Premier trimestre des plus solides pour l'Industrielle Alliance

Croissance des revenus et des bénéfices dans tous les secteurs d'activité

  • Bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires de 79,7 millions de dollars
  • BPA dilué et ajusté de 0,85 $
  • Rendement des capitaux propres aux actionnaires de 12,0 %
  • Ratio de solvabilité de 237 % au 31 mars
  • Primes et dépôts de 2,1 milliards de dollars
  • Actif sous gestion et sous administration totalisant 87,5 milliards de dollars
  • Valeur comptable par action de 28,67 $
Un rapport détaillé sur les résultats de la société pour le premier trimestre est disponible à l'adresse www.inalco.com sous Relations avec les investisseurs/Rapports financiers.

 

QUÉBEC, le 9 mai 2013 /CNW Telbec/ - Pour le trimestre terminé le 31 mars 2013, l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. (TSX: IAG) déclare un bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires de 79,7 millions de dollars, comparativement à 62,2 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action dilué, ajusté pour tenir compte de l'effet de dilution lié aux instruments de capital novateurs de catégorie 1 (IATS) de la société et à l'émission d'actions ordinaires effectuée le 27 février 2013, se chiffre à 0,85 $, en comparaison de 0,69 $ il y a un an. Les primes et dépôts ont franchi le cap des 2 milliards de dollars, le plus haut niveau jamais atteint dans l'histoire de la société.

« Notre performance au premier trimestre a été solide à tous les chapitres, a déclaré Yvon Charest, président et chef de la direction. L'Industrielle Alliance a établi un autre record pour les primes et les dépôts ainsi que pour le bénéfice net découlant des activités courantes. En termes de marge de manœuvre financière, notre ratio de solvabilité demeure extrêmement élevé et notre ratio d'endettement s'est beaucoup amélioré à la suite de l'adoption de notre nouvelle stratégie de capital. »

« Tous nos secteurs d'activité ont enregistré des gains d'expérience et une augmentation des ventes au cours du trimestre, a ajouté René Chabot, vice-président principal et actuaire en chef. En assurance individuelle, le pourcentage de drain lié aux nouvelles ventes a été supérieur à notre cible, mais grâce aux hausses de tarifs qui sont entrées en vigueur à la fin de mars, nous sommes en voie d'atteindre notre moyenne de 25 % pour l'exercice. »

 
Faits saillants
  Premier trimestre
(En millions de dollars, sauf indication contraire) 2013 20121 Variation
Bénéfice net attribué aux actionnaires 88,4 68,2 30 %
Moins : dividendes aux actionnaires privilégiés 8,7 6,0 45 %
Bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires 79,7 62,2 28 %
Bénéfice par action ordinaire (dilué) 0,83 $ 0,66 $ 0,17 $
Bénéfice par action ordinaire (dilué et ajusté2) 0,85 $ 0,69 $ 0,16 $
Rendement des capitaux propres aux actionnaires ordinaires3 12,0 % 11,0 % 100 pbs
  31 mars 2013 31 décembre 2012 31 mars 2012
Ratio de solvabilité 237 % 217 % 186 %
Valeur comptable par action 28,67 $ 27,45 $1 25,96 $1
Actif sous gestion et sous administration 87 509 83 3161 76 2291
Placements douteux nets 8,7 9,0 9,3
Placements douteux nets en % des placements totaux 0,04 % 0,04 % 0,04 %

1 Donnée redressée pour fins de comparaison à la suite de l'amendement à la norme IAS 19 (avantages du personnel) le 1er janvier 2013
2 Excluant l'effet de dilution lié aux instruments de capital novateurs de catégorie 1 (IATS)
3 Annualisé pour le trimestre

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE

Rentabilité - Le bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires de l'Industrielle Alliance s'établit à 79,7 millions de dollars, en hausse de 28 % par rapport à il y a un an. Le bénéfice par action dilué et ajusté est passé à 0,85 $ (0,69 $ en 2012), et le rendement annualisé des capitaux propres aux actionnaires ordinaires s'établit à 12,0 % (11,0 % en 2012). Les chiffres de 2012 ont été redressés pour fins de comparaison à la suite de l'amendement à la norme IAS 19 relative aux avantages du personnel le 1er janvier 2013.

Vous trouverez ci-dessous les principaux éléments faisant état de la rentabilité. Tous les chiffres sont après impôts, à moins d'indication contraire.

L'Assurance individuelle a enregistré un gain d'expérience net de 0,02 $ par action (2,0 millions de dollars). La progression des marchés boursiers a procuré un gain de 0,04 $ par action (4,3 millions de dollars) sur les polices d'assurance vie universelle. Les résultats défavorables de mortalité se chiffrent à 0,02 $ par action (1,9 million de dollars).

La Gestion de patrimoine individuel a enregistré un gain d'expérience net de 0,11 $ par action (9,8 millions de dollars). Le programme de couverture dynamique des risques liés aux fonds distincts a généré un gain de 0,11 $ par action (10,3 millions de dollars) et la progression des marchés boursiers a entraîné une hausse des frais de gestion des fonds de 0,02 $ par action (1,4 million de dollars). L'augmentation des commissions et des dépenses attribuable à la hausse des ventes de fonds a donné lieu à une perte d'expérience de 0,02 $ par action (1,9 million de dollars).

L'Assurance collective a généré un gain d'expérience net de 0,01 $ par action (1,4 million de dollars). Les Services pour les concessionnaires ont procuré un rendement de 0,02 $ par action (2,7 millions de dollars) et les Solutions pour les marchés spéciaux ont ajouté 0,01 $ par action (0,6 million de dollars). Ces gains ont été contrebalancés par une perte de 0,02 $ par action (1,7 million de dollars) dans la division des Régimes d'employés en raison des demandes de règlement dentaires et médicales. Les demandes de règlement d'invalidité ont été conformes aux attentes.

L'Épargne et retraite collectives a procuré un gain de 0,01 $ par action (0,8 million de dollars) grâce aux revenus de placements et au comportement favorable des rentiers.

Drain - Dans le secteur de l'Assurance individuelle, le pourcentage de drain lié aux nouvelles ventes se chiffre à 30 % pour le premier trimestre, ce qui est supérieur aux prévisions pour l'exercice. Le ratio du premier trimestre s'explique par les changements d'hypothèses de fin d'exercice en 2012 et par l'effet de saisonnalité des dépenses. La direction estime que le pourcentage plus élevé de drain a réduit le bénéfice de 0,03 $ par action (2,8 millions de dollars) au premier trimestre.

La direction réitère que le drain devrait se chiffrer à environ 25 % des ventes d'assurance individuelle en 2013, considérant que les hausses de tarifs entrées en vigueur à la fin de mars se refléteront graduellement dans les ventes à venir.

Revenu sur le capital - Le revenu total sur le capital pour le premier trimestre s'élève à 18,6 millions de dollars avant impôts, comparativement à 23,2 millions de dollars il y a un an. Cette baisse sur douze mois est principalement attribuable à la contribution saisonnière conforme aux attentes de l'Industrielle Alliance, Assurance auto et habitation (perte de 3,1 millions de dollars avant impôts) comparativement au résultat du premier trimestre de 2012 (gain de 1,7 million de dollars avant impôts), qui était plus favorable.

Impôts sur le revenu - La société a déclaré un gain après impôts de 0,02 $ par action (2,2 millions de dollars) au premier trimestre. Ce gain est principalement attribuable à une récupération d'impôt aux États-Unis, ce qui porte le taux d'impôt effectif à 19 %.

Croissance des affaires - L'actif sous gestion et sous administration a atteint un record de 87,5 milliards de dollars au 31 mars, en hausse de 5 % par rapport au trimestre précédent et de 15 % sur douze mois. Les primes et dépôts ont augmenté de 12 %, atteignant aussi un nouveau sommet trimestriel de 2,1 milliards de dollars. Les secteurs touchant l'épargne individuelle et collective ainsi que le secteur de l'Assurance individuelle ont contribué aux résultats de façon notable.

Les ventes de produits d'assurance individuelle ont augmenté de 23 %, pour atteindre 65,8 millions de dollars au premier trimestre, grâce notamment à l'excellente contribution des activités canadiennes.

Les ventes brutes du secteur de la Gestion de patrimoine individuel ont pris leur élan au premier trimestre, compte tenu de la forte demande de fonds communs de placement. Les ventes brutes de tous les fonds du secteur ont totalisé 1,1 milliard de dollars, en hausse de 9 % par rapport à l'année précédente. Les ventes nettes de fonds communs de placement ont plus que doublé, pour s'établir à 318,6 millions de dollars. Les ventes nettes de fonds distincts s'élèvent à 36,9 millions de dollars.

Du côté de l'Assurance collective, les ventes de produits d'assurance des débiteurs et d'assurance biens et risques divers (Services pour les concessionnaires) ont continué d'augmenter, progressant de 5 % sur douze mois (94,8 millions de dollars). Les Solutions pour les marchés spéciaux ont pris de l'élan, les ventes ayant augmenté de 23 %, pour s'établir à 48,3 millions de dollars. Les Régimes d'employés ont connu un trimestre exceptionnel, les ventes ayant augmenté de 49 % et totalisé 29,3 millions de dollars.

Le secteur de l'Épargne et retraite collectives a déclaré des ventes de 251,6 millions de dollars, en hausse de 54 % par rapport à l'année précédente.

Capital - Au 31 mars 2013, le ratio de solvabilité s'établissait à 237 %, comparativement à 217 % au 31 décembre 2012. Les principaux éléments qui ont contribué à cette augmentation incluent l'allégement des exigences réglementaires touchant le capital requis en ce qui concerne le risque de déchéance en vigueur depuis le 1er janvier; et l'émission d'actions ordinaires pour un montant de 237 millions de dollars en février.

La société a racheté la totalité de ses débentures subordonnées à 8,25 % d'une valeur nominale de 100 millions de dollars le 1er avril 2013 et rachètera la totalité des titres de la Fiducie Industrielle Alliance - série A (IATS) à 5,714 % d'une valeur nominale de 150 millions de dollars aux environs du 30 juin 2013. En tenant compte de ces rachats, le ratio de solvabilité de la société s'établit à 221 % et le ratio d'endettement passe à 29 %, comparativement à 36 % au 31 décembre 2012.

Qualité des placements - Au 31 mars 2013, la proportion nette de prêts douteux (0,04 % du total des placements) et le taux d'occupation des immeubles (95 %) sont demeurés inchangés par rapport aux deux trimestres précédents. La proportion des obligations cotées BB et moins a légèrement augmenté, à 0,11 %.

Dividende - Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,245 $ par action ordinaire, ce qui correspond à un ratio de distribution de 29 % du bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires. Ce dividende sera payable le 17 juin 2013 à tous les actionnaires ordinaires inscrits le 24 mai 2013.

Les actionnaires inscrits qui souhaitent s'inscrire au régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions de la société pour réinvestir le dividende qui sera versé le 17 juin doivent s'assurer que le formulaire dûment rempli parvient à Computershare au plus tard à 16 h le 16 mai 2013. Pour savoir comment vous inscrire, visitez le site Web de la société à l'adresse www.inalco.com sous Relations avec les investisseurs/Dividendes.

Analyse de sensibilité - Voici les résultats de l'analyse de sensibilité au 31 mars 2013 :

  • La société est en mesure d'absorber une baisse d'environ 16 % de l'indice S&P/TSX (comparativement à 14 % au 31 décembre 2012) avant d'avoir à renforcer ses provisions mathématiques pour les engagements envers les titulaires de polices.

  • La société est en mesure d'absorber une baisse de 40 % de l'indice S&P/TSX (35 % au 31 décembre 2012) avant de voir le ratio de solvabilité chuter en deçà de 175 % et une baisse de 51 % (46 % au 31 décembre 2012) avant de voir le ratio de solvabilité chuter en deçà de 150 %.

  • L'incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires d'une année complète découlant d'une baisse subite de 10 % des marchés boursiers serait de 24 millions de dollars (23 millions de dollars au 31 décembre 2012).

  • L'incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires ordinaires d'une baisse de 10 points centésimaux des taux de réinvestissement initial et ultime totalise 80 millions de dollars, comparativement à 89 millions de dollars il y a un an, compte tenu de l'amélioration continue de l'appariement des flux monétaires entre l'actif et le passif.

Indications aux marchés pour l'année 2013

  • Bénéfice par action ordinaire : fourchette cible de 3,00 $ à 3,40 $
  • Rendement des capitaux propres aux actionnaires ordinaires : fourchette cible de 10,5 % à 12,0 %
  • Ratio de solvabilité : fourchette cible de 175 % à 200 %
  • Ratio de distribution du dividende : fourchette cible de 25 % à 35 % à moyen terme
  • Taux d'impôt effectif : fourchette cible de 21 % à 24 %

Les indications quant au rendement des capitaux propres et au bénéfice par action ordinaire excluent tout renforcement potentiel des provisions mathématiques en 2013.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

Renseignements financiers non conformes aux IFRS
La société publie son information financière conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS). Toutefois, la société publie aussi certaines mesures qui sont non conformes aux IFRS et qui n'ont soit aucun équivalent IFRS, notamment les ventes, la valeur ajoutée des ventes, la valeur intrinsèque et le ratio de solvabilité, ou qui ont un équivalent IFRS, telles des données touchant le bénéfice d'exploitation et les impôts sur le bénéfice présentés dans le tableau présentant la provenance du bénéfice. De plus, la société utilise des données ajustées non conformes aux IFRS touchant le bénéfice net, le bénéfice par action et le rendement des capitaux propres. Les mesures financières non conformes aux IFRS sont toujours accompagnées des mesures financières conformes aux IFRS et comparées avec ces dernières afin d'en établir la concordance. La société est d'avis que ces mesures non conformes aux IFRS fournissent des renseignements additionnels aux investisseurs et aux analystes financiers afin qu'ils puissent mieux comprendre les résultats financiers et effectuer une meilleure analyse de son potentiel de croissance et de bénéfice. Comme les mesures financières non conformes aux IFRS n'ont pas de définition normalisée, il est possible qu'elles diffèrent des mesures financières non conformes aux IFRS utilisées par d'autres sociétés. La société incite fortement les investisseurs à consulter l'intégralité de ses états financiers et de ses autres rapports déposés auprès d'organismes publics, et à ne pas se fier à une mesure financière unique, quelle qu'elle soit.

Conférence téléphonique
La direction tiendra une conférence téléphonique pour présenter les résultats de la société le jeudi 9 mai 2013, à 11 h 30 (HAE). Pour écouter la conférence téléphonique, il suffira de composer le 1 800 408-6335 (sans frais). La conférence téléphonique sera également disponible en différé, pendant une semaine, à compter de 14 h le jeudi 9 mai 2013. Pour écouter la conférence téléphonique en différé, il suffira de composer le 1 800 558-5253 (sans frais) et d'entrer le code d'accès 21653328. Une webdiffusion de la conférence téléphonique (en mode audio seulement) sera également disponible à partir du site de l'Industrielle Alliance, à l'adresse www.inalco.com.

Documents relatifs aux résultats financiers
Pour un rapport détaillé sur les résultats de la société du premier trimestre et de l'exercice, les investisseurs sont invités à consulter le rapport de gestion, les états financiers et les notes afférentes ainsi que notre trousse d'information supplémentaire, qui sont tous disponibles sur le site de l'Industrielle Alliance à l'adresse www.inalco.com sous Relations avec les investisseurs/Rapports financiers et sur le site de SEDAR à www.sedar.com.

Assemblée générale annuelle des actionnaires
L'Industrielle Alliance tiendra son assemblée générale annuelle des actionnaires cet après-midi à 14 h au Centre des congrès de Québec, situé au 1000, boulevard René-Lévesque Est à Québec. Les médias pourront rencontrer le président du conseil d'administration, John LeBoutillier, et le président et chef de la direction, Yvon Charest, immédiatement après l'assemblée générale annuelle vers 15 h 30.

Énoncés prospectifs
Ce communiqué peut contenir des énoncés qui font référence aux stratégies de l'Industrielle Alliance ou des énoncés de nature prévisionnelle, qui dépendent d'événements ou de conditions futurs ou y font référence, ou qui comprennent des mots tels que « pourrait » et « devrait », ou des verbes comme « supposer », « s'attendre à », « prévoir », « entendre », « planifier », « croire », « estimer » et « continuer » ou leur forme future (ou leur forme négative), ou encore des mots tels que « objectif » et « but » ou des termes ou des expressions semblables. De tels énoncés constituent des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs comprennent, notamment, les renseignements concernant les résultats d'exploitation futurs possibles ou présumés de la société. Ils ne constituent pas des faits historiques, mais représentent uniquement les attentes, les estimations et les projections de la société à l'égard d'événements futurs.

Bien que l'Industrielle Alliance estime que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs soient raisonnables, ces énoncés comportent des risques et des incertitudes et les lecteurs ne devraient pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs étant fondés sur des hypothèses ou des facteurs importants, les résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats qui y sont exprimés explicitement ou implicitement. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus sont notamment la conjoncture commerciale et économique; la concurrence et le regroupement des sociétés; les changements apportés aux lois et aux règlements, y compris aux lois fiscales; les liquidités de l'Industrielle Alliance, notamment la disponibilité de financement pour respecter les engagements financiers en place aux dates d'échéance prévues lorsqu'il le faut; l'exactitude de l'information reçue de cocontractants et la capacité des cocontractants à respecter leurs engagements; l'exactitude des conventions comptables et des méthodes actuarielles utilisées par l'Industrielle Alliance; les risques d'assurance, soit le taux de mortalité, le taux de morbidité, la longévité et le comportement des titulaires de polices, notamment l'occurrence de catastrophes naturelles ou imputables à l'homme, de pandémies et d'actes terroristes.

Des renseignements supplémentaires sur des facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des prévisions et sur les hypothèses ou les facteurs importants sur lesquels sont fondés les énoncés prospectifs sont présentés à la section « Gestion des risques » du Rapport de gestion 2012 de l'Industrielle Alliance et à la note « Gestion des risques associés aux instruments financiers » afférente aux États financiers consolidés de l'Industrielle Alliance, de même que dans d'autres documents que l'Industrielle Alliance a déposés auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada, qui peuvent être consultés à l'adresse www.sedar.com.

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué reflètent les attentes de la société à la date du présent communiqué. L'Industrielle Alliance ne s'engage aucunement à mettre à jour ces énoncés prospectifs ou à publier une révision de ceux-ci afin de tenir compte d'événements ou de circonstances postérieurs à la date du présent communiqué ou afin de tenir compte de la survenance d'événements imprévus, sauf lorsque la loi l'exige.

À propos de l'Industrielle Alliance
Fondée en 1892, l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. est une société d'assurance de personnes présente dans toutes les régions du pays, de même qu'aux États-Unis. La société offre une gamme variée de produits d'assurance vie et maladie, d'épargne et de retraite, de REER, de fonds communs de placement et de fonds distincts, de valeurs mobilières, d'assurance auto et habitation, de prêts hypothécaires ainsi que d'autres produits et services financiers individuels et collectifs. Quatrième société d'assurance de personnes en importance au Canada, l'Industrielle Alliance contribue au mieux-être financier de plus de 3 millions de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de 4 300 personnes et administre et gère un actif de plus de 87 milliards de dollars. Le titre de l'Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto, sous le symbole IAG.

 

 

SOURCE : Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.

Renseignements :

Relations avec les investisseurs
Grace Pollock
Tél. bureau : 418 780-5945
Courriel : grace.pollock@inalco.com
Site Internet : www.inalco.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.