Près de 45 % des personnes âgées dans les établissements de soins en
hébergement souffrent de dépression ou présentent des symptômes de la maladie

Selon une étude, l'état de santé et la qualité de vie des personnes âgées qui présentent des symptômes de dépression sont médiocres

OTTAWA, le 20 mai /CNW Telbec/ - Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), plus de deux Canadiens âgés sur cinq (44 %) vivant dans un établissement de soins en hébergement ont reçu un diagnostic de dépression ou présentent des symptômes de cette maladie.

L'étude, intitulée La dépression chez les personnes âgées dansles établissements de soins en hébergement, est l'une des plus importantes du genre au Canada à examiner la prévalence de la dépression et ses incidences sur les résidents des établissements de soins en hébergement, comme les établissements de soins de longue durée, les centres de soins infirmiers et les foyers de soins personnels. L'étude, qui puise dans les données du Système d'information sur les soins de longue durée de l'ICIS, porte sur près de 50 000 résidents de 65 ans ou plus de quatre provinces et un territoire (Nouvelle-Écosse, Ontario, Manitoba, Saskatchewan et Yukon).

L'étude de l'ICIS révèle que plus de un résident âgé sur quatre (26 %) vivant dans un établissement de soins en hébergement avait reçu un diagnostic de dépression, et que un sur cinq (18 %) présentait des symptômes de la maladie sans diagnostic. Les résidents présentaient des symptômes de dépression s'ils obtenaient une note d'au moins 3 sur l'échelle de mesure de sla dépression, qui mesure les symptômes tels que la colère persistante, la tendance à pleurer et l'anxiété récurrente.

"La dépression peut avoir des effets majeurs sur la qualité de vie des personnes en plus d'engendrer des coûts significatifs pour la société. Selon la recherche, la dépression passe souvent inaperçue chez les personnes âgées, qui ne sont donc pas traitées", explique Mme Nancy White, gestionnaire, Élaboration de projets, Services à domicile et Soins de longue durée. "En raison du vieillissement de la population canadienne et de l'augmentation du nombre de personnes susceptibles d'intégrer les établissements de soins en hébergement, il est important de comprendre comment la dépression ou ses symptômes affectent cette population. Ainsi, on sera en mesure de trouver les bonnes options de traitement et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes âgées."

La qualité de vie des personnes âgées présentant des symptômes de dépression est médiocre

L'étude de l'ICIS montre que les personnes âgées qui présentent des symptômes de dépression étaient confrontées à d'importants problèmes médicaux, sociaux, fonctionnels et de qualité de vie, qu'elles aient reçues un diagnostic de la maladie ou non.

Les personnes âgées qui présentent des symptômes de dépression étaient plus susceptibles de manifester un comportement agressif, d'avoir des conflits avec la famille ou le personnel et d'abandonner des activités qu'elles trouvaient auparavant intéressantes. Elles étaient aussi trois fois plus susceptibles de présenter des troubles du sommeil, étaient moins autonomes que les personnes âgées ne présentant aucun symptôme de dépression et risquaient davantage d'avoir des problèmes de communication.

La Dre Marie-France Rivard, présidente du Comité consultatif des personnes âgées de la Commission de la santé mentale du Canada et professeure de psychiatrie à l'Université d'Ottawa, déclare : "S'installer dans un établissement de soins est généralement un événement assez stressant qui fait souvent suite à des pertes marquées en termes de santé, d'autonomie et de soutien social. Cette situation peut favoriser le développement d'un trouble dépressif qui peut être associé à des sentiments de désespoir, de culpabilité et de solitude. Il peut s'accompagner de symptômes physiques comme des troubles du sommeil, le manque d'appétit et de la faiblesse, ce qui occasionne souvent le retrait social."

Les personnes souffrant de dépression sont plus susceptibles de subir des évaluations de santé mentale

L'étude montre que les personnes âgées ayant reçu un diagnostic de dépression et présentant des symptômes de la maladie étaient deux fois plus susceptibles de subir une évaluation de santé mentale par un professionnel de la santé mentale certifié. Elles étaient aussi plus de deux fois plus susceptibles de se voir prescrire des antidépresseurs que les personnes âgées présentant des symptômes mais sans diagnostic. Très peu de résidents étaient suivis en psychothérapie, sans égard à la présence de symptômes ou d'un diagnostic. Les deux tiers des personnes âgées pour lesquelles un diagnostic était consigné ne présentaient que de légers symptômes, sinon aucun symptôme, selon l'échelle de mesure de la dépression, ce qui permet de déduire que leurs symptômes étaient gérés efficacement.

Des outils cliniques permettent un meilleur dépistage des symptômes de dépression

Une recherche antérieure a montré que le diagnostic de la dépression chez les personnes âgées peut s'avérer difficile. Des instruments normalisés d'évaluation clinique, comme le RAI-MDS 2.0 qui a été utilisé dans la présente étude, offrent de meilleurs renseignements permettant d'identifier les personnes âgées susceptibles d'enregistrer des résultats médiocres à cause de la dépression ou de symptômes de celle-ci. En mettant l'accent sur les symptômes et les comportements, le RAI-MDS 2.0 donne une vision plus holistique des problèmes rencontrés par les personnes âgées qui souffrent de dépression ou présentent les symptômes de celle-ci, et peut permettre le suivi de l'efficacité des interventions mises en œuvre.

Depuis 2007, le personnel soignant du Copper Ridge Place de Whitehorse (Yukon) utilise les scores obtenus au moyen de l'instrument d'évaluation pour mieux comprendre leurs patients et leur offrir des régimes de soins mieux ciblés et plus exhaustifs.

"Nous évaluons nos résidents à l'aide du RAI-MDS 2.0 à leur arrivée initiale dans l'établissement et, souvent, nous arrivons à identifier ceux qui présentent des symptômes de dépression. Auparavant, ces cas seraient passés inaperçus", déclare Mme Cynthia Fraser, infirmière auxiliaire autorisée et évaluatrice MDS à l'établissement. "Dès qu'un problème est décelé, il est soumis à l'équipe, qui pourra ensuite aider les résidents à trouver des solutions. Ainsi, nous avons clairement réussi à réduire les symptômes de dépression des résidents et à améliorer leur qualité de vie."

À propos de l'ICIS

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir en temps opportun de l'information exacte et comparable. Les données que l'ICIS rassemble et les rapports qu'il produit éclairent les politiques de la santé, soutiennent la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.

À propos du SISLD

Le Système d'information sur les soins de longue durée (SISLD) a été créé en 2003-3004. Il permet de recueillir et de rendre compte de l'information normalisée provenant d'hôpitaux de soins de longue durée et d'établissements de soins en hébergement qui offrent des soins infirmiers 24 heures sur 24 partout au Canada. Le fichier minimal de l'instrument d'évaluation des résidents d'interRAI, version 2.0 (RAI-MDS 2.0) est un instrument d'évaluation clinique exhaustif à la base des données normalisées du SISLD. Il est utilisé dans huit provinces et territoires du Canada. Les évaluations dotent les cliniciens d'une source d'information riche et de qualité supérieure sur les résultats cliniques et l'utilisation des ressources afin d'éclairer la planification des soins en hébergement et fournissent aux organismes, grâce aux rapports de l'ICIS, des données comparatives à l'appui de la planification et de l'amélioration de la qualité.

Le rapport et les figures suivantes sont affichés dans le site Web de l'ICIS au www.icis.ca.

    
    Figure 1  Répartition des diagnostics et des symptômes de dépression chez
              les résidents de 65 ans ou plus (figure 1 dans le rapport)
    Figure 2  Répartition des principaux facteurs fonctionnel, de qualité de
              vie et social chez les résidents de 65 ans ou plus, en fonction
              du diagnostic et des symptômes de dépression (adaptation des
              figures 4, 5 et 6 du rapport)
    

SOURCE Institut canadien d'information sur la santé

Renseignements : Renseignements: Personne-ressource: Benoit Laplante, (613) 694-6603, Cell.: (613) 725-4076, blaplante@icis.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.