Poursuite de 900 M$ contre la Compagnie minière IOC de Rio Tinto

Uashat Mak Mani-Utenam et Matimekush-Lac John défendent leurs droits ancestraux

MONTRÉAL, le 20 mars 2013 /CNW Telbec/ - Les Premières nations innues de Uashat Mak Mani-Utenam (les Uashaunnuat) et de Matimekush-Lac John (MLJ), dont le territoire traditionnel (Nitassinan) couvre une partie importante du nord-est québécois et du Labrador, ont déposé le 18 mars 2013 une requête à la Cour supérieure du Québec à Montréal afin d'obtenir une injonction à l'encontre des projets au Québec et au Labrador de la Compagnie minière IOC (IOC), dont l'actionnaire principal est Rio Tinto, et la réparation pour les dommages causés par IOC évalués à 900 millions de dollars.

« Alors que Rio Tinto tient beaucoup à son image de citoyen corporatif modèle et se vante de son engagement auprès des peuples autochtones à travers le monde, les Uashaunnuat et MLJ peuvent témoigner que, selon leur expérience, ce ne sont que de belles paroles vides. Toutes les opérations et activités d'IOC ont eu lieu sans le consentement des Uashaunnuat et MLJ et en violation de nos droits. IOC, et maintenant Rio Tinto, sont les compagnies qui ont causé le plus de dommages aux Uashaunnuat et MLJ et qui ont laissé le plus de séquelles sur notre Nitassinan », s'est insurgé Mike McKenzie, vice-chef de Uashat Mak Mani-Utenam.

À partir des années 1950, IOC a construit et exploité un mégaprojet minier dans le Nitassinan sans le consentement des Uashaunnuat et MLJ dans les environs de ce qui est maintenant Schefferville, Sept-Îles et Labrador City. Les mines et autres installations d'IOC ont ruiné l'environnement des Uashaunnuat et MLJ, les ont écartés de leur territoire et les ont empêchés de pratiquer leurs activités traditionnelles et leur mode de vie traditionnel. Les projets d'IOC, dont le chemin de fer de 578 kilomètres entre Schefferville et Sept-Îles de leur filiale QNS&L, ont également ouvert leur territoire à bien d'autres développements destructeurs.

« Malgré les tentatives de rapprochement que nous avons initiées, IOC et Rio Tinto continuent à agir de manière irresponsable et irrespectueuse. Nous ne sommes pas opposés à tout développement minier - nous avons conclu des ententes avec d'autres compagnies minières qui recherchaient notre consentement - mais le développement minier et autre ne doit pas violer nos droits, doit être respectueux de nos valeurs, traditions et mode de vie traditionnel et doit s'inscrire dans le cadre du développement durable. Un équilibre est nécessaire et les pratiques d'IOC sont malheureusement d'une autre époque. Cela doit cesser », a déclaré Réal McKenzie, chef de Matimekush-Lac John.

Rappelons qu'IOC est le plus important producteur de minerai de fer au Canada. Depuis la mise en opération de son mégaprojet dans le Nitassinan en 1954, IOC a extrait et vendu à profit pas loin d'un milliard de tonnes provenant de son complexe de Schefferville (maintenant fermé) et de son complexe à Labrador City. IOC cherche maintenant à réaliser un projet d'expansion qui accroîtra les dommages causés aux Uashaunnuat et MLJ. IOC n'a versé aucun revenu, compensation, indemnité ou redevance que ce soit aux Uashaunnuat et MLJ.

SOURCE : INNU TAKUAIKAN UASHAT MAK MANI-UTENAM (ITUM)

Renseignements :

Uashat Mak Mani-Utenam
Ken Rock
Cellulaire : 418 965-7256

Matimekush-Lac John
Nadir André
Cellulaire : 514 702-8202

Profil de l'entreprise

INNU TAKUAIKAN UASHAT MAK MANI-UTENAM (ITUM)

Renseignements sur cet organisme

Matimekush-Lac John

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.