Premiers signes d'une révolution verte durable en Afrique

OTTAWA, le 27 avr. /CNW Telbec/ - En Afrique, la majorité de la production alimentaire est assurée par de petits exploitants agricoles. Or, bien souvent, ces derniers doivent s'en tirer avec de maigres ressources et peu de soutien de la part de l'État. Si l'on veut parvenir à nourrir la population du continent et à bâtir des économies respectueuses de l'environnement, il est essentiel de fournir à ces agriculteurs - des agricultrices pour la plupart en fait - ce dont ils ont besoin, qu'il s'agisse d'outils, d'information ou encore de politiques publiques favorables. À l'occasion d'une conférence publique, l'agronome de renom Namanga Ngongi fera état des premiers signes prometteurs d'une révolution verte en Afrique, dont un meilleur accès aux fournitures, au financement et aux marchés et une production accrue.

    
    Date et heure :  le vendredi 30 avril 2010, de 14 h à 15 h 30
    Endroit :        CRDI, 150, rue Kent (angle de la rue Albert), 8e étage,
                     Ottawa (Ontario)
    

Namanga Ngongi est président de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) depuis 2007. Il possède une expérience professionnelle diversifiée, acquise à l'échelle tant nationale qu'internationale, dans les domaines de l'agriculture, de la sécurité alimentaire et de la gestion d'organisations internationales. Titulaire d'un doctorat en agronomie et phytotechnie de l'Université Cornell, il commence sa carrière au Cameroun à titre d'agent de vulgarisation au ministère de l'Agriculture, puis est nommé à l'ambassade du Cameroun à Rome. Il entre ensuite au Programme alimentaire mondial, où il demeure de nombreuses années. En 2001, il est nommé représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en République démocratique du Congo, où il dirige la mission de maintien de la paix (MONUC) pendant deux ans. Plus récemment, il a réalisé une étude des réserves alimentaires en Afrique et assuré la coordination d'une conférence internationale sur le désarmement, la démobilisation et la réintégration en Sierra Leone.

Les représentants des médias sont les bienvenus. Les places sont toutefois limitées, et les journalistes sont priés de s'inscrire en appelant Isabelle Bourgeault-Tassé au 613-696-2343. Des services d'interprétation simultanée vers le français et l'anglais seront offerts.

Pour plus de précisions : www.crdi.ca/evenements

À propos du CRDI

Depuis 40 ans, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) appuie des travaux de recherche dans les pays en développement afin d'y favoriser la croissance et le développement. Il en résulte des solutions locales, novatrices et durables, qui offrent des choix aux personnes qui en ont le plus besoin et font changer les choses. www.crdi.ca

SOURCE Centre de recherches pour le développement international

Renseignements : Renseignements: Isabelle Bourgeault-Tassé, (613) 696-2343, ibourgeault-tasse@idrc.ca

Profil de l'entreprise

Centre de recherches pour le développement international

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.