Pour une valorisation du personnel professionnel des collèges - La FPPC-CSQ fait le point sur la situation au Cégep de Baie-Comeau et au Cégep de Sept-Îles

BAIE-COMEAU, QC, le 23 mai 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ), le Syndicat des professionnelles et professionnels du Cégep de Baie-Comeau (SPPCBC-CSQ) et l'Association des professionnels du Cégep de Sept-Îles (APCSI-CSQ) revendiquent une plus grande reconnaissance du travail des professionnelles et professionnels dans les collèges.

La présidente de la FPPC-CSQ, Suzanne Tousignant, était de passage dans la région dans le cadre d'une tournée des syndicats de la Fédération à travers le Québec. « Le personnel professionnel étant peu nombreux et travaillant souvent dans l'ombre, plusieurs personnes méconnaissent leur rôle important auprès des étudiantes et étudiants, des autres catégories de personnel et des directions. Le personnel professionnel fait une différence importante dans l'ensemble de la vie collégiale », affirme Suzanne Tousignant.

Des compressions qui ont fait mal au Cégep de Baie-Comeau

Plus précisément, au Cégep de Baie-Comeau, où l'on compte treize professionnelles et professionnels pour 710 étudiantes et étudiants, la présidente du SPPCBC-CSQ déplore que les compressions des dernières années aient fait mal.

« Plusieurs postes ont été abolis ou réduits. Ce sont les services aux élèves qui ont été principalement touchés, bien qu'au gouvernement, on avait soutenu haut et fort que ça ne serait pas le cas. C'est malheureux. On ne peut pas demander à un établissement, qui opère déjà avec le minimum de personnel professionnel et qui lutte pour demeurer vivant, de faire le même travail avec moins de ressources. C'est un manque flagrant de reconnaissance à l'égard de personnes qui donnent déjà leur maximum chaque jour », dénonce la présidente du SPPCBC-CSQ, Stéphanie Coll.

Cette dernière ajoute que par son expertise, le personnel professionnel contribue grandement à l'excellence du Cégep de Baie-Comeau et à son développement.

Manque de ressources au Cégep de Sept-Îles

Pour ce qui est de la situation au Cégep de Sept-Îles, où l'on compte onze professionnelles et professionnels pour 640 étudiants, la présidente de l'APCSI-CSQ, Josée Alain, critique le manque de ressources qui n'est pas sans conséquence.

« Il est vrai que, malgré les compressions des dernières années, il y a eu maintien des postes de professionnels au sein du Collège. Cependant, cela ne veut pas dire que nous sommes en nombre suffisant. En fait, nous réclamons depuis plusieurs années l'embauche de nouvelles ressources, notamment des conseillers pédagogiques, autant à la formation régulière qu'à la formation continue. Pour la simple et bonne raison que les départs à la retraite dans ce corps d'emploi n'ont pas été remplacés. Il est très difficile de faire du développement pédagogique avec une seule ressource à la formation régulière », constate Josée Alain.

Plan d'action pour la pleine reconnaissance

Au niveau national, la présidente de la FPPC-CSQ déplore qu'« avec les années, les fonctions des professionnelles et professionnels des collèges se sont complexifiées et leurs tâches se sont alourdies, sans que les conditions de travail se soient améliorées, même qu'à certains égards, elles se sont détériorées. En effet, les compressions ont eu des effets négatifs importants sur les conditions de travail des professionnels qui vivent de plus en plus de pression, alors que les besoins augmentent continuellement. En contrepartie, certains résultats de la dernière négociation, comme les rangements dans la structure salariale, demeurent insatisfaisants. Pourtant, tous les acteurs du réseau collégial s'entendent pour dire que le travail accompli par les professionnels des cégeps est essentiel ».

Suzanne Tousignant espère que le réinvestissement annoncé par le ministre des Finances se concrétisera en partie par l'ajout de ressources professionnelles dans les cégeps et que les rangements salariaux seront corrigés.

« En entérinant l'entente de principe négociée par le Front commun, nos membres ont choisi d'utiliser d'autres lieux pour revendiquer haut et fort des changements. La tournée entreprise auprès des 34 syndicats de la Fédération permet de rencontrer les membres afin de leur présenter un plan d'action visant la pleine reconnaissance du travail et de l'expertise du personnel professionnel collégial par de meilleures conditions de travail », conclut la présidente de la FPPC-CSQ.

Profil de la FPPC-CSQ

La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) représente près de 1 200 professionnelles et professionnels répartis dans 34 cégeps et qui occupent 17 catégories d'emploi. Elle regroupe exclusivement du personnel professionnel de cégep.

Twitter : @csq_centrale

 

SOURCE Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ)

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@lacsq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.