Premier bilan annuel du marché du rachat et du capital de développement au Québec - Plus de 1,3 milliard de dollars en transactions

MONTRÉAL, le 16 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Réseau Capital rend aujourd'hui public le premier bilan annuel du marché du rachat et du capital de développement au Québec. Réalisé par Thomson Reuters, ce rapport offre un aperçu de l'activité des fonds d'investissement dans ce marché essentiel au financement des entreprises québécoises établies. Le rachat et le capital de développement incluent principalement les acquisitions d'entreprises avec participation majoritaire, les investissements avec prise de participation minoritaire pour financer la croissance des entreprises, leur permettre de faire des acquisitions ou de se redresser et enfin, la dette mezzanine et autres investissements en quasi-fonds propres.

Ce premier rapport révèle qu'en 2011, le marché québécois du rachat et du capital de développement (CD) a maintenu ses gains réalisés en 2010, année qui a marqué le retour à la croissance depuis le ralentissement mondial du marché en 2008. Au nombre de 54, les transactions incluant les acquisitions à participation majoritaire, les investissements à participation minoritaire et les autres transactions de CD, ont totalisé 1,3 milliard1 de dollars, soit 3 % de plus qu'en 2010.

« Ce premier bilan annuel permet de constater l'ampleur de l'activité du rachat et du capital de développement au Québec. C'est tout un pan de l'activité de capital d'investissement qui passait sous silence et qui peut maintenant enfin être dévoilé. Nous sommes très heureux que Thomson Reuters ait consacré les efforts requis pour mettre en place ce rapport, qui ne pourra que s'enrichir avec le temps », s'est réjouie Geneviève Morin, coprésidente de Réseau Capital.

Le marché québécois du rachat-CD a été à l'image des tendances observées sur les marchés internationaux qui ont renoué avec la croissance au cours des deux dernières années, et ce malgré le ralentissement de l'activité d'investissement observé aux États-Unis, notamment au cours du deuxième semestre de 2011.

Au Canada, les dollars investis dans les transactions de rachat-CD ont atteint leurs niveaux les plus élevés en trois ans. En effet, les 235 transactions répertoriées représentent une valeur divulguée de 11,5 milliards de dollars, soit une hausse de 69 %.2 Cette importante hausse est notamment attribuable à des méga-transactions de plus d'un milliard de dollars, dont l'acquisition par OMERS Private Equity et Berkshire Partners de Husky International (Bolton, Ontario) au prix de 2,1 G$, la plus grosse transaction au Canada depuis 2008.

Les transactions dans les entreprises à capitalisation moyenne dictent le marché au Québec
Alors qu'en 2007-2008 les transactions à grande capitalisation au Québec ont fortement influencé l'activité du marché, en 2011, ce sont celles entre 100 et 500 millions qui ont attiré 63 % des investissements. Les transactions entre 25 et 100 millions ont représenté 23 % des flux de dollars divulgués alors que celles de 25 millions de dollars et moins comptaient pour 14 %. Les fonds canadiens locaux et autres ont financé pas moins de 78 % des transactions effectuées au Québec alors que les investisseurs américains et étrangers ont financé le reste des transactions.

Voici quelques exemples de transactions importantes qui ont marqué le marché du rachat-CD en 2011 au Québec :

  • Investissement de 200 M$ de la Caisse de dépôt et placement du Québec dans l'Industrielle Alliance, assurance et services financiers (Québec)
  • Investissement de 160 M$ de la Caisse de dépôt et placement du Québec et l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada dans Genivar (Montréal)
  • Rachat avec participation majoritaire de 153 M$ de Birch Hill Equity Partners pour la privatisation de GDI Distinction Group  (Montréal)
  • Investissement de 60 M$ de Capital régional et coopératif Desjardins et la Caisse de dépôt et placement du Québec dans Le Groupe Telecon (Trois-Rivières)
  • Privatisation au coût de 47 M$ de iWeb Group (Montréal) par un groupe d'investisseurs dirigé par Novacap

« Selon les transactions divulguées en 2011, le Québec a reçu 12 % des dollars investis à l'échelle pancanadienne. Cette faible proportion est essentiellement attribuable à quelques méga-transactions survenues ailleurs puisqu'on constate qu'en ce qui concerne le nombre de transactions, le Québec a représenté 23 % du marché canadien, ce qui se rapproche davantage de son poids dans l'économie canadienne », ajoute Geneviève Morin.

Des transactions largement diversifiées par secteur au Québec
La forte concurrence et la création de fonds sectoriels ont contribué à élargir considérablement l'éventail de secteurs, traditionnels et non traditionnels, des entreprises qui attirent l'intérêt des investisseurs. En tête de liste, les entreprises des secteurs de la fabrication et de la transformation (33 %) suivies par les secteurs de la distribution et du commerce de gros (11 %), les secteurs de l'information et des médias (11 %) et celui de l'extraction minière (7 %).

En termes de valeurs divulguées toutefois, le portrait est plutôt différent. Ce sont les secteurs de la distribution et du gros qui remportent la palme avec 22 % de tous les dollars investis, suivi par les secteurs des services financiers (15 %), notamment en raison de l'investissement significatif dans l'Industrielle Alliance. Les entreprises des secteurs de la fabrication et de la transformation ont représenté 13 % des valeurs divulguées au Québec en 2011, suivies des entreprises de construction avec 12 %, et de celles dans les secteurs de l'information et des médias, avec 8 %.

Les investissements à participation minoritaire dominent au Québec
Les investissements en capital de développement à participation minoritaire représentent 44 % des 54 transactions recensées au Québec en 2011, tandis que les rachats d'entreprise avec participation majoritaire se situent au second rang avec 26 % des transactions, suivis des investissements mezzanine et autres en quasi-fonds propres qui ont représenté un peu plus du cinquième des transactions.

En termes de dollars, les investissements à participation minoritaire ont représenté 72 % des valeurs divulguées, alors que les acquisitions à participation majoritaire d'entreprises québécoises se situaient à 19 % des débours. Les investissements mezzanine directs ont quant à eux contribué à 9 % des dollars investis en 2011.

« Les investissements de rachat et de capital de développement sont d'un précieux apport pour l'économie québécoise. Catalyseurs de croissance, ils peuvent contribuer à l'essor de leaders économiques de même qu'à la mise en place d'une relève dans les entreprises. En publiant dorénavant des statistiques régulières sur ce marché, Réseau Capital espère faire mieux connaître la disponibilité de cette forme de capital auprès des entrepreneurs québécois », conclut Geneviève Morin.

À propos de Réseau Capital
Fondée en 1989, Réseau Capital est la seule association du capital d'investissement qui regroupe tous les intervenants de la chaîne d'investissement œuvrant au Québec. Sa mission est de contribuer au développement et au bon fonctionnement de l'industrie du capital d'investissement, laquelle joue un rôle important dans le développement et le financement des entreprises au Québec. Réseau Capital compte plus de 425 membres qui représentent non seulement les sociétés d'investissement en capital privé, fonds fiscalisés et public mais également les banques et compagnies d'assurances, les cabinets comptables et juridiques, les anges financiers ainsi que de nombreux professionnels œuvrant dans l'industrie.


1 Des 54 transactions effectuées au Québec en 2011, 75 % ont divulgué leur valeur en dollars.

2 Des 235 transactions effectuées au Canada en 2011, 66 % ont divulgué leur valeur en dollars.

SOURCE Réseau Capital

Renseignements :

Source :      

Réseau Capital
Geneviève Morin
Coprésidente de Réseau Capital
Chef de l'investissement
Fondaction CSN

Shahir Guindi
Coprésident Réseau Capital
Osler, Hoskin & Harcourt S.E.N.C.R.L./s.r.l.
Associé directeur

 Pour informations : 

Josée Massicotte
514 388.0169
massicottejosee@videotron.ca

Valérie Gonzalo
514 626.6976
gonzalo@videotron.ca

Profil de l'entreprise

Réseau Capital

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.