Pour la protection du caribou et des travailleurs forestiers

QUÉBEC, le 6 avril 2016 /CNW Telbec/ - Le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) est à la fois satisfait que le gouvernement dévoile son plan d'action pour la protection du caribou forestier qui devrait favoriser le maintien des certifications forestières, mais est également fort préoccupé des impacts potentiels qui pourraient en découler sur l'approvisionnement en bois des usines.

Dans un optique de développement durable, le CIFQ rappelle que la nécessité de protéger le caribou forestier s'inscrit parallèlement à la nécessité de maintenir le niveau d'approvisionnement en bois des usines qui, rappelons-le, a baissé de plus de 30 % depuis 10 ans au Québec.

Les mesures de protection identifiées doivent être mises en place en même temps que les mesures visant à maintenir la possibilité forestière, a rappelé M. André Tremblay, président-directeur général du Conseil, et ce, comme l'a toujours soutenu le Premier ministre afin que l'on conserve le niveau actuel d'emplois générés par l'activité forestière.

Le plan annoncé hier identifie des pistes intéressantes sur lesquelles les membres du CIFQ sont disposés à travailler à leur mise en œuvre. Toutefois, cela nécessitera que la société québécoise se donne collectivement les moyens d'atteindre les objectifs recherchés, soit la protection du caribou et le maintien du niveau actuel de l'activité forestière dans les régions touchées par la mise en place de ce plan.

« L'industrie est bien consciente que les mesures de protection de la population de caribou forestier, telles l'affectation de territoires en aires protégées et la planification forestière adaptée, vont exercer des pressions à la baisse sur les volumes de bois disponibles à la récolte. Nous demandons toutefois au gouvernement de mettre immédiatement en place les mesures prévues dans la phase 2 de ce plan, telle l'adoption de stratégies de production de bois ou de mobilisation des bois de la forêt privée afin d'éviter ces impacts. En conférence de presse, les ministres nous ont fait part de leurs bonnes intentions. Nous les en remercions, mais cela prend des actions immédiates », d'insister M. Tremblay.

« L'industrie forestière entend poursuivre sa collaboration avec le gouvernement, les élus régionaux, les Premières Nations et les divers groupes d'intérêts voulant contribuer positivement à ce défi collectif d'assurer la protection de la population de caribou forestier et le maintien du niveau actuel de l'activité forestière, et ce, pour les générations actuelles et futures », de conclure M. André Tremblay.

À propos du CIFQ

Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. Le CIFQ compte plus de 200 membres. L'industrie forestière québécoise génère un chiffre d'affaires de 15,8 milliards $ chaque année, soit près de 4 milliards $ en salaires et avantages sociaux, dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.

 

SOURCE Conseil de l'industrie forestière du Québec

Renseignements : Mario St-Laurent, Directeur des communications, Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), 418 657-7916, poste 402, 418-559-8776, mario.stlaurent@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.