Pour l'Assemblée des Premières Nations, la rentrée scolaire est le moment de s'engager à passer à l'action pour les enfants des Premières Nations et pour le contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations

OTTAWA, le 2 sept. 2014 /CNW/ - En ce jour où tant d'enfants, d'étudiants et d'enseignants retournent à l'école, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN) appelle toute la population canadienne à se joindre aux Premières Nations en s'engageant à passer à l'action pour l'éducation des enfants des Premières Nations, sur la base du principe du contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations.

« Partout au pays, les enfants et les étudiants retournent à l'école. C'est le temps de se rappeler que près de 40 communautés des Premières Nations n'ont même pas d'école ou ont besoin de toute urgence d'une nouvelle école », a déclaré le Chef national de l'APN, Ghislain Picard. « Ce n'est là qu'une des raisons pour lesquelles nos étudiants font face à un taux d'obtention de diplôme de moins de 40 %, et c'est pour cela qu'une nouvelle approche est nécessaire. C'est maintenant le temps pour nous tous de nous engager à assurer une éducation de qualité aux élèves et aux étudiants des Premières Nations, et cet engagement signifie le contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations. Là où nous voyons le contrôle par les Premières Nations, nous voyons du succès. Les Premières Nations constituent la population la plus jeune au Canada et celle qui affiche la croissance la plus rapide. Elles représentent l'avenir. Il est dans notre intérêt à tous d'agir pour l'éducation des Premières Nations. »

Les Premières Nations réclament un engagement véritable du gouvernement fédéral sur un processus honorable qui reconnaît et soutient la diversité régionale et locale afin d'atteindre l'objectif du contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations, sur la base des droits et responsabilités des Premières Nations. Les Premières Nations ont rejeté en bloc le projet de loi C-33 du gouvernement fédéral, parce qu'il a trait au contrôle par le gouvernement fédéral de l'éducation des Premières Nations. Dans la foulée de ce rejet, les Premières Nations réclament un nouveau cheminement vers un contrôle assuré véritablement par elles-mêmes et soutenu par un financement juste, prévisible et stable de l'éducation des Premières Nations.

Le Chef national de l'APN, Ghislain Picard, a déclaré : « Cela fait des années que les Premières Nations documentent et dénoncent le sous-financement de leur éducation. Nous recherchons la justice et l'équité pour soutenir la réussite et réaliser le plein potentiel de nos enfants, de nos étudiants et de nos nations. Nous avons pour vision un contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations qui met en valeur nos langues et nos cultures et qui veille à doter nos élèves et nos étudiants des compétences et des connaissances nécessaires pour leur donner les mêmes chances de succès qu'aux autres étudiants canadiens. Cette vision peut se concrétiser dès maintenant si nous travaillons ensemble pour le bien-être de nos enfants. »

Le 7 août 2014, un comité de dirigeants, de représentants et de spécialistes des Premières Nations s'est réuni à Ottawa pour discuter des stratégies et des prochaines étapes à franchir pour promouvoir l'éducation des Premières Nations. Peu de temps après, le Chef national a écrit une lettre au premier ministre afin de le rencontrer pour redonner de la vigueur à l'action prioritaire en matière d'éducation des Premières Nations. Les Premières Nations continueront de promouvoir leurs travaux sur la mise en œuvre du contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations et l'obtention pour leurs enfants d'une éducation juste, stable et équitable, respectueuse des langues et des cultures autochtones.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

SOURCE : Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382; 613-292-0857 ou agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.