Praxbind(MC) (idarucizumab), antidote spécifique pour la neutralisation immédiate de Pradaxa® (dabigatran etexilate)[1] est maintenant approuvé avec conditions au Canada

PraxbindMC entraîne, en quelques minutes, la neutralisation immédiate, complète et soutenue des effets anticoagulant de Pradaxa®1,2

BURLINGTON, ON, May 16, 2016 /CNW/ - Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée a annoncé aujourd'hui que PraxbindMC (idarucizumab) a été approuvé, avec conditions, par Santé Canada. PraxbindMC est un antidote spécifique pour la neutralisation immédiate du dabigatran indiqué chez les patients adultes traités par Pradaxa® (dabigatran etexilate) lorsqu'une neutralisation spécifique rapide des effets anticoagulants de Pradaxa® est nécessaire en vue d'une chirurgie/intervention d'urgence ou en présence d'une hémorragie non maîtrisée ou menaçant le pronostic vital1. L'approbation avec conditions est fondée sur les résultats prometteurs d'essais cliniques. Pradaxa®  est approuvé pour la prévention de l'accident vasculaire cérébral (AVC) et de l'embolie systémique chez les patients atteints de fibrillation auriculaire pouvant recevoir une anticoagulothérapie. Cette homologation avec conditions fait en sorte que PraxbindMC soit le seul et l'unique antidote spécifique à un nouvel anticoagulant par voie orale (nACO) au Canada1.

« L'arrivée de Praxbind sur le marché pour la neutralisation immédiate de Pradaxa représente un progrès important dans la prise en charge de l'anticoagulothérapie », a déclaré le Dr Mark Blostein, hématologue à l'Hôpital général juif de Montréal. « Cet antidote sera une rassurance pour les médecins et les patients sous anticoagulothérapie puisqu'il sera désormais possible, au besoin, d'obtenir une neutralisation immédiate. J'ai personnellement observé  la neutralisation complète des effets anticoagulants de Pradaxa en quelques minutes suivant l'administration de Praxbind. »

Les nouveaux anticoagulants par voie orale ont significativement changé la façon de traiter et de prendre en charge les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA)3. Il a été démontré que le traitement anticoagulant réduit le risque d'AVC. Outre l'inobservance de ce traitement par les patients sous nACO pour prévenir un AVC possiblement dévastateur, la possibilité d'un saignement et le besoin de neutraliser rapidement les effets de l'anticoagulothérapie sont les principales préoccupations associées à la prescription d'un ACO4-7

PRAXBINDMC a reçu une autorisation de commercialisation avec conditions, en attente des résultats finaux des essais cliniques permettant de vérifier l'effet neutralisant chez les patients et d'attester ses bienfaits sur le plan clinique.  En vertu de cette politique, Boehringer Ingelheim devra fournir à Santé Canada les résultats finaux d'une étude clinique en série de cas dès que ceux-ci seront disponibles.

« La sécurité des patients est de la plus grande importance pour Boehringer Ingelheim et, grâce à l'approbation de PraxbindMC, nous offrons une tranquillité d'esprit à des milliers de patients atteints de FA au Canada », a déclaré Richard Mole, président et directeur général de Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée. « La vie étant imprévisible, il est difficile de prévoir les situations qui pourraient nécessiter des soins médicaux d'urgence et la neutralisation des effets anticoagulants. L'homologation de PraxbindMC permet d'assurer aux professionnels de la santé et aux patients que les effets anticoagulants de Pradaxa® peuvent être neutralisés immédiatement, au besoin. Comme ce fut le cas dans le cadre du lancement sur le marché de Pradaxa® en 2010, le tout premier nACO approuvé au Canada, nous prenons à nouveau les devants dans l'évolution de l'anticoagulothérapie. »

À ce jour, les résultats d'une étude en série de cas ont démontré que l'administration de 5 grammes de PraxbindMC procure une neutralisation immédiate, complète et soutenue des effets anticoagulants de Pradaxa® chez la plupart des patients nécessitant une intervention d'urgence1,2.

Au sujet de la fibrillation auriculaire (FA)
Touchant 350 000 Canadiens et Canadiennes, la FA se veut le type de battement de cœur irrégulier le plus courant8 et peut causer des accidents vasculaires cébéraux (ACV) graves et invalidants9. Par conséquent, le risque d'AVC chez les personnes atteintes de FA est trois à cinq fois plus élevé10. Bien que tous les anticoagulants par voie orale soient associés à un risque plus élevé de saignement, il a été démontré que l'anticogulothérapie réduit le risque d'AVC11

Au sujet de PraxbindMC (idarucizumab)
PraxbindMC est un fragment d'anticorps monoclonal humanisé qui se lie spécifiquement au dabigatran pour neutraliser les effets anticoagulants de Pradaxa®1. PraxbindMC ne neutralise par les effets des autres anticoagulants1

Boehringer Ingelheim a entrepris la recherche sur PraxbindMC en 2010 avant même l'homologation de Pradaxa® pour la prévention de l'AVC et de l'embolie systémique chez les adultes atteints de FA pouvant recevoir une anticoagulothérapie3.

PraxbindMC fait présentement l'objet de l'étude REVERSE-ADMC, une étude en série de cas entreprise par Boehringer Ingelheim en 2014 dans le but d'évaluer l'effet de PraxbindMC en situation d'urgence1. On prévoit recruter jusqu'à 500 patients traités par Pradaxa® âgés de 18 ans ou plus dans plus de 400 centres dans 38 pays12-15.

L'innocuité et l'efficacité de PraxbindMC ont été évaluées auprès de 224 sujets en santé dans le cadre d'essais contrôlés par placebo. De plus, 123 patients sous Pradaxa® présentant un saignement non maîtrisé ou menaçant le pronostic vital ou nécessitant une chirurgie ou une intervention d'urgence ont été admis à une étude en série de cas présentement en cours1. Des symptômes bénins d'hypersensibilité (fièvre, difficulté à respirer ou respiration sifflante et augmentation de la fréquence respiratoire, éruption cutanée ou démangeaison) ont été signalés chez ces patients. Ces manifestations indésirables ont été signalées dans le cadre de l'essai clinique, mais pourraient ne pas être liées à PraxbindMC1.

En février et mars 2015, PraxbindMC a été soumis pour révision accélérée à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, à la European Medicines Agency et à Santé Canada en vue de son utilisation chez des patients nécessitant une neutralisation urgente des effets de Pradaxa®. PraxbindMC a été homologué par la FDA aux États-Unis en octobre 2015, par la European Medicines Agency en novembre 2015 et par Santé Canada, avec conditions, en avril 20161,16,17

Au sujet de Pradaxa® (dabigatran etexilate)
Pradaxa® (dabigatran etexilate) a d'abord été homologué pour la prévention de la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients ayant subi une arthroplastie totale de la hanche ou du genou élective18. Par la suite, il a été homologué aux fins de prévention de l'AVC et de l'embolie systémique chez les patients atteints de fibrillation auriculaire pouvant recevoir une anticoagulothérapie18. Pradaxa® est également approuvé pour le traitement de la thromboembolie veineuse (thrombose veineuse profonde [TVP], embolie pulmonaire [EP]) et la prévention de la récurrence de la thrombose veineuse profonde et de l'embolie pulmonaire18. À ce jour, plus de 130 000 Canadiens et Canadiennes atteints de FA ont été traités par Pradaxa® pour la prévention de l'AVC3.

Pradaxa® est sur le marché depuis plus de 3 ans et approuvé dans plus de 100 pays3.

Le profil d'efficacité et d'innocuité de Pradaxa® pour les indications approuvées a été évalué dans le cadre d'un programme d'essais cliniques d'envergure19-26. De plus, le profil bienfait/risque favorable de Pradaxa® a été corroboré par l'entremise d'évaluations de l'innocuité par diverses autorités en matière de réglementation telles que la European Medicines Agency, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et INESSS au Canada27-30. En mai 2014, dans le cadre de l'une des analyses de données en milieu réel de la plus grande envergure jamais menée, la FDA a réitéré le profil bienfait/risque favorable de Pradaxa® avec la publication des résultats d'une étude comprenant plus de 134 000 patients29. L'innocuité et l'efficacité de Pradaxa® ont été corroborées par des données en milieu réel provenant de près de 250 00030-41.

L'expérience clinique avec Pradaxa®, le premier nouvel anticoagulant oral mis sur le marché, continue de s'accumuler et compte aujourd'hui plus de cinq millions de patients-années pour toutes les indications officielles du produit à ce jour3.

Pour obtenir plus de renseignements sur la posologie, les effets secondaires, les mises en garde et précautions, veuillez consulter la monographie de Pradaxa® à l'adresse suivante : http://www.boehringer-ingelheim.ca/content/dam/internet/opu/ca_FR/documents/monographie/PradaxaPMFR.pdf.

Au sujet de Boehringer Ingelheim
Boehringer Ingelheim se classe parmi les 20 compagnies pharmaceutiques les plus importantes au monde. Boehringer Ingelheim, dont le siège social est situé à Ingelheim, en Allemagne, compte 145 filiales à l'échelle mondiale pour un total de plus de 47 500 employés. Fondée en 1885, la multinationale familiale se consacre à la recherche, au développement, à la fabrication et à la commercialisation de nouveaux produits thérapeutiques de qualité pour la médecine humaine et vétérinaire.

La responsabilité sociale est un élément important de la culture d'entreprise de Boehringer Ingelheim. Être engagé mondialement dans des projets sociétaux comme celui de « Making More Health », rester attentif à ses collaborateurs, figurent parmi les engagements de Boehringer Ingelheim. Le respect, l'équité en matière d'emploi et la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale sont à l'origine même de la coopération mutuelle. La protection et la durabilité de l'environnement sont des facteurs intrinsèques à toutes les activités de Boehringer Ingelheim.

En 2015, Boehringer Ingelheim a affiché des ventes nettes d'environ 14,8  milliards d'euros. Les dépenses consacrées à la recherche et au développement représentent 20,3 % des ventes nettes.

Boehringer Ingelheim a commencé à exploiter le marché canadien en 1972 à Montréal, au Québec, et son siège social est maintenant situé à Burlington, en Ontario. Boehringer Ingelheim compte plus de 600 employés au Canada.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.boehringer-ingelheim.ca

Références :

1.

Monographie de PraxbindMC, Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée. 29 avril 2016

2.

Pollack C. V. et al. "Idarucizumab for dabigatran reversal." NEJM. 2015 Aug 6; 373(6):511-20.

3.

Données en dossier. Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée. 2015.

4.

Gumbinger C. et al. "Reasons Underlying Non-Adherence to and Discontinuation of Anticoagulation in Secondary Stroke Prevention among Patients with Atrial Fibrillation." Eur Neurol. 2015;73(3-4):184-91.

5.

Man-Son-Hing M, Laupacis A. "Anticoagulant-related bleeding in older persons with atrial fibrillation: physicians' fears often unfounded." Arch Intern Med. 2003 Jul 14;163(13):1580-6.

6.

Sen S, Willett Dahlberg K. "Physician's Fear of Anticoagulant Therapy in Nonvalvular Atrial Fibrillation." Am J Med Sci. 2014 Dec; 348(6):513-521.

7.

Kagansky N. et al. "Safety of Anticoagulation Therapy in Well-informed Older Patients." Arch Intern Med. 2004;164(18):2044-2050.

8.

Heart and Stroke Foundation. "Atrial Fibrillation - Be pulse aware." Retrieved from http://www.heartandstroke.com/site/c.ikIQLcMWJtE/b.5052135/k.2C86/Heart_disease__Atrial_fibrillation  (Consulté le 24 juin 2015).

9.

Lin HJ et al. "Stroke Severity in Atrial Fibrillation:The Framingham Study." Stroke. 1996 Oct;27(10):1760-4.

10.

Heart and Stroke Foundation. "Statistics." Tiré de http://www.heartandstroke.com/site/c.ikIQLcMWJtE/b.3483991/k.34A8/Statistics.htm  (Consulté le 24 juin 2015).

11.

Verma, Atul et al. "2014 Focused Update of the Canadian Cardiovascular Society Guidelines for the Management of Atrial Fibrillation." Canadian Journal of Cardiology. 2014;30(10):1114-1130.

12.

Pollack C. et al. "A Phase III Clinical Trial to Evaluate the Reversal Effects of Idarucizumab on Active Dabigatran (RE-VERSE AD™)." Poster presentation at the International Stroke Conference, Nashville, USA, 11-13 Feb 2015.

13.

ClinicalTrials.gov. "Reversal of Dabigatran Anticoagulant Effect With Idarucizumab." U.S. National Institutes of Health. Last updated: Nov 30, 2015. Tiré de https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT02104947?term=re-verse&rank=1&show_locs=Y  (Consulté le 7 décembre 2015).

14.

Pollack C.V. et al. "Reinitiation of Antithrombotic Therapy After Emergency Procedures or After an Uncontrolled or Life-Threatening Bleeding Event: Initial Experience from the RE-VERSE AD Trial." Presentation #187 on 8 Nov 2015 at the American Heart Association (AHA) Scientific Sessions, Orlando, USA.

15.

van Ryn J. et al. "Reversal Of Dabigatran Anticoagulation By Idarucizumab In The Presence Of Coagulation Factor Concentrates And The Lack Of Potential Non-specific Effects Of Idarucizumab On Heparins, Factor Xa Inhibitors And Other Direct Thrombin Inhibitors Like Bivalirudin, Hirudin Or Argatroban." Presentation #299 on 9 Nov 2015 at the American Heart Association (AHA) Scientific Sessions, Orlando, USA.

16.

U.S. Food and Drug Administration. "FDA approves Praxbind, the first reversal agent for the anticoagulant Pradaxa." Oct 16, 2015. http://www.fda.gov/newsevents/newsroom/pressannouncements/ucm467300.htm  Consulté le 3 décembre 2015.

17.

European Medicines Agency. "Praxbind: idarucizumab." http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=/pages/medicines/human/medicines/003986/human_med_001938.jsp  Consulté le 3 décembre 2015

18.

Monographie de Pradaxa®. Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée. 16 novembre 2015.

19.

Schulman S, et al. "Extended Use of Dabigatran, Warfarin or Placebo in Venous Thromboembolism." N Engl J Med. 2013;368:709-18.

20.

Schulman S, et al. "Dabigatran versus warfarin in the Treatment of Acute Venous Thromboembolism." N Engl J Med. 2009;361:2342-52.

21.

Connolly SJ, et al. "Dabigatran versus warfarin in patients with atrial fibrillation." N Engl J Med. 2009;361:1139-51.

22.

Eriksson BI. et al. "Oral dabigatran etexilate vs. subcutaneous enoxaparin for the prevention of venous thromboembolism after total knee replacement: the RE-MODEL randomized trial." J Thromb Haemost. 2007;5:2178-85.

23.

Eriksson BI. et al. "Dabigatran etexilate versus enoxaparin for prevention of venous thromboembolism after total hip replacement: a randomised, double-blind, non-inferiority trial." Lancet. 2007;370:949-56.

24.

Eriksson BI. et al. "Oral dabigatran versus enoxaparin for thromboprophylaxis after primary total hip arthroplasty (RE-NOVATE II*). A randomised, doubleblind, non-inferiority trial." Thromb Haemost. 2011;105(4):721-9.

25.

Ginsberg JS. et al. "Oral thrombin inhibitor dabigatran etexilate vs North American enoxaparin regimen for prevention of venous thromboembolism after knee arthroplasty surgery." J Arthoplasty. 2009;24(1):1-9.

26.

Schulman S. et al. "Treatment of acute venous thromboembolism with dabigatran or warfarin and pooled analysis." Circulation. 2014;129:764-772.

27.

European Medicines Agency Press release - 25 May 2012: EMA/337406/2012. European Medicines Agency updates patient and prescriber information for Pradaxa®. http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/news_and_events/news/2012/05/news_detail_001518.jsp . Consulté le 22 juillet 2014.

28.

FDA Drug Safety Communication: Update on the risk for serious bleeding events with the anticoagulant Pradaxa® (dabigatran) - 2 Nov 2012 http://www.fda.gov/Drugs/drugsafety/ucm326580.htm  Consulté le 22 juillet 2014.

29.

FDA Drug Safety Communication: FDA study of Medicare patients finds risks lower for stroke and death but higher for gastrointestinal bleeding with Pradaxa® (dabigatran) compared to warfarin - 13 May 2014. http://www.fda.gov/Drugs/DrugSafety/ucm396470.htm  (Consulté le 25 juin 2014).

30.

Tremblay E. "Portrait de l'usage du dabigatran chez les personnes assurées par le régime public d'assurance médicaments INESS." Gouvernement du Québec, 2013.

31.

Graham DJ et al. "Cardiovascular, bleeding, and mortality risks in elderly Medicare patients treated with dabigatran or warfarin for non-valvular atrial fibrillation." Circulation. 2015 Jan 13;131(2):157-64.

32.

Villines TC et al. "A comparison of the safety and effectiveness of dabigatran and warfarin in non-valvular atrial fibrillation patients in a large healthcare system." Thromb Haemost. 2015 Nov 25;114(6):1290-8.

33.

Seeger JD et al. "Safety and effectiveness of dabigatran and warfarin in routine care of patients with atrial fibrillation." Poster presentation at the American Heart Association Scientific Sessions 2015 conference, Orlando, USA, 7-11 Nov 2015.

34.

Larsen TB et al. "Bleeding events among new starters and switchers to dabigatran compared with warfarin in atrial fibrillation." Am J Med. 2014 Jul;127(7):650-656.e5.

35.

Larsen TB et al. "Myocardial ischemic events in 'real world' patients with atrial fibrillation treated with dabigatran or warfarin." Am J Med. 2014 Apr;127(4):329-336.

36.

Lauffenburger JC et al. "Effectiveness and safety of dabigatran and warfarin in real-world US patients with non-valvular atrial fibrillation: a retrospective cohort study." J Am Heart Assoc. 2015 Apr 10;4(4). pii: e001798.

37.

Avgil-Tsadok M et al. "Dabigatran Use In Elderly Patients With Atrial Fibrillation." Thromb Haemost. 2015 Sep 10;115(1). [publication en ligne avant impression]

38.

Sørensen, R. et al. "Dabigatran use in Danish atrial fibrillation patients in 2011: a nationwide study." BMJ Open 2013;3:3(5).

39.

Tepper P, et al. "Real-world Comparison of Bleeding Risks among Non-Valvular Atrial Fibrillation Patients on Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban: Cohorts Comprising New Initiators and/or Switchers from Warfarin." Presentation at the ESC Congress 365, London, UK, 29 Aug - 2 Sep 2015.

40.

Lin I, et al. "Real-world Bleeding Risk among Non-valvular Atrial Fibrillation Patients Prescribed Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban, and Warfarin: Analysis of Electronic Health Records." Presentation at the ESC Congress 365, London, UK, 29 Aug - 2 Sep 2015.

41.

Abraham NS, et al. "Comparative risk of gastrointestinal bleeding with dabigatran, rivaroxaban, and warfarin: population based cohort study." BMJ 2015;350:h1857.

 

SOURCE Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.



Renseignements : Geneviève Guérard | Conseillère | Consultant, T 514 739-1188 #236 | F 514 739-9625, Capital-Image | Membre du Groupe Environics, 1255, boul. Laird, bur. 333 | Mont-Royal (Qc) H3P 2T1

Profil de l'entreprise

Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.