage des Fêtes depuis le début de l'année, par région :

Échelle nationale 601 $
C.-B. 871 $
Alberta 630 $
Manitoba et Saskatchewan 619 $
Ontario 601 $
Québec 383 $
Région de l'Atlantique 703 $

Comparaison entre les dépenses des Canadiens et leur budget des Fêtes :

  Magasinage terminé Magasinage non terminé
Respect du budget 52 % 46 %
Dépenses inférieures au budget 9 % 7 %
Dépenses supérieures au budget 15 % 20 %
Ne savent pas ou ont perdu le compte 3 % 3 %
N'ont pas établi de budget 22 % 24 %

Les 14 et 15 décembre 2015, un sondage en ligne a été mené auprès de 1 519 adultes canadiens choisis au hasard parmi les personnes inscrites au Forum Angus Reid. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de +/- 2,08 %, 19 fois sur 20. Les responsables du sondage ont pondéré statistiquement les résultats en fonction des données du recensement relatives aux études, à l'âge, au sexe et à la région (et, au Québec, à la langue) pour créer un échantillon représentatif de la population adulte du Canada. Les écarts dans les totaux ou entre ceux-ci s'expliquent par le fait que les chiffres ont été arrondis.

À propos de la Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière canadienne d'envergure mondiale qui compte 11 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises. Par l'intermédiaire de ses trois principales unités d'exploitation, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises, Gestion des avoirs et Marchés financiers, la Banque CIBC offre une gamme complète de produits et de services au moyen de son réseau étendu de services bancaires électroniques, de ses centres bancaires et de ses bureaux dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués de presse et d'autres renseignements sur la Banque CIBC dans notre centre des médias, sur le site Web de l'entreprise au www.cibc.com/francais.

 

 

 

SOURCE Banque CIBC

Renseignements :

Olga Petrycki, directrice, Communications externes, 416 306-9760 ou olga.petrycki@cibc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.