Pour souligner le jour de deuil, la CSST et ses partenaires invitent la
population à Se souvenir pour agir et prévenir!

QUÉBEC, le 27 avr. /CNW Telbec/ - Demain sera un Jour de deuil au Québec. Cette journée est dédiée à la mémoire des travailleuses et des travailleurs victimes d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle : en mémoire de Maurice, mort écrasé sur un chantier de construction, en mémoire du jeune Thomas, 25 ans, décédé après avoir été électrocuté, en mémoire de Martine, morte asphyxiée dans un silo, en mémoire de ces trois mineurs qui, en novembre dernier, ont péri dans une mine en Abitibi. Et en mémoire de tous les autres...

En ce triste jour de commémoration, la CSST et ses administrateurs - la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) - tiennent à rappeler qu'il faut Se souvenir pour agir et prévenir. Car prévenir les accidents, ça protège la vie des travailleurs... et celle de leur entourage.

En 2009, au Québec, 95 597 personnes ont malheureusement été victimes d'un accident ou d'une maladie professionnelle. De plus, la CSST a recensé 185 décès survenus à la suite d'un accident ou d'une maladie du travail. C'est 185 de trop. Par rapport à 2008, il s'agit tout de même de diminutions : de 12 % des accidents et des maladies du travail, et de 5 % des décès recensés. Malgré cela, la CSST continue d'insister sur l'importance de la prévention au quotidien. "Cette baisse est une réussite. Mais un accident demeure un accident de trop. C'est pourquoi nous devons poursuivre nos actions pour prévenir les accidents et les maladies du travail, ces actions mêmes qui nous guident depuis maintenant 30 ans", a soutenu M. Luc Meunier, président du conseil d'administration et chef de la direction de la CSST.

"Je ne peux concevoir qu'encore aujourd'hui, toutes les personnes en emploi ne reçoivent pas une formation adéquate sur les risques reliés à leur travail. Nous devons encore agir et prévenir, ne serait-ce qu'en mémoire des travailleurs disparus", a ajouté, catégorique, le président de la FTQ, M. Michel Arsenault.

"Perdre un travailleur, c'est perdre une personne qui participe au développement et au rayonnement du monde du travail québécois et, par le fait même, de notre société", a fait valoir M. Claude Faucher, vice-président de la CSD.

"Nous devons constamment être vigilants et agir en prévention dans nos lieux de travail; il en va de la vie de nos travailleurs et du bonheur de leur famille", a renchéri sur ce point M. Roger Valois, vice-président de la CSN.

Un travail d'équipe

Depuis près de dix ans, au Québec, le nombre d'accidents du travail et de maladies professionnelles indemnisées diminue sans arrêt, dans une proportion de plus de 30 %.

"Nous sommes heureux de constater que notre travail de prévention en santé et sécurité porte fruits. Car les employeurs québécois ont leur part de mérite dans la baisse du nombre d'accidents du travail et de lésions professionnelles. Leurs efforts constants démontrent bien que pour la majorité d'entre eux, la prévention représente une réelle priorité", a mentionné M. Yves-Thomas Dorval, président du CPQ.

"J'unis ma voix à celle des milliers d'entreprises et de gens d'affaires du Québec qui considèrent primordial de souligner cette triste journée, en souvenir des personnes disparues, et qui ont à cœur d'intégrer la prévention à leurs façons de faire", a spécifié Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

En effet, les efforts sont bien présents. Lorsque les employeurs et les travailleurs collaborent et participent activement à trouver des solutions adaptées et durables, les résultats sont très concluants. Ce sont d'ailleurs les employeurs et les travailleurs qui, en matière de santé et de sécurité du travail, sont les mieux placés pour prévenir, voire éliminer, les dangers dans leurs milieux.

Évidemment, ils ne sont pas laissés à eux-mêmes. "La CSST, en collaboration avec ses partenaires, soutient les milieux de travail et prépare des plans d'action pour des clientèles particulièrement à risque, comme les travailleurs et les employeurs de la construction, ceux qui utilisent des machines de même que les jeunes travailleurs et ceux qui les embauchent", a assuré M. Meunier.

Au cours des dernières années, la CSST a d'ailleurs mené de grandes campagnes de publicité à l'égard de ces différentes clientèles. En 2005 et 2006, il était question de sécurité des machines, en 2007 de sécurité dans le secteur de la construction, en 2008 de cadenassage et en 2009-2010 de formation et de supervision des jeunes travailleurs.

Historique du Jour de deuil

Le Jour de deuil a été officiellement reconnu par le gouvernement fédéral en 1991, huit ans après l'adoption du Jour du Souvenir par le Congrès du travail du Canada. Depuis, ce jour est souligné dans l'ensemble des provinces canadiennes. La date du 28 avril a été choisie parce qu'elle rappelle la toute première loi canadienne en matière de santé et de sécurité du travail, adoptée par l'Assemblée législative de l'Ontario en 1914. Le Jour de deuil est aussi un événement international qui a lieu dans plus de 70 pays en mémoire des victimes d'accidents du travail. Soulignons que le Bureau international du travail (BIT) a décrété, en 2003, le 28 avril "Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail".

Quelques statistiques

    
    - La CSST a déploré, en 2009, 95 597 accidents du travail et maladies
      professionnelles. Cela représente 13 161 lésions de moins qu'en 2008.
    - Durant la même année, la CSST a également recensé 185 décès, soit 10 de
      moins qu'en 2008.
    - En 2009, 12 485 travailleurs de moins de 24 ans se sont blessés au
      travail, ce qui représente 13,1 % des lésions (accidents du travail et
      maladies professionnelles). Pour la même année, la CSST a recensé le
      décès de 4 jeunes travailleurs.

    -------------------------------------------------------------------------
                   Accidents et maladies du travail en 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Travailleurs des services médicaux et sociaux (infirmiers,        15 677
    thérapeutes, techniciens de laboratoire, travailleurs
    sociaux, préposés, etc.)
    -------------------------------------------------------------------------
    Travailleurs du commerce (manutentionnaires, commis               14 527
    d'épiceries, travailleurs dans les grandes surfaces et les
    quincailleries, bouchers, garagistes, etc.)
    -------------------------------------------------------------------------
    Travailleurs des autres services commerciaux et personnels        10 257
    (restaurateurs, hôteliers, coiffeurs, personnel de commerce
    de jeux et des loisirs, services de nettoyage)
    -------------------------------------------------------------------------
    Travailleurs de la construction (manœuvres, charpentiers,          7 179
    électriciens, excavateurs, etc.)
    -------------------------------------------------------------------------

         -----------------------------------------------------------
                     Parties du corps les plus touchées
         -----------------------------------------------------------
         Dos                                23 650 lésions (24,7 %)
         -----------------------------------------------------------
         Mains et doigts                    14 003 lésions (14,6 %)
         -----------------------------------------------------------
         Jambes                               7 624 lésions (8,0 %)
         -----------------------------------------------------------
         Bras                                 4 756 lésions (5,0 %)
         -----------------------------------------------------------
         Sièges multiples                     5 376 lésions (5,6 %)
         -----------------------------------------------------------
    

À propos de la CSST

La CSST est aujourd'hui l'un des plus importants assureurs de personnes au Québec. En 2009, près de 187 000 employeurs cotisaient à la CSST, et 3,1 millions de travailleurs bénéficiaient de sa couverture d'assurance. L'an dernier, près de 100 000 travailleurs ont été victimes d'accidents ou de maladies professionnelles. Les prestations versées par la CSST totalisent environ 1,8 milliard de dollars en indemnisations. Par ses plans d'action et ses programmes d'information, la CSST fait de la prévention un engagement quotidien.

    
    Source : Alexandra Reny
             Direction des communications et des relations publiques
             CSST
             (418) 266-4700, poste 5554
             (418) 802-1880
    

-%SU: SAN,SOC,LBR

-%RE: 1

SOURCE Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Renseignements: Alexandra Reny, Direction des communications et des relations publiques, CSST, (418) 266-4700, poste 5554, (418) 802-1880

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.