Poursuite de 900 M$ des Innus contre Rio Tinto (IOC)

Les Innus saluent la décision par la Cour suprême du Canada de refuser d'entendre l'appel de la minière

UASHAT MAK MANI-UTENAM, QC, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Les Premières Nations innues de Uashat mak Mani-utenam et de Matimekush-Lac John se réjouissent de la décision rendue par la Cour suprême du Canada aujourd'hui de refuser d'entendre la demande d'appel de Rio Tinto (IOC) dans le cadre de leur poursuite judiciaire de 900 millions de dollars à l'endroit de la minière. Rappelons que Rio Tinto (IOC) avait déjà connu le même sort lorsqu'elle avait demandé à la Cour supérieure et ensuite à la Cour d'appel du Québec de mettre fin à la procédure contre elle avant même le début du procès sur le fond.

« Rio Tinto et sa filiale IOC tentent de ralentir le processus et espèrent ainsi repousser le moment où la cause serait entendue sur le fond. Nous connaissons tous cette stratégie des riches multinationales comme Rio Tinto. Ce refus de la Cour suprême du Canada signifie que Rio Tinto (IOC) ne pourra plus tenter d'esquiver notre poursuite judiciaire. Or, nous sommes plus que jamais déterminés à aller au bout du processus et la minière sera enfin confrontée à ses actions et à sa violation systémique de nos droits depuis les années 50 », a déclaré le Chef de Uashat mak Mani-utenam, Mike McKenzie.

Malgré leur poursuite de 900 millions de dollars ainsi que leur demande d'injonction pour arrêter le « mégaprojet IOC », les Innus ont tenté depuis 2010 d'en arriver à une solution honorable au conflit avec Rio Tinto. Plusieurs chefs innus ont d'ailleurs été à la rencontre des actionnaires du géant Rio Tinto lors de la tenue de leur Assemblée générale annuelle, à Londres, le 16 avril 2015. Lors de cette assemblée, ils ont sollicité l'intervention du président-directeur général de Rio Tinto, M. Sam Walsh, et de son conseil d'administration, pour qu'ils interviennent pour mettre fin au conflit qui a affecté plusieurs générations d'Innus.

« Rio-Tinto (IOC) s'entête de manière acharnée et aveugle à agir contre tout entendement et à poursuivre sur la voie de la délinquance plutôt que de mettre de côté un pan de son histoire qui est loin de l'honorer. Pourtant, plusieurs autres entreprises minières sont présentes et agissent en bons citoyens corporatifs sur notre territoire et ailleurs au Canada. Il est injuste pour les autres entreprises que Rio Tinto continue à agir en mauvais citoyen corporatif alors que ces entreprises se conforment aux nouvelles normes en matière de respect de nos droits », a précisé le Chef de Matimekush-Lac John, Réal McKenzie.

Les procédures judiciaires des Innus contre Rio Tinto et sa filiale IOC se poursuivent alors que la minière a épuisé ses recours pour empêcher la justice de se pencher sur ses demandes légitimes. La décision d'aujourd'hui de la Cour suprêmereprésente en effet une grande victoire pour tous les peuples autochtones du pays qui souhaitent obliger des entreprises à respecter leurs droits.

Pour plus d'informations sur le conflit : http://www.paytherent.info/fr/

 

SOURCE Bureau de la protection des droits et du territoire, ITUM

Renseignements : Jean-Claude Therrien Pinette, Directeur, Bureau de la protection des droits et du territoire, ITUM, Cell. : 418-409-5681, jean-claude.pinette@itum.qc.ca

Profil de l'entreprise

Bureau de la protection des droits et du territoire, ITUM

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.