Pour 2016, Manuvie enregistre un résultat net de 2,9 milliards de dollars et un résultat tiré des activités de base de 4,0 milliards de dollars (en hausse respectivement de 34 % et 17 % par rapport à 2015), une solide augmentation du chiffre d'affaires et une augmentation de 11 % du dividende

en $ CA, sauf indication contraire
TSX/NYSE/PSE : MFC             SEHK : 945

Le présent communiqué sur les résultats trimestriels doit être lu avec le rapport de gestion et les états financiers annuels de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, préparés selon les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») publiées par l'International Accounting Standards Board (« IASB »), et qui sont disponibles sur notre site Web à l'adresse http://www.manuvie.com/rapportstrimestriels.
De l'information additionnelle relative à la Société est disponible sur le site de SEDAR à l'adresse http://www.sedar.com et sur le site Web de la U.S. Securities and Exchange Commission (« SEC ») à l'adresse http://www.sec.gov (section EDGAR Filers).
Nous utilisons certaines mesures non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et de ses secteurs. Pour de plus amples renseignements sur les mesures financières non conformes aux PCGR, se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et à notre rapport de gestion de 2016.  

 

TORONTO, le 9 févr. 2017 /CNW/ - La Société Financière Manuvie (« SFM ») a annoncé aujourd'hui un résultat net attribué aux actionnaires de 2 929 millions de dollars pour 2016, un résultat dilué par action ordinaire de 1,41 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires (« RCP ») de 7,3 %, en regard de respectivement 2 191 millions de dollars, 1,05 $ et 5,8 % pour 2015. L'augmentation du résultat net attribué aux actionnaires reflète la croissance du résultat tiré des activités de base et un redressement des résultats techniques liés aux placements, contrebalancés en partie par une hausse des charges liées à l'incidence directe des marchés. En 2016, la SFM a enregistré un résultat tiré des activités de base de 4 021 millions de dollars, un résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire de 1,96 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires tiré des activités de base (« RCP tiré des activités de base ») de 10,1 %, en comparaison de respectivement 3 428 millions de dollars, 1,68 $ et 9,2 % pour 20151.

Au quatrième trimestre de 2016 (« T4 2016 »), le résultat net attribué aux actionnaires s'est fixé à 63 millions de dollars, le résultat dilué par action ordinaire à 0,01 $ et le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires à 0,3 %, contre respectivement 246 millions de dollars, 0,11 $ et 2,3 % pour le quatrième trimestre de 2015 (« T4 2015 »). Le résultat net attribué aux actionnaires du T4 2016 comprend des charges de 1 202 millions de dollars attribuables à l'incidence directe des marchés. Au T4 2016, la SFM a inscrit un résultat tiré des activités de base de 1 287 millions de dollars, un résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire de 0,63 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires de 12,9 %, par rapport à respectivement 859 millions de dollars, 0,42 $ et 8,7 % pour le T4 2015.

Donald Guloien, président et chef de la direction, a déclaré : « Manuvie a enregistré des résultats d'exploitation particulièrement solides, terminant l'exercice avec un résultat tiré des activités de base de 4 milliards de dollars, une hausse de 17 % par rapport à celui de l'exercice précédent, et atteignant l'objectif qu'elle s'était fixé en 2012. Bien que l'incidence globale de la hausse des taux d'intérêt soit extrêmement positive à long terme pour notre Société, le résultat net a subi les contrecoups des fluctuations du marché au quatrième trimestre. Pour l'exercice, le résultat net s'est établi à 2,9 milliards de dollars, une augmentation de 34 % en regard du résultat net de l'exercice précédent. »

« S'appuyant sur les résultats d'exploitation solides et nos perspectives de croissance future, le conseil d'administration a approuvé aujourd'hui, pour un troisième exercice d'affilée, une augmentation de notre dividende. La hausse a été fixée à 11 % », a ajouté M. Guloien.

Steve Roder, chef des finances, a indiqué : « En Asie, les souscriptions d'EPA ont augmenté de 29 % par rapport à celles de 2015, et la valeur des affaires nouvelles a progressé de 35 %, un signe de la qualité des souscriptions que nous avons générées. Nos activités mondiales de gestion de patrimoine et d'actifs ont également enregistré des apports nets positifs pour un septième exercice d'affilée, qui se chiffrent cette fois-ci à 15 milliards de dollars. »

« En raison de la réévaluation à la valeur de marché de l'incidence des taux d'intérêt et des marchés des actions, notre résultat net peut être exposé à une variabilité négative et positive qui peut être importante. Nous ne croyons pas que cette incidence reflète la capacité sous-jacente de l'entreprise de dégager des résultats, et c'est pour des raisons comme celle-ci que nous avons créé la mesure du résultat tiré des activités de base il y a quelques années », a conclu M. Roder.

_____________________________



1

Le résultat tiré des activités de base, le résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire et le RCP tiré des activités de base sont des mesures non conformes aux PCGR. Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et à notre rapport de gestion de 2016.

 

RENDEMENT DE LA SOCIÉTÉ EN 2016

Rentabilité

Résultat net attribué aux actionnaires de 2 929 millions de dollars en 2016, en hausse de 738 millions de dollars par rapport à celui de 2015
La hausse du résultat net attribué aux actionnaires s'explique par l'amélioration du résultat tiré des activités de base et le redressement des résultats techniques liés aux placements, contrebalancés en partie par une augmentation des charges liées à l'incidence directe des marchés. Chacun de ces éléments est décrit ci-après :

Résultat tiré des activités de base de 4 021 millions de dollars en 2016, une augmentation de 593 millions de dollars, ou 17 %, par rapport à celui de 2015
L'augmentation du résultat tiré des activités de base découle des profits de 197 millions de dollars sur les placements liés aux activités de base (contre néant en 2015), de la solide croissance des affaires nouvelles et des contrats en vigueur en Asie et de la reprise des provisions pour impôts et provisions connexes dans la Division américaine et le secteur Services généraux et autres par suite de la fin de plusieurs années d'imposition aux États-Unis, contrebalancés en partie par la hausse des coûts de couverture des actions et par l'accroissement des charges d'intérêts en raison des récentes émissions de titres d'emprunt. Le raffermissement du dollar américain et du yen par rapport au dollar canadien a également représenté 149 millions de dollars de la hausse du résultat tiré des activités de base. En 2016, le résultat tiré des activités de base comprenait des charges nettes après impôts de 162 millions de dollars liées aux résultats techniques (276 millions de dollars avant impôts) en comparaison des charges de 205 millions de dollars après impôts (362 millions de dollars avant impôts) en 2015.

RCP et RCP tiré des activités de base de 7,3 % et 10,1 % en 2016, en comparaison de 5,8 % et 9,2 % en 2015
L'amélioration du RCP et du RCP tiré des activités de base a trait principalement à l'augmentation du résultat net attribué aux actionnaires et du résultat tiré des activités de base.

Profits sur les résultats techniques liés aux placements de 197 millions de dollars en 2016, en comparaison de charges de 530 millions de dollars en 2015
Le profit de 197 millions de dollars enregistré en 2016 reflète l'incidence favorable des activités de réinvestissement des titres à revenu fixe sur l'évaluation de nos provisions mathématiques et de nos résultats au chapitre du crédit. Bien que les rendements de notre portefeuille d'actifs alternatifs à long terme aient été plus bas que prévu dans l'évaluation de nos provisions mathématiques, nous avons inscrit des profits au deuxième semestre de l'exercice qui ont contrebalancé en partie les charges engagées au premier semestre de l'exercice. Selon notre définition de résultat tiré des activités de base, nous avons inclus des profits sur les résultats techniques liés aux placements de 197 millions de dollars dans le résultat tiré des activités de base en 2016 et de néant en 2015. (Se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » de notre rapport de gestion de 2016.)

Charges de 484 millions de dollars liées à l'incidence directe des marchés en 2016, par rapport à des charges de 93 millions de dollars en 2015
Au T4 2016, les charges de 1 202 millions de dollars liées à l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable ont plus que contrebalancé les profits de 718 millions de dollars enregistrés au cours des trois premiers trimestres de 2016, de sorte que nous avons comptabilisé une charge de 484 millions de dollars pour l'exercice. Les composantes des charges sont décrites dans le tableau qui suit, tandis que les notes du tableau présentent d'autres renseignements sur chacune de ces composantes.

(en millions de $ CA, non audité)

2016


T4 2016


Incidence directe des taux d'intérêt sur les taux de réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés






dans l'évaluation des provisions mathématiques liées à la :






variation des taux d'intérêt sans risque1

(53)

$

(330)

$


diminution des écarts de taux des obligations de sociétés2

(553)


(275)



diminution (augmentation) des écarts de taux des swaps3

271


(242)



(335)


(847)


Profits (charges) à la vente d'obligations désignées comme DV et de dérivés détenus dans le secteur






Services généraux et autres4

370


(142)


Incidence directe des marchés des actions et des obligations au titre des garanties de rentes






à capital variable5

(364)


(213)


Éléments d'atténuation des risques6

(155)


-


Incidence directe des marchés des actions, des taux d'intérêt et des obligations au titre des garanties






de rentes à capital variable

(484)

$

(1 202)

$



1)  

L'incidence des variations des taux d'intérêt sans risque pour l'exercice 2016 est en grande partie attribuable à la baisse des taux d'intérêt au Japon. Les charges du T4 2016 provenaient en grande partie d'Amérique du Nord où les taux d'intérêt ont grimpé et la courbe de rendement s'est accentuée, en mouvement inverse de ce qui s'est passé au cours des trois premiers trimestres de 2016. L'incidence de l'accentuation de la courbe de rendement a entraîné une incohérence comptable entre nos passifs des contrats d'assurance et nos couvertures de taux d'intérêt, attribuable au fait que nos provisions mathématiques sont évaluées en fonction de nos modèles actuariels de taux d'intérêt, tandis que nos couvertures de taux d'intérêt sont évaluées aux taux actuels du marché. Cette incohérence comptable peut être importante lorsque la forme de la courbe de taux d'intérêt change considérablement, comme ce fut le cas au T4 2016.

2) 

La diminution des écarts de taux des obligations de sociétés au T4 2016 et au cours de l'exercice 2016 a entraîné une baisse des taux de réinvestissement sur nos achats futurs de titres à revenu fixe pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques et une charge imputée au résultat net attribué aux actionnaires.

3)   

Les écarts de taux des swaps qui se situent au point de la courbe de rendement associé aux obligations à 30 ans, où nombre de nos couvertures de taux d'intérêt se trouvent, ont augmenté au T4 2016 et diminué pour l'exercice 2016. L'augmentation des écarts de taux des swaps au T4 2016 a entraîné une diminution de la juste valeur des swaps et une charge imputée au résultat net attribué aux actionnaires. La diminution des écarts de taux des swaps en 2016 a entraîné une augmentation de la juste valeur des swaps et un profit comptabilisé dans le résultat net attribué aux actionnaires.

4)  

Les profits (charges) à la vente d'obligations désignées comme DV et de dérivés détenus par le secteur Services généraux et autres s'expliquent par les profits réalisés (charges encourues) au moment de la vente. Au 31 décembre 2016, les actifs à revenu fixe désignés comme DV détenus dans la composante excédent affichaient une perte nette latente après impôts de 683 millions de dollars.

5) 

L'incidence directe des marchés des actions découlait surtout des pertes dans le programme de couverture dynamique attribuables au risque de base, des pertes sur le rendement des gestionnaires de fonds et des actifs assortis d'une couverture qui a souffert des variations importantes des taux d'intérêt au T4 2016.

6) 

Activités d'atténuation du risque : Au troisième trimestre de 2016, nous avons comptabilisé une charge de 155 millions de dollars liée aux mesures d'atténuation du risque lié aux marchés des actions et aux taux d'intérêt. Ces mesures comprenaient la réduction du montant des placements en actions servant de soutien aux produits assortis de garanties à long terme et l'accroissement des couvertures de taux d'intérêt.

 

Augmentation de 453 millions de dollars (après impôts) des réserves en 2016 par suite de notre examen des méthodes et hypothèses actuarielles, par rapport à 451 millions de dollars (après impôts) en 2015
Nous avons augmenté nos réserves en 2016 pour mettre à jour les hypothèses de morbidité, de mortalité et de taux de déchéance, ainsi que les hypothèses de flux de trésorerie relatifs aux primes et à l'impôt à l'égard des activités de John Hancock Long Term Care (« JH LTC ») et pour revoir à la baisse de manière proactive nos hypothèses relatives au taux de réinvestissement ultime avant la mise à jour par le Conseil des normes actuarielles prévue en 2017, une augmentation contrebalancée en partie par la reprise des réserves liées à d'autres mises à jour, y compris celles des hypothèses relatives aux résultats techniques des contrats de rente à capital variable aux États-Unis.

Croissance
Apports nets
de 15,3 milliards de dollars de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs en 2016, par rapport à 34,4 milliards de dollars en 2015
En 2016, pour un septième exercice d'affilée, les activités de gestion de patrimoine et d'actifs ont enregistré des apports trimestriels nets positifs. Les apports nets toujours positifs de 2016 découlaient des solides apports nets des activités de conseils en placement pour les clients institutionnels et des fonds communs de placement en Asie et au Canada, contrebalancés en partie par les sorties de fonds des régimes de retraite en Amérique du Nord et des fonds communs de placement aux États-Unis. Les sorties de fonds des fonds communs de placement aux États-Unis sont surtout attribuables au contexte difficile pour les souscriptions et au rendement inférieur de certains fonds importants au début de l'exercice. Les apports nets ont diminué de 19,1 milliards de dollars par rapport à ceux de 2015, du fait des sorties de fonds des fonds communs de placement aux États-Unis, tandis que de solides apports nets avaient été enregistrés à l'exercice précédent et que les souscriptions de produits par des clients institutionnels avaient reculé.

_______________________________



1

Les apports nets, les apports bruts, les souscriptions, les souscriptions d'EPA, la VAN et le BAIIA tiré des activités de base ne sont pas des mesures conformes aux PCGR. Se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et dans notre rapport de gestion de 2016 pour plus de renseignements.

 

Apports bruts1, 2 de 120,5 milliards de dollars de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs en 2016, une augmentation de 3 % par rapport à ceux de 2015
Aux États-Unis, les apports bruts ont augmenté de 5 % pour atteindre un niveau record, en raison des souscriptions solides de régimes de retraite sur le marché intermédiaire attribuables aux souscriptions, pendant un exercice complet, provenant des activités acquises de la New York Life, contrebalancées en partie par la diminution des souscriptions de fonds communs de placement. Au Canada, les apports bruts ont connu une hausse de 3 % du fait de l'amélioration considérable continue des souscriptions de fonds communs de placement, contrebalancée en partie par la diminution des souscriptions dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille, en comparaison du niveau record atteint en 2015. En Asie, la progression de 26 % des apports bruts s'explique par les souscriptions de fonds communs de placement, y compris les fonds du marché monétaire, et par les lancements de nouveaux fonds en Chine continentale. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par la baisse des apports bruts des clients institutionnels.

Souscriptions de produits d'assurance1, 2 de 4,0 milliards de dollars en 2016, une hausse de 11 % par rapport à celles de 2015
En 2016, nous avons enregistré des souscriptions de produits d'assurance records en Asie, lesquelles ont augmenté de 27 % en regard de celles de 2015, par suite de la croissance généralisée des souscriptions à l'échelle de la région et des solides souscriptions par l'intermédiaire de notre réseau de banques, y compris le lancement réussi de notre partenariat de bancassurance avec DBS Bank Ltd. (« DBS »). Au Canada, les souscriptions de produits d'assurance ont reculé de 16 %, étant donné que les résultats de 2015 comprenaient les souscriptions de régimes d'assurance collective pour deux groupes de très grande taille. Aux États-Unis, les souscriptions de produits d'assurance ont baissé de 6 % par suite d'une tendance de l'industrie à revenir aux produits assortis de garanties que nous avons volontairement relégués au second plan.

Souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine1, 2 de 8,2 milliards de dollars en 2016, une hausse de 3 % en comparaison de celles de 2015
En 2016, les souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine ont augmenté de 14 % en Asie, sous l'effet des lancements de nouveaux produits et de la hausse des souscriptions dans le réseau des banques, qui ont plus que contrebalancé un recul de 11 % au Canada attribuable aux modifications apportées à nos produits de fonds distincts à risque plus élevé au début de l'exercice.

Valeur des affaires nouvelles (« VAN »)1, 2 de 1,2 milliard de dollars en 2016, une augmentation de 22 % par rapport à celle de 2015
L'augmentation de la VAN s'explique essentiellement par les souscriptions considérables d'équivalents primes annualisées (« d'EPA »)1 et l'amélioration des marges des produits en Asie.

BAIIA tiré des activités de base1, 2, 3 de 1 167 millions de dollars de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs en 2016, une diminution de 7 % par rapport à celui de 2015
La diminution du BAIIA tiré des activités de base reflète principalement les changements dans la combinaison des produits, la réduction des honoraires dans le secteur des régimes de retraite aux États-Unis et les investissements stratégiques en vue d'optimiser notre infrastructure opérationnelle et d'accroître la portée de notre réseau de distribution en Europe et en Asie, contrebalancés en partie par les produits d'honoraires plus élevés découlant de l'augmentation du niveau des actifs.

__________________________________



1

Les apports nets, les apports bruts, les souscriptions, les souscriptions d'EPA, la VAN et le BAIIA tiré des activités de base ne sont pas des mesures conformes aux PCGR. Se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et à notre rapport de gestion de 2016 pour plus de renseignements.

2

La croissance (le recul) des apports bruts, des souscriptions, de la VAN et du BAIIA tiré des activités de base est présenté en devises constantes. Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et dans notre rapport de gestion de 2016 pour plus de renseignements.

3

Résultat tiré des activités de base avant intérêts, impôts et amortissements.

 

Actifs gérés et administrés1, 2au 31 décembre 2016 de 977 milliards de dollars, en hausse de 6 % en regard de 2015
Les actifs gérés et administrés ont augmenté de 6 % par rapport au 31 décembre 2015, en raison des rendements de placement et des apports nets toujours positifs des clients. Les actifs gérés et administrés du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs ont augmenté de 8 % depuis le 31 décembre 2015, pour se fixer à 544 milliards de dollars, pour les raisons susmentionnées.

Solidité financière

Solide ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent (« ratio du MMPRCE ») de 230 % pour La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers (« Manufacturers ») au 31 décembre 2016
Il s'agit d'une augmentation de 7 points de pourcentage par rapport au MMPRCE à la fin de 2015. L'augmentation est surtout attribuable aux émissions de fonds propres, montant net, et au résultat net, contrebalancés en partie par une hausse des fonds propres requis et le financement des dividendes versés aux actionnaires de la SFM.

Ratio d'endettement de 29,5 % au 31 décembre 2016, contre 23,8 % au 31 décembre 2015
L'augmentation s'explique principalement par les émissions en 2016 de fonds propres d'un montant net de 4,3 milliards de dollars pour satisfaire aux exigences réglementaires plus strictes en effectuant des émissions dans plusieurs marchés, tandis que nous mettons en œuvre notre stratégie mondiale de diversification du financement.

Versements3 de 1,8 milliard de dollars des divisions d'exploitation au Groupe en 2016, contre 2,2 milliards de dollars en 2015
En 2016, les filiales de la SFM ont effectué des versements de 1,8 milliard de dollars, en baisse de 400 millions de dollars par rapport à ceux versés en 2015. Les versements importants de nos filiales canadiennes et américaines ont été contrebalancés par l'injection de capitaux nets dans les entités asiatiques, lesquels capitaux étaient requis en grande partie pour faire face à l'incidence de la baisse des taux d'intérêt sur les exigences locales en matière de fonds propres.

____________________________________



1

Les actifs gérés et administrés sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et dans notre rapport de gestion de 2016 pour plus de renseignements.

2

La croissance (le recul) des actifs gérés et administrés est présenté en devises constantes. Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » ci-après et dans notre rapport de gestion de 2016.

3

Les versements s'entendent des fonds remis ou payés au Groupe par les filiales d'exploitation et des excédents de capitaux produits par les entreprises canadiennes autonomes et qui peuvent être réalloués par Manuvie.

 

RENDEMENT DE LA SOCIÉTÉ AU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2016

Rentabilité

Résultat net attribué aux actionnaires de 63 millions de dollars au T4 2016, en baisse de 183 millions de dollars par rapport à celui du T4 2015
La baisse du résultat net attribué aux actionnaires tient compte en grande partie de charges directes liées au marché de 1 202 millions de dollars au T4 2016 (décrites ci-dessus), contrebalancées en partie par le redressement des résultats techniques liés aux placements de 541 millions de dollars et l'augmentation du résultat tiré des activités de base mentionnée ci-après.

Résultat tiré des activités de base de 1 287 millions de dollars au T4 2016, une augmentation de 428 millions de dollars, ou 50 %, par rapport à celui du T4 2015
L'augmentation du résultat tiré des activités de base comprenait des profits de 180 millions de dollars sur les placements liés aux activités de base (contre néant au T4 2015). La tranche résiduelle de 248 millions de dollars de l'augmentation découlait de la croissance des contrats en vigueur et des affaires nouvelles en Asie, une réduction des coûts prévus des couvertures à grande échelle et de la reprise de 142 millions de dollars de provisions pour impôts et de provisions connexes dans la Division américaine et le secteur Services généraux et autres par suite de la fin de plusieurs années d'imposition aux États-Unis. Le résultat tiré des activités de base du T4 2016 comprenait une charge nette après impôts de 43 millions de dollars (65 millions de dollars avant impôts) découlant des résultats techniques des placements, par rapport à une charge nette après impôts de 50 millions de dollars (97 millions de dollars avant impôts) en 2015.

RCP et RCP tiré des activités de base de 0,3 % et 12,9 % au T4 2016, contre 2,3 % et 8,7 % au T4 2015
Le recul du RCP au T4 2016 reflète la baisse du résultat net attribuable aux actionnaires et l'augmentation des capitaux propres attribuable à la hausse des résultats non distribués. L'amélioration du RCP tiré des activités de base tient compte de la solide croissance du résultat tiré des activités de base, contrebalancée en partie par l'accroissement des capitaux propres.

Profits sur les résultats techniques liés aux placements de 180 millions de dollars au T4 2016, en comparaison de charges de 361 millions de dollars au T4 2015
Le profit de 180 millions de dollars enregistré au T4 2016 reflétait l'incidence favorable des activités de réinvestissement des titres à revenu fixe sur l'évaluation de nos provisions mathématiques. Au T4 2015, les charges nettes de 361 millions de dollars comprenaient un montant de 250 millions de dollars lié au recul marqué des prix du pétrole et du gaz. Conformément à notre définition du résultat tiré des activités de base, au T4 2016, nous avons inclus des profits sur les résultats techniques liés aux placements de 180 millions de dollars dans le résultat tiré des activités de base et de néant au T4 2015. (Se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » de notre rapport de gestion de 2016.)

Charges liées à l'incidence directe des marchés de 1 202 millions de dollars au T4 2016, en regard de charges de 29 millions de dollars au T4 2015
Comme il est mentionné précédemment, les charges du T4 2016 étaient attribuables à l'incidence de l'accentuation de la courbe de rendement, du resserrement des écarts des taux des obligations de sociétés et de l'élargissement des écarts de taux des swaps, ainsi qu'aux pertes de notre programme de couverture dynamique attribuables aux pertes liées au risque de base sur le rendement des gestionnaires de fonds et des actifs assortis d'une couverture qui a souffert des variations importantes des taux d'intérêt au cours du trimestre.

Croissance

Apports nets de 6,1 milliards de dollars de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs au T4 2016, par rapport à 8,7 milliards de dollars au T4 2015
Au T4 2016, pour un 28e trimestre d'affilée, les activités de gestion de patrimoine et d'actifs ont enregistré des apports nets positifs. Les apports nets toujours positifs découlaient des solides apports nets de nos activités de conseils en placement pour les clients institutionnels et de nos activités liées aux fonds communs de placement en Asie et au Canada, contrebalancés en partie par les sorties de fonds de nos activités de régimes de retraite en Amérique du Nord et de nos fonds communs de placement aux États-Unis. Les apports nets moins favorables par rapport à ceux du T4 2015 s'expliquent par les sorties de fonds aux États-Unis qui ont plus que contrebalancé les apports nets plus élevés dans nos activités de conseils en placement pour les clients institutionnels.

Apports bruts de 38,2 milliards de dollars de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs au T4 2016, en hausse de 23 % par rapport au T4 2015
Au T4 2016, les apports bruts des activités de conseils en placement pour les clients institutionnels ont progressé de 79 % en raison du financement de nouveaux mandats en Asie et au Canada. En Asie, les apports bruts ont plus que doublé par suite des apports du marché monétaire et des lancements de nouveaux fonds en Chine continentale, ainsi que des apports bruts records dans nos activités de régimes de retraite à Hong Kong. Au Canada, l'augmentation de 3 % des apports bruts s'explique par le fait que les importantes souscriptions de fonds communs de placement ont plus que contrebalancé la baisse des souscriptions dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille. Aux États-Unis, les apports bruts ont reculé de 9 % en raison du contexte difficile pour les fonds communs de placement et de la non-récurrence d'une souscription de régime de retraite pour un groupe de grande taille survenue au T4 2015.

Souscriptions de produits d'assurance de 1,1 milliard de dollars au T4 2016, une hausse de 3 % par rapport à celles du T4 2015
Au T4 2016, les souscriptions de produits d'assurance ont augmenté de 18 % en Asie, par suite de la solide croissance supérieure à 10 % dans les autres régions d'Asie et des contributions importantes de notre partenariat de bancassurance avec DBS. Cette augmentation a été contrebalancée en partie par l'incidence des mesures de tarification déjà adoptées au Japon en réponse à la baisse des taux d'intérêt. Au Canada, les souscriptions de produits d'assurance ont reculé de 22 %, étant donné que les résultats du T4 2015 comprenaient la souscription d'un régime d'assurance collective pour un groupe de très grande taille. Aux États-Unis, les souscriptions de produits d'assurance ont baissé de 6 % par suite d'une tendance de l'industrie de revenir aux produits assortis de garanties que nous avons volontairement relégués au second plan.

Souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine de 1,7 milliard de dollars au T4 2016, une baisse de 22 % en comparaison de celles du T4 2015
Au T4 2016, les souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine ont baissé de 26 % en Asie, en comparaison des solides souscriptions du T4 2015 qui découlaient de l'incidence du succès des lancements de nouveaux produits au Japon. Au Canada, les souscriptions ont reculé en raison des mesures relatives aux produits prises pour reléguer au second plan nos produits à fonds distincts à risque plus élevé.

VAN de 367 millions de dollars au T4 2016, une augmentation de 20 % par rapport à celle du T4 2015
L'augmentation de la VAN s'explique principalement par la robuste croissance des souscriptions d'EPA et l'amélioration des marges sur les produits en Asie.

BAIIA tiré des activités de base1du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs de 306 millions de dollars au T4 2016, un niveau comparable à celui du T4 2015
L'augmentation du BAIIA tiré des activités de base découlant de la hausse des produits d'honoraires attribuable aux niveaux d'actifs plus élevés a été contrebalancée par les modifications apportées à la composition des produits, la réduction des honoraires dans les activités de régimes de retraite aux États-Unis et les investissements stratégiques visant à optimiser notre infrastructure opérationnelle et à élargir notre réseau de distribution en Europe et en Asie.

____________________________



1

Résultat tiré des activités de base avant intérêts, impôts et amortissements.

 

Solidité financière

Solide ratio MMPRCE de 230 % pour Manufacturers au 31 décembre 2016, en regard de 234 % au 30 septembre 2016
Il s'agit d'une diminution de 4 points de pourcentage par rapport au MMPRCE au 30 septembre 2016. La diminution s'explique essentiellement par la résiliation de l'entente de distribution de caisses de retraite obligatoires et l'acquisition connexe de la Standard Chartered Bank, les rachats de fonds propres, montant net, et l'augmentation des fonds propres requis, compte non tenu de l'incidence des taux d'intérêt. L'incidence des taux d'intérêt sur le résultat et les fonds propres disponibles a été contrebalancée par l'incidence favorable des taux d'intérêt sur les fonds propres requis.

Ratio d'endettement de 29,5 % au 31 décembre 2016, contre 29,3 % au 30 septembre 2016
Le ratio d'endettement s'est accru par rapport à celui du trimestre précédent, reflétant la baisse de la valeur des capitaux propres attribuable aux pertes latentes sur les titres disponibles à la vente et les émissions de titres d'emprunt et d'actions privilégiées de 828 millions de dollars, contrebalancées en partie par le rachat de titres d'emprunt de 1,1 milliard de dollars.

Analyse des résultats de 2016 et du T4 2016

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du résultat net attribué aux actionnaires et du résultat tiré des activités de base.


Résultats trimestriels

Résultats de l'exercice

(en milllions de $)

T4 2016


T3 2016


T4 2015


2016


2015


Résultat tiré des activités de base











Division Asie

388

$

394

$

334

$

1 495

$

1 234

$

Division canadienne

359


354


352


1 384


1 252


Division américaine

471


394


332


1 615


1 466


Services généraux et autres (excluant le coût prévu des












couvertures à grande échelle et les profits sur les












placements liés aux activités de base)

(75)


(102)


(85)


(409)


(298)


Coût prévu des couvertures à grande échelle

(36)


(61)


(74)


(261)


(226)


Résultats techniques liés aux placements inclus dans












le résultat tiré des activités de base

180


17


-


197


-


Résultat tiré des activités de base

1 287

$

996

$

859

$

4 021

$

3 428

$

Résultats techniques liés aux placements exclus du résultat












tiré des activités de base

-


280


(361)


-


(530)


Résultat tiré des activités de base et résultats












techniques liés aux placements en excédent des












montants inclus dans le résultat tiré des activités












de base

1 287

$

1 276

$

498

$

4 021

$

2 898

$

Incidence directe des marchés des actions, des taux












d'intérêt et des obligations au titre des garanties de












rentes à capital variable

(1 202)


414


(29)


(484)


(93)


Modifications apportées aux méthodes et hypothèses












actuarielles

(10)


(455)


(97)


(453)


(451)


Coûts d'intégration et d'acquisition

(25)


(23)


(39)


(81)


(149)


Éléments fiscaux et autres éléments

13


(95)


(87)


(74)


(14)


Résultat net attribué aux actionnaires 

63

$

1 117

$

246

$

2 929

$

2 191

$

 

RENDEMENT DE NOS ACTIVITÉS 

Division Asie

Faits saillants de 2016
En 2016, en Asie, les souscriptions d'EPA et la VAN ont atteint des niveaux records, augmentant respectivement de 29 % et 35 % par rapport aux niveaux de 2015. Nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs ont également enregistré des apports bruts records notamment attribuables au succès du lancement de notre partenariat de bancassurance exclusif avec DBS sur quatre marchés. Nous avons renforcé notre présence sur le marché des caisses de prévoyance obligatoires (« CPO ») en lançant notre partenariat de distribution de CPO de 15 ans avec la Standard Chartered Bank à Hong Kong et en concluant l'acquisition connexe. À la fin de l'exercice, nous étions le premier promoteur de CPO en termes d'actifs gérés et de flux de trésorerie nets1.

Nous avons mis en œuvre nombre d'initiatives numériques qui ont contribué à la croissance et considérablement amélioré l'expérience client. Nous avons déployé notre programme de mieux-être primé ManulifeMOVE aux Philippines et en Chine continentale, et tiré ainsi parti du succès du programme à Hong Kong et attiré davantage de nouveaux clients. Nous avons lancé l'application eClaims sur la plateforme WeChat en Chine continentale et continué de mettre en place notre plateforme numérique de bout en bout, POSsible, à l'intention de nos agents de Hong Kong et du Japon, ces deux initiatives ayant considérablement amélioré l'expérience client tout en accroissant l'efficience.

___________________________



1

Rapport intitulé MPF Market Shares du Gadbury Group en date de décembre 2016.

 

Résultats de 20161
En 2016, le résultat net attribué aux actionnaires s'est élevé à 863 millions de dollars américains, contre 865 millions de dollars américains en 2015, le résultat tiré des activités de base s'est établi à 1 129 millions de dollars américains en 2016, en regard de 963 millions de dollars américains en 2015 et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont donné lieu à une charge nette de 266 millions de dollars américains en 2016, comparativement à une charge nette de 98 millions de dollars américains en 2015.

Le résultat tiré des activités de base a augmenté de 15 % par rapport à celui de 2015, après rajustement pour tenir compte des coûts découlant de l'élargissement de notre programme de couverture dynamique (baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres) et de l'incidence des fluctuations des taux de change. L'augmentation du résultat tiré des activités de base s'explique par l'augmentation considérable des contrats en vigueur et la croissance marquée soutenue des volumes d'affaires nouvelles, contrebalancées en partie par des résultats techniques moins favorables et par l'incidence du recul des taux d'intérêt.

Résultats du T4 20161
Le résultat net attribué aux actionnaires s'est élevé à 323 millions de dollars américains au T4 2016, contre 307 millions de dollars américains au T4 2015, le résultat tiré des activités de base s'est établi à 291 millions de dollars américains au T4 2016, en regard de 250 millions de dollars américains au T4 2015 et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base ont donné lieu à un profit net de 32 millions de dollars américains au T4 2016, comparativement à un profit net de 57 millions de dollars américains au T4 2015.

Le résultat tiré des activités de base a augmenté de 16 % par rapport à celui du T4 2015, après rajustement pour tenir compte des coûts découlant de l'élargissement de notre programme de couverture dynamique (baisse correspondante des coûts de couverture à grande échelle dans le secteur Services généraux et autres) et de l'incidence des fluctuations des taux de change. L'augmentation du résultat tiré des activités de base s'explique par la hausse considérable des contrats en vigueur et la croissance marquée soutenue des volumes d'affaires nouvelles, contrebalancées en partie par les résultats techniques moins favorables et par l'incidence du recul des taux d'intérêt.

____________________________



1

Le résultat tiré des activités de base de 2015 a été retraité pour tenir compte d'une méthode uniforme d'attribution des fonds propres et du résultat sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres attribués à chaque secteur d'exploitation. Les montants sont en dollars américains, la monnaie de présentation de la division.

 

Souscriptions et VAN de 2016 (comparaisons avec les données de 2015 et variations en pourcentage en devises constantes) 

En 2016, les souscriptions d'EPA ont atteint un niveau record de 2 498 millions de dollars américains, une hausse de 29 %. Nous avons enregistré une croissance supérieure à 10 % dans toutes les régions, sauf au Japon et en Thaïlande. Les souscriptions d'EPA comprenaient les souscriptions de produits d'assurance de 2 002 millions de dollars américains et les souscriptions d'EPA d'autres produits de gestion de patrimoine de 496 millions de dollars américains, lesquelles ont augmenté respectivement de 27 % et 38 %.

  • Au Japon, les souscriptions d'EPA ont atteint 1 019 millions de dollars américains en 2016, une augmentation de 2 %. Les solides souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine par l'intermédiaire des réseaux de banques et de courtiers indépendants ont été majoritairement contrebalancées par l'incidence des mesures de tarification des produits d'assurance en réaction au contexte de baisse des taux d'intérêt.
  • À Hong Kong, les souscriptions d'EPA se sont établies à 496 millions de dollars américains en 2016, une hausse de 27 % attribuable à l'élargissement de tous les principaux réseaux de distribution (bancassurance, courtiers et agents).
  • Dans les autres régions d'Asie (à l'exclusion du Japon et de Hong Kong), les souscriptions d'EPA se sont élevées à 983 millions de dollars américains en 2016, une amélioration de 84 % attribuable aux souscriptions records enregistrées dans toutes les régions où nous exerçons nos activités, à l'exception de la Thaïlande.

Les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs ont atteint 14,9 milliards de dollars américains en 2016, une hausse de 26 %, et les apports nets du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont établis à 3,9 milliards de dollars américains, un bond de 2,1 milliards de dollars américains. Les souscriptions de fonds communs de placement en Chine continentale ont été le facteur principal de la croissance des apports bruts et nets.

  • Au Japon, les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs ont chuté de 34 % pour s'établir à 271 millions de dollars américains en 2016, la volatilité du marché des actions s'étant répercutée sur la confiance des consommateurs, de sorte que les souscriptions de fonds communs de placement ont reculé.
  • À Hong Kong, les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont établis à 2,6 milliards de dollars américains en 2016, une légère amélioration par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Le succès et la croissance soutenus du secteur de régimes de retraite ont été contrebalancés en grande partie par la baisse des souscriptions de fonds communs de placement imputable au pessimisme du marché.
  • Les apports bruts des activités de gestion de patrimoine et d'actifs dans les autres régions d'Asie (à l'exclusion du Japon et de Hong Kong) ont été de 12,0 milliards de dollars américains en 2016, une augmentation de 36 %. L'augmentation provient surtout de la Chine continentale, en raison principalement des apports des marchés monétaires et du lancement de nouveaux fonds, ainsi que des souscriptions de régimes de retraite en Indonésie et du lancement du premier FPI dans des immeubles américains à Singapour.

La VAN s'est établie à 754 millions de dollars américains en 2016, une hausse de 35 % par rapport à celle de 2015 qui reflète l'augmentation susmentionnée des souscriptions d'EPA et une amélioration de 1,5 point de pourcentage de la marge sur la VAN.

  • En 2016, au Japon, la VAN a grimpé de 17 % pour atteindre 260 millions de dollars américains, du fait de l'amélioration des marges sur les produits attribuable aux mesures en matière de tarification et de la composition favorable du portefeuille de produits, contrebalancées en partie par la baisse des taux d'intérêt.
  • À Hong Kong, la VAN s'est établie à 278 millions de dollars américains en 2016, en hausse de 7 %, les souscriptions d'EPA plus élevées ayant été contrebalancées en partie par l'incidence de la baisse des taux d'intérêt au cours de l'exercice et d'une modification apportée à la composition du portefeuille de produits.
  • La VAN a bondi de 180 % dans les autres régions d'Asie en 2016, pour se fixer à 216 millions de dollars américains, par suite des souscriptions plus importantes, des économies d'échelle et des mesures prises par la direction visant à améliorer les marges.

Souscriptions et VAN du T4 2016 (comparaisons avec les données du T4 2015 et variations en pourcentage en devises constantes) 

Les souscriptions d'EPA se sont établies à 618 millions de dollars américains au T4 2016, en hausse de 13 %. Les souscriptions d'EPA comprenaient les souscriptions de produits d'assurance de 507 millions de dollars américains, en hausse de 18 %, et les souscriptions d'EPA d'autres produits de gestion de patrimoine de 111 millions de dollars américains, en baisse de 7 %.

  • Au Japon, les souscriptions d'EPA se sont établies à 233 millions de dollars américains au T4 2016, une baisse de 13 % qui reflète l'incidence continue des mesures de tarification prises en réponse à la baisse des taux d'intérêt et l'incidence du succès des lancements de produits au T4 2015.
  • À Hong Kong, les souscriptions d'EPA se sont chiffrées à 143 millions de dollars américains au T4 2016, une augmentation de 11 % attribuable à l'élargissement du réseau de distribution.
  • Dans les autres régions d'Asie (à l'exclusion du Japon et de Hong Kong), les souscriptions d'EPA se sont élevées à 242 millions de dollars américains au T4 2016, une hausse de 59 %. Cette hausse a été enregistrée à l'échelle des régions dans lesquelles nous exerçons nos activités. La hausse a été particulièrement marquée en Chine continentale, à Singapour, au Vietnam et aux Philippines.

Les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont établis à 5,4 milliards de dollars américains au T4 2016, un bond de 120 %. Au T4 2016, les apports nets ont augmenté de 0,6 milliard de dollars américains, pour atteindre 1,4 milliard de dollars américains. Les souscriptions de fonds communs de placement en Chine continentale ont été le facteur principal de la croissance des apports bruts et des apports nets.

  • Les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont élevés à 92 millions de dollars américains au Japon, soit presque le triple que ceux du T4 2015, du fait du lancement réussi d'un fonds.
  • À Hong Kong, les apports bruts du secteur de Gestion de patrimoine et d'actifs se sont établis à 751 millions de dollars américains au T4 2016, une hausse de 14 % attribuable à l'élargissement continu de nos activités de régimes de retraite et à une augmentation des souscriptions de fonds communs de placement.
  • Dans les autres régions d'Asie (à l'exclusion du Japon et de Hong Kong), les apports bruts des activités de gestion de patrimoine et d'actifs se sont fixés à 4,5 milliards de dollars américains au T4 2016, soit deux fois et demie les niveaux du T4 2015, ce qui s'explique par l'accroissement des souscriptions de fonds communs de placement en Chine continentale découlant surtout des apports du marché monétaire et du lancement de nouveaux fonds.

La VAN s'est établie à 221 millions de dollars américains au T4 2016, une hausse de 24 % qui reflète l'augmentation susmentionnée des souscriptions d'EPA et une amélioration de 3,8 points de pourcentage de la marge sur la VAN.

  • Au Japon, la VAN a été de 60 millions de dollars américains au T4 2016, une baisse de 18 % imputable à la diminution des souscriptions, compensée en partie par l'amélioration des marges attribuable aux mesures de tarification.
  • À Hong Kong, la VAN s'est établie à 98 millions de dollars américains au T4 2016, une hausse de 19 % qui reflète la performance au chapitre des souscriptions et les marges toujours solides.
  • Dans les autres régions d'Asie, la VAN de 63 millions de dollars américains a bondi de 176 %, par suite de l'accroissement des souscriptions, des économies d'échelle et des mesures prises par la direction pour renforcer les marges.

Division canadienne

Faits saillants

Au Canada, nous avons enregistré de robustes apports bruts des activités de gestion de patrimoine et d'actifs attribuables à la performance solide de notre gamme de fonds communs de placement et au succès des campagnes de souscription. Ces facteurs ont contribué à la solidité des apports nets des fonds communs de placement au cours de l'exercice, de sorte que nous nous sommes classés au quatrième rang1 du secteur. Les souscriptions de produits d'assurance ont dans l'ensemble été plus basses en raison du recul des souscriptions dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille. 

En 2016, nous avons lancé le programme Manuvie Vitalité, une approche novatrice en matière d'assurance vie grâce à laquelle les clients qui mènent une vie active sont récompensés. Nous avons lancé nombre d'initiatives pour faire en sorte qu'il soit plus facile pour les clients de faire affaire avec nous, notamment en simplifiant notre processus de proposition et en acceptant les propositions d'assurance vie de Canadiens atteints du virus de l'immunodéficience humaine (« VIH »). Nous avons lancé, à l'intention de nos clients du secteur de régimes de retraite collectifs, le programme Évaluation du bien-être financier et le programme La retraite redéfinie, des solutions numériques interactives qui aident nos clients à veiller à ce que leur situation financière actuelle et future soit appropriée.

Résultats de 20162
Le résultat net attribué aux actionnaires de la Division canadienne s'est élevé à 1 486 millions de dollars en 2016, contre 480 millions de dollars en 2015. Le résultat net attribué aux actionnaires comprend le résultat tiré des activités de base de 1 384 millions de dollars pour 2016, contre 1 252 millions de dollars pour 2015, et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base, qui représentaient un profit net de 102 millions de dollars pour 2016, contre une charge nette de 772 millions de dollars en 2015.

L'augmentation de 132 millions de dollars du résultat tiré des activités de base par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent s'explique principalement par l'amélioration des résultats techniques et la hausse des produits d'honoraires des activités de gestion de patrimoine et d'actifs de la Société en raison des niveaux plus élevés des actifs. L'augmentation d'un exercice à l'autre de 874 millions de dollars des éléments exclus du résultat tiré des activités de base découlait de l'incidence améliorée des facteurs liés aux marchés, y compris les taux d'intérêt et les marchés des actions, et de la hausse des prix du pétrole et du gaz.

Résultat du T4 20162
Le résultat net attribué aux actionnaires de la Division canadienne s'est élevé à 92 millions de dollars au T4 2016, contre une perte nette de 104 millions de dollars au T4 2015. Le résultat net attribué aux actionnaires comprend le résultat tiré des activités de base de 359 millions de dollars du T4 2016, contre 352 millions de dollars pour le T4 2015, et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base correspondant à des charges nettes de 267 millions de dollars au T4 2016, en regard de charges nettes de 456 millions de dollars au T4 2015.

L'augmentation de 7 millions de dollars du résultat tiré des activités de base par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent découle surtout des profits liés à la réappropriation de traités de réassurance au T4 2016, contrebalancés en partie par des charges non récurrentes. Au T4 2016, la perte découlant des éléments exclus du résultat tiré des activités de base a été moindre que celle de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la plus-value des propriétés pétrolières gazières en comparaison des pertes subies au T4 2015 par suite du recul des prix du pétrole.

_____________________________



1

Données publiées par l'Institut des fonds d'investissement du Canada, pour l'exercice clos le 31 décembre 2016. 

2

Le résultat tiré des activités de base de 2015 a été retraité pour tenir compte d'une méthode uniforme d'attribution des fonds propres et du résultat sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres attribués à chaque secteur d'exploitation.

 

Souscriptions de 2016
En 2016, les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont établis à 17,0 milliards de dollars, en hausse de 0,5 milliard de dollars, ou 3 %, en regard de 2015, reflétant la croissance toujours solide des souscriptions de fonds de placement. En 2016, nous avons enregistré des apports nets de 3,8 milliards de dollars, soit 5,5 milliards de dollars de moins qu'en 2015, du fait des apports bruts moins élevés des activités d'assurance collective et de la hausse des rachats dans les fonds communs de placement et les activités d'assurance collective. Les actifs gérés de nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs au 31 décembre 2016 étaient de 110 milliards de dollars, une augmentation de 9 % par rapport au 31 décembre 2015 qui s'explique par les apports nets et les rendements de placement positifs de nos activités de fonds communs de placement et du secteur Solutions Retraite collectives par rapport à ceux de l'exercice précédent.

  • Les apports bruts des fonds communs de placement de 9,8 milliards de dollars en 2016 étaient en hausse de 1,1 milliard de dollars, ou 13 %, en comparaison de 2015, du fait du succès des campagnes de souscription et du rendement positif des fonds.
  • Les apports bruts du secteur Solutions Retraite collectives ont diminué de 8 %, ou 0,6 milliard de dollars, par rapport à ceux de 2015, pour se fixer à 7,2 milliards de dollars, en raison de la diminution des souscriptions dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille par rapport aux souscriptions records enregistrées en 2015.

Les souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine ont reculé de 0,4 milliard de dollars, ou 11 %, en comparaison de 2015, pour s'établir à 3,2 milliards de dollars, du fait des modifications apportées à nos produits à fonds distincts à risque plus élevé au début de l'exercice.

  • Les souscriptions de produits à fonds distincts1 ont été de 2,5 milliards de dollars en 2016, une baisse de 15 % par rapport à 2015.
  • Les souscriptions de titres à revenu fixe pour l'exercice 2016 se sont établies à 716 millions de dollars, soit 10 % de plus qu'en 2015, ce qui s'explique par la hausse des souscriptions de rentes indemnitaires.

Les actifs prêtables nets de la Banque Manuvie se sont établis à un niveau comparable à celui au 31 décembre 2015, soit 19,5 milliards de dollars au 31 décembre 2016, la croissance continuant de subir le contrecoup de la vive concurrence sur le marché hypothécaire résidentiel.

Les souscriptions de produits d'assurance se sont établies à 693 millions de dollars en 2016, soit 16 % de moins qu'en 2015, étant donné la non-récurrence des souscriptions pour deux groupes de très grande taille en 2016 dans notre secteur d'assurance collective.

  • Les souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers se sont fixées à 235 millions de dollars en 2016, une augmentation de 30 % en comparaison de 2015 attribuable à la hausse des souscriptions de produits d'assurance vie universelle en prévision de modifications à la réglementation.
  • Les souscriptions de produits des Marchés institutionnels ont totalisé 458 millions de dollars en 2016, une baisse de 29 % par rapport à celles de 2015 imputable essentiellement à la diminution des souscriptions par les clients institutionnels de grande taille sur le marché des régimes d'assurance collective. L'activité sur ce marché a ralenti en 2016, alors que les résultats de 2015 comprenaient les souscriptions pour deux groupes de très grande taille. Les souscriptions par les clients institutionnels de petite taille sur le marché des régimes d'assurance collective ont également souffert en raison des mesures de tarification que nous avons adoptées en réponse à la détérioration des résultats techniques.

_____________________________



1

Les produits à fonds distincts sont assortis de garanties. Ces produits sont également désignés sous le nom de contrats de rente à capital variable.

 

Souscriptions du T4 2016

Les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs se sont fixés à 4,1 milliards de dollars au T4 2016, une hausse de 3 % par rapport à ceux du T4 2015, qui reflète la croissance solide dans les activités de fonds communs de placement. Au T4 2016, nous avons enregistré des apports nets de 383 millions de dollars, une baisse par rapport à 765 millions de dollars au T4 2015 qui est attribuable à l'augmentation des rachats dans les fonds communs de placement et le secteur Solutions Retraite collectives.

  • Les apports bruts des fonds communs de placement se sont établis à 2,4 milliards de dollars au T4 2016, une hausse de 0,3 milliard de dollars, ou 16 %, par rapport à ceux du T4 2015 qui s'explique par le succès des campagnes de souscription et le solide rendement de nos fonds communs de placement les plus populaires.
  • Les apports bruts de Solutions Retraite collectives ont été de 1,6 milliard de dollars au T4 2016, soit 11 % de moins qu'au T4 2015, du fait de la baisse des souscriptions dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille.

Au T4 2016, les souscriptions de produits d'assurance ont été de 237 millions de dollars, soit 22 % de moins qu'au T4 2015, en raison de la diminution des souscriptions de régimes d'assurance collective pour groupes de grande taille, contrebalancée en partie par la hausse des souscriptions de produits d'assurance vie universelle dans le secteur des produits d'assurance destinés aux particuliers.

  • Les souscriptions de produits d'assurance destinés aux particuliers ont atteint 94 millions de dollars au T4 2016, un bond de 92 % par rapport aux souscriptions du T4 2015 attribuable à la hausse des souscriptions de produits d'assurance vie universelle en prévision de modifications à la réglementation.
  • Au T4 2016, les souscriptions de produits des Marchés institutionnels ont reculé de 44 % par rapport à celles du T4 2015, pour s'établir à 143 millions de dollars, un recul qui reflète la souscription d'un régime d'assurance collective pour un groupe de très grande taille au T4 2015 qui ne s'est pas reproduite au T4 2016.

Les souscriptions d'autres produits de gestion de patrimoine ont atteint 740 millions de dollars au T4 2016, une baisse de 128 millions de dollars, ou 15 %, par rapport à celles du T4 2015, imputable aux modifications apportées à nos produits à fonds distincts à risque plus élevé au début de l'exercice. 

  • Les souscriptions de produits à fonds distincts1 se sont fixées à 589 millions de dollars au T4 2016, une baisse de 17 % en comparaison de celles du T4 2015.
  • Les souscriptions de titres à revenu fixe ont été de 151 millions de dollars au T4 2016, soit 3 % de moins qu'au T4 2015.

Division américaine

Faits saillants
Aux États-Unis, nos activités de gestion de patrimoine et d'actifs ont généré de solides apports bruts en 2016, y compris les apports bruts records dans nos activités de régimes de retraite, grâce aux capacités obtenues dans le cadre de l'intégration réussie des activités de régimes de retraite acquises de la New York Life. Les sorties de fonds nettes se sont fixées à 1,6 milliard de dollars américains pour l'exercice, en comparaison d'apports nets de 9,5 milliards de dollars américains en 2015, du fait des rachats élevés dans les fonds communs de placement. L'accroissement de la concurrence et la conjoncture difficile du marché se sont répercutés sur les souscriptions de produits d'assurance vie pendant l'exercice et, en réponse aux tendances du secteur et à la stagnation de la demande des consommateurs, nous avons annoncé que nous mettrions un terme aux nouvelles souscriptions de produits autonomes d'assurance soins de longue durée destinés aux particuliers.

Au cours de l'exercice, nous avons continué de mettre l'accent sur l'accroissement de nos produits de gestion de patrimoine et avons ajouté des fonds à notre gamme de produits, y compris 4 fonds destinés aux investisseurs à la recherche de solutions de placement susceptibles d'offrir des avantages sociétaux et environnementaux, 3 stratégies d'OPCVM2 pour que nos fonds soient accessibles aux non‑résidents des États-Unis et 6 nouvelles stratégies de FNB, notamment un FNB d'actions internationales lancé au T4 2016. Au début de 2017, le total de nos stratégies de FNB multifactorielles différenciées s'élevait à 12, étant donné que nous continuons de nous positionner dans la tranche des placements à bêta intelligent du marché de la gestion passive des placements. Dans le secteur Assurance, nous avons continué d'élargir notre programme d'assurance vie axé sur le mieux-être dans le cadre de notre partenariat exclusif avec Vitality. De plus, nous avons permis à un plus large public d'avoir accès à nos produits d'assurance grâce au lancement d'un produit d'assurance vie temporaire à prix plus bas et aux options d'assurance offertes directement aux consommateurs à l'intention des particuliers qui ne souscrivent pas leurs produits par l'intermédiaire d'un agent.

____________________________



1

Les produits à fonds distincts sont assortis de garanties. Ces produits sont également désignés sous le nom de contrats de rente à capital variable.

2

Organismes de placement collectif en valeurs mobilières.

 

Résultats de 20161
En 2016, le résultat net attribué aux actionnaires a été de 865 millions de dollars américains en 2016, en comparaison de 1 138 millions de dollars américains en 2015, le résultat tiré des activités de base s'est fixé à 1 218 millions de dollars américains, par rapport à 1 149 millions de dollars américains en 2015, et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base correspondaient à une charge nette de 353 millions de dollars américains, en regard d'une charge nette de 11 millions de dollars américains en 2015.

Le résultat tiré des activités de base a augmenté de 69 millions de dollars américains, ou 6 %, par rapport à celui de 2015, du fait principalement de la reprise de 52 millions de dollars américains de provisions pour impôts découlant de la fin de certaines années d'imposition et de l'amélioration des résultats techniques au deuxième semestre de 2016 en raison des modifications apportées aux hypothèses relatives aux soins de longue durée (voir ci-dessus). De plus, la diminution de l'amortissement des coûts d'acquisition différés des contrats de rente à capital variable en vigueur a été en partie compensée par l'incidence de la baisse des souscriptions de produits d'assurance et par le recul des produits d'honoraires dans le secteur Gestion de patrimoine et d'actifs découlant de la réduction des honoraires dans nos activités de régimes de retraite et des modifications apportées à la composition des produits.

Résultats du T4 20161
Le résultat net attribué aux actionnaires correspondait à une charge nette de 55 millions de dollars américains au T4 2016, en comparaison d'un résultat net de 241 millions de dollars américains au T4 2015, le résultat tiré des activités de base s'est fixé à 353 millions de dollars américains au T4 2016, contre 248 millions de dollars américains au T4 2015, et les éléments exclus du résultat tiré des activités de base correspondaient à une charge nette de 408 millions de dollars américains au T4 2016, par rapport à une charge nette de 7 millions de dollars américains au T4 2015.

L'augmentation de 105 millions de dollars américains du résultat tiré des activités de base par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent comprend une reprise de 52 millions de dollars américains de provisions pour impôts découlant de la fin de certaines années d'imposition, l'amélioration des résultats techniques au T4 2016 en raison des modifications apportées aux hypothèses relatives aux soins de longue durée au T3 2016 et la diminution de l'amortissement des coûts d'acquisition différés de nos contrats de rente à capital variable en vigueur, contrebalancées en partie par la baisse des produits d'honoraires des activités de gestion de patrimoine et d'actifs en raison de la réduction des honoraires de nos activités de régimes de retraite et des modifications apportées à la composition du portefeuille de produits.

____________________________



1

Le résultat tiré des activités de base de 2015 a été retraité pour tenir compte d'une méthode uniforme d'attribution des fonds propres et du résultat sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres attribués à chaque secteur d'exploitation. Les montants sont en dollars américains, la monnaie de présentation de la division.

 

Souscriptions de 2016
Les apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs ont été de 49,4 milliards de dollars américains en 2016, une hausse de 5 %, en comparaison des apports bruts de 2015 attribuables aux solides souscriptions de régimes de retraite sur le marché intermédiaire attribuables à la comptabilisation, pendant un exercice complet, des souscriptions des activités de régimes de retraite acquises de la New York Life, contrebalancée par la baisse des souscriptions de fonds communs de placement. Après ajustement pour tenir compte de l'acquisition des activités de régimes de retraite de la New York Life, les apports bruts annuels ont été de 1 % plus élevés que ceux de l'exercice précédent. Les sorties de fonds nettes ont totalisé 1,6 milliard de dollars américains pour l'exercice, contre des apports nets de 9,5 milliards de dollars américains en 2015.

  • Les apports bruts de John Hancock (« JH ») Investments ont diminué de 7 % par rapport à ceux de 2015, pour se fixer à 26,2 milliards de dollars américains. Malgré l'amélioration du rendement des fonds au T4 2016, le contexte global des souscriptions a souffert, en 2016, du sous-rendement de quelques fonds importants au début de l'exercice, de la diminution de l'appétit des clients pour les solutions gérées activement et de l'attention portée par les conseillers à la mise en œuvre imminente du règlement du Department of Labor (« DOL ») exigeant la prestation de conseils d'un fiduciaire. Les sorties de fonds nettes se sont élevées à 1,1 milliard de dollars américains, en comparaison d'apports nets de 10,4 milliards de dollars américains en 2015, du fait de la baisse des apports bruts et de l'accroissement des rachats. Les actifs gérés au 31 décembre 2016 se sont établis à 88,5 milliards de dollars américains, en hausse de 6 % par rapport au 31 décembre 2015.
  • Les apports bruts de JH Retirement Plan Services (« JH RPS »), qui étaient de 23,2 milliards de dollars américains en 2016, ont progressé de 22 % par rapport à ceux de 2015 ou de 11 % après ajustement pour tenir compte de l'acquisition des activités de régimes de retraite de la New York Life. Cette progression découle surtout des solides souscriptions sur le marché intermédiaire qui témoignent du succès de l'élargissement de nos compétences. Les sorties de fonds nettes se sont établies à 537 millions de dollars américains en 2016, contre des sorties de fonds nettes de 905 millions de dollars américains à l'exercice précédent. L'amélioration reflète les solides souscriptions sur le marché intermédiaire et les cotisations soutenues qui ont plus que contrebalancé la hausse des résiliations de régimes sur le marché intermédiaire qui n'étaient pas liés aux activités acquises de la New York Life, attribuable aux intenses pressions exercées par la tarification et la concurrence ainsi qu'aux modifications apportées à l'équipe de fiduciaires et de conseillers des régimes.

Les souscriptions de produits d'assurance, qui ont totalisé 459 millions de dollars américains en 2016, étaient en baisse de 6 % par rapport à celles de 2015, compte tenu des difficultés actuelles attribuables à une tendance observée dans le secteur de revenir aux souscriptions de produits assortis de garanties que nous avons volontairement relégués au second plan de notre portefeuille de produits. Nous avons enregistré une solide croissance supérieure à 10 % des souscriptions de produits d'assurance temporaire et de produits International UL, deux de nos produits clés dont nous privilégions la croissance.

  • En 2016, les souscriptions de JH Life ont reculé de 7 % en comparaison de celles de l'exercice précédent, pour s'établir à 417 millions de dollars américains, étant donné que les pressions concurrentielles susmentionnées ont plus que contrebalancé la croissance des souscriptions de produits d'assurance temporaire et de produits International UL et les tendances positives en faveur du produit Vitality, notre avenant novateur favorisant l'engagement à l'égard d'un style de vie sain.
  • En 2016, les souscriptions de JH LTC se sont établies à 42 millions de dollars américains, soit 2 % de plus qu'à l'exercice précédent, les souscriptions ayant été avantagées par les souscriptions bisannuelles de protection contre l'inflation du programme fédéral américain, contrebalancées par la diminution des souscriptions de régimes d'assurance collective et de produits destinés aux particuliers. Le 2 décembre 2016, nous avons mis un terme aux nouvelles souscriptions de produits autonomes d'assurance soins de longue durée destinés aux particuliers.

Souscriptions du T4 2016
Au T4 2016, les apports bruts des activités de gestion de patrimoine et d'actifs ont totalisé 12,2 milliards de dollars américains, une baisse de 9 % par rapport à ceux du T4 2015 attribuable à la diminution des apports dans les fonds communs de placement en raison des facteurs susmentionnés. Les solides apports des régimes de retraite sur le marché intermédiaire ont été plus bas que ceux de la période correspondante de l'exercice précédent du fait de la non-récurrence de la souscription d'un régime de retraite pour un groupe de syndiqués de grande taille au T4 2015. Les sorties de fonds nettes se sont fixées à 2,4 milliards de dollars américains pour le trimestre, en regard d'apports nets de 2,8 milliards de dollars américains au T4 2015, par suite de la baisse susmentionnée des apports bruts, de l'accroissement des rachats dans nos fonds communs de placement et de la hausse des résiliations sur le marché intermédiaire de régimes qui n'étaient pas liés à l'acquisition de la New York Life dans notre secteur de régimes de retraite.

  • Au T4 2016, les apports bruts de JH Investments ont reculé de 11 % par rapport à ceux du T4 2015, pour se fixer à 6,6 milliards de dollars américains. Le recul s'explique par la tendance observée dans le secteur de privilégier la gestion passive par rapport à la gestion active, l'incertitude des distributeurs à l'égard du règlement du DOL exigeant la prestation de conseils d'un fiduciaire et des taux d'intérêt et le rendement inférieur de certains de nos fonds importants au début de 2016. Les souscriptions ont enregistré une tendance à la hausse au cours du trimestre, étant donné que les sociétés avaient une vision plus claire de certains de ces éléments et que le rendement des fonds s'est amélioré. Le programme Guided Solutions, un programme de conseils en placement intégré à frais fixes à l'intention des clients offert par Edward Jones, a continué de croître. Au T4 2016, les sorties de fonds nettes se sont établies à 628 millions de dollars américains, contre des apports nets de 2,6 milliards de dollars américains au T4 2015.
  • Les apports bruts de JH RPS pour le T4 2016 ont été de 5,6 milliards de dollars américains, une baisse de 6 % par rapport aux apports bruts du T4 2015 imputable principalement à la diminution des souscriptions de régimes de retraite sur le marché intermédiaire en raison de la non-récurrence de la souscription d'un régime de retraite pour un groupe de syndiqués de grande taille au T4 2015. Les apports bruts sur le marché des régimes de retraite pour groupes de petite taille ont continué de s'améliorer du fait des nouvelles souscriptions de régimes, qui ont été les plus élevées pour un quatrième trimestre depuis 2012. Les sorties de fonds nettes se sont fixées à 1,7 milliard de dollars américains, en comparaison d'apports nets de 187 millions de dollars américains au T4 2015, compte tenu de la hausse des résiliations de régimes sur le marché intermédiaire qui n'étaient pas liés aux activités acquises de la New York Life, comme il est mentionné précédemment. Le produit nouvellement développé Enterprise Solution vise à répondre aux préoccupations en matière de fidélisation dans le secteur des régimes de retraite pour groupes de grande taille.

Au T4 2016, les souscriptions de produits d'assurance, qui se sont établies à 120 millions de dollars américains, étaient en baisse de 6 % par rapport à celles du T4 2015, étant donné que la tendance de l'industrie de revenir aux produits assortis de garanties, que nous avons volontairement relégués au second plan de notre portefeuille de produits, a continué de se répercuter sur les souscriptions.

  • Les souscriptions de JH Life ont atteint 112 millions de dollars américains au T4 2016, une baisse de 6 % par rapport à celles du T4 2015, puisque les souscriptions solides d'assurance vie temporaire et International UL ont été contrebalancées par la persistance des problèmes susmentionnés. Les souscriptions d'assurance vie temporaire, qui ont été plus élevées de 46 % que celles de la période correspondante malgré la vive concurrence qui sévit sur le marché, sont les plus importantes jamais enregistrées pour un trimestre au cours des six derniers exercices et étaient attribuables aux mesures de repositionnement et de tarification de nos produits prises au début de 2016.
  • Les souscriptions de JH LTC se sont élevées à 8 millions de dollars américains au T4 2016, un niveau comparable à celui de la période correspondante de l'exercice précédent, et les souscriptions de produits destinés aux particuliers se sont chiffrées à 5 millions de dollars américains, compte tenu de l'élimination progressive des activités. Toutes les propositions existantes devraient être traitées d'ici la fin du premier trimestre de 2017.

Services généraux et autres
Le secteur Services généraux et autres se compose du rendement de placement sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres, net des sommes affectées aux divisions d'exploitation, des coûts de financement, des services externes de gestion de placements de la Division des placements (Gestion d'actifs Manuvie), de nos activité de réassurance IARD et des secteurs d'activité de réassurance en voie de liquidation, notamment les activités liées aux rentes à capital variable et les activités d'assurance accident et maladie.

Résultats de 20161
Le secteur Services généraux et autres a présenté, pour l'exercice 2016, une perte nette imputée aux actionnaires de 832 millions de dollars, contre une perte nette de 854 millions de dollars en 2015. La perte imputée aux activités de base s'est établie à 473 millions de dollars en 2016, en regard de 524 millions de dollars en 2015, et les éléments exclus de la perte imputée aux activités de base correspondent à des charges nettes de 359 millions de dollars en 2016, en comparaison de charges nettes de 330 millions de dollars en 2015.

La diminution de 51 millions de dollars de la perte imputée aux activités de base découle essentiellement de l'inclusion de profits de 197 millions de dollars tirés des placements liés aux activités de base en 2016, contre néant en 2015, et d'un montant de 73 millions de dollars en 2016 lié à la reprise de provisions et des intérêts liés à des positions fiscales incertaines aux États-Unis. Ces profits ont été contrebalancés en partie par une baisse de 86 millions de dollars des revenus de placement nets attribuable à la hausse des charges d'intérêts en raison des émissions de titres d'emprunt au cours de l'exercice et de la baisse des profits réalisés sur les actions disponibles à la vente, à l'augmentation de 75 millions de dollars des intérêts attribués aux divisions, à l'accroissement de 35 millions de dollars des coûts prévus de couverture à grande échelle et à la progression de 26 millions de dollars des charges dans le secteur Services généraux et autres et aux investissements stratégiques dans les activités de Gestion d'actifs Manuvie.

Résultat du T4 20161
Le secteur Services généraux et autres a enregistré une perte nette imputée aux actionnaires de 387 millions de dollars au T4 2016, en comparaison d'une perte nette de 382 millions de dollars au T4 2015. La perte nette du T4 2016 comprenait le résultat tiré des activités de base de 69 millions de dollars (perte imputée aux activités de base de 159 millions de dollars au T4 2015) et des éléments exclus du résultat tiré des activités de base correspondant à des charges nettes de 456 millions de dollars (charges nettes de 223 millions de dollars au T4 2015).

La variation favorable de 228 millions de dollars du résultat tiré des activités de base comprend un profit tiré des résultats techniques liés aux placements de 180 millions de dollars comptabilisé dans le résultat tiré des activités de base au T4 2016, contre néant au T4 2015, une reprise de 73 millions de dollars de provisions et des intérêts liés à des positions fiscales incertaines aux États-Unis et une baisse de 38 millions de dollars des coûts prévus de couverture à grande échelle. Ces profits ont été contrebalancés en partie par la hausse des charges de financement, les indemnités de départ dans le secteur Services généraux et autres et les investissements stratégiques dans les activités de Gestion d'actifs Manuvie.

____________________________



1

Le résultat tiré des activités de base de 2015 a été retraité pour tenir compte d'une méthode uniforme d'attribution des fonds propres et du résultat sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres attribués à chaque secteur d'exploitation.

 

AUTRES ÉLÉMENTS 

Dans un communiqué distinct diffusé aujourd'hui, la Société a annoncé que le conseil d'administration a approuvé une augmentation du dividende trimestriel, pour le faire passer de 18,5 cents par action ordinaire de la SFM à 20,5 cents, payable au plus tôt le 20 mars 2017 aux actionnaires inscrits en date du 22 février 2017 à la clôture des marchés.

Le conseil d'administration a également approuvé, en ce qui a trait à la date de versement des dividendes sur les actions ordinaires, soit le 20 mars 2017, et en vertu de son régime canadien de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions et de son régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions offert aux actionnaires des États-Unis, que les actions ordinaires soient achetées sur le marché libre. Le prix d'achat de ces actions sera fondé sur le coût d'achat réel moyen de ces actions ordinaires. Aucun escompte ne s'appliquera parce que les actions ordinaires seront achetées sur le marché libre et ne sont pas des actions de trésorerie.

Prix et distinctions (T4 2016)

Au Canada, Manuvie a reçu le prix argent pour son programme Santé mentale au travail et le prix Healthy Workplace de 2016 d'Excellence Canada. Ces prix reconnaissent les sociétés qui réussissent à instaurer un environnement de travail sain et à améliorer la qualité de vie des employés et des membres de leur famille.

À Hong Kong, pour une dixième année d'affilée, Manuvie a été désignée « Company for Financial Planning Excellence of the Year » dans la catégorie Assurance à la remise des prix de 2016 de South China Morning Post/Institute of Financial Planners Hong Kong Financial Planner.

Aux États-Unis, John Hancock a obtenu un résultat de 100 % sur l'indice Corporate Equality de 2017, une étude comparative nationale et un rapport sur les politiques des sociétés liées à l'équité en milieu de travail pour les LGBT, administrés par Human Rights Campaign.

Gestion d'actifs Manuvie avait un total de 112 fonds notés quatre et cinq étoiles par Morningstar1 au 31 décembre 2016, soit 17 fonds de plus qu'au 31 décembre 2015.

______________________________



1

Pour chaque fonds existant depuis au moins trois ans, Morningstar calcule une note fondée sur le rendement, rajustée en fonction du risque, qui tient compte des fluctuations du rendement mensuel (y compris l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat), souligne les baisses et récompense la constance des rendements. La première tranche de 10 % des fonds reçoit 5 étoiles, la tranche de 22,5 % suivante reçoit 4 étoiles, celle de 35 % qui suit reçoit 3 étoiles, la tranche suivante de 22,5 % reçoit 2 étoiles et les fonds se classant dans la dernière tranche de 10 % reçoivent une étoile. La note générale que Morningstar accorde à un fonds découle d'une moyenne pondérée du rendement de celui-ci sur 3, 5 et 10 ans (le cas échéant) mesuré selon les critères de Morningstar. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur. La note générale tient compte de l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat, tandis que la note « frais exclus » (load waived) n'en tient pas compte.

 

Remarques :

La Société Financière Manuvie tiendra une conférence téléphonique sur ses résultats financiers du quatrième trimestre le 9 février 2017 à 14 heures (HE). Pour participer à la conférence, composez le 416 340-8530 s'il s'agit d'un appel local ou international ou le 1 800 769-8320 sans frais en Amérique du Nord. Veuillez téléphoner dix minutes avant le début de la conférence. Vous devrez donner votre nom ainsi que le nom de l'entreprise que vous représentez. Il sera aussi possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique à partir de 18 h (HE), le 9 février 2017 et jusqu'au 23 février 2017, en appelant au 905 694-9451 ou au 1 800 408-3053 (code 2313968).

La conférence téléphonique sera aussi diffusée en direct sur le site Web de Manuvie à compter de 14 h (HE) le 9 février 2017 à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Vous pourrez aussi accéder à l'enregistrement de la conférence à la même adresse à partir de 18 h (HE).

Les données statistiques du quatrième trimestre de 2016 sont aussi disponibles sur le site Web de Manuvie à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels.  

Faits saillants financiers


Résultats trimestriels


Résultats de l'exercice

(en millions de $, à moins d'indication contraire, non audité)

T4 2016


T3 2016


T4 2015


2016


2015


Résultat net attribué aux actionnaires

63

$

1 117

$

246

$

2 929

$

2 191

$

Dividendes sur actions privilégiées

(33)


(34)


(29)


(133)


(116)


Résultat net attribué aux porteurs d'actions ordinaires

30

$

1 083

$

217

$

2 796

$

2 075

$

Résultat tiré des activités de base1

1 287

$

996

$

859

$

4 021

$

3 428

$

Résultat de base par action ordinaire ($)

0,01

$

0,55

$

0,11

$

1,42

$

1,06

$

Résultat dilué par action ordinaire ($)

0,01

$

0,55

$

0,11

$

1,41

$

1,05

$

Résultat dilué tiré des activités de base par action












ordinaire ($)1

0,63

$

0,49

$

0,42

$

1,96

$

1,68

$

Rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs












d'actions ordinaires (« RCP »)

0,3

%

11,1

%

2,3

%

7,3

%

5,8

%

RCP tiré des activités de base1

12,9

%

9,8

%

8,7

%

10,1

%

9,2

%

Souscriptions1












Produits d'assurance

1 074

$

1 010

$

1 027

$

3 952

$

3 380

$


Apports bruts du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs1

38 160

$

27 418

$

31 089

$

120 450

$

114 686

$


Apports nets du secteur Gestion de patrimoine et d'actifs1

6 073

$

2 694

$

8 748

$

15 265

$

34 387

$


Autres services de gestion de patrimoine

1 737

$

2 038

$

2 109

$

8 159

$

7 494

$

Primes et dépôts1












Produits d'assurance

8 639

$

8 347

$

7 759

$

33 594

$

29 509

$


Produits de gestion de patrimoine et d'actifs

38 160

$

27 418

$

31 089

$

120 450

$

114 686

$


Autres services de gestion de patrimoine

1 405

$

1 476

$

1 963

$

6 034

$

6 718

$


Services généraux et autres

23

$

22

$

26

$

88

$

90

$

Actifs gérés et administrés (en milliards de $)1

977

$

966

$

935

$

977

$

935

$

Fonds propres (en milliards de $)1

50,2

$

51,8

$

49,9

$

50,2

$

49,9

$

Ratio du MMPRCE de Manufacturers

230

%

234

%

223

%

230

%

223

%



1)

Mesure non conforme aux PCGR.

 

Rendement et mesures non conformes aux PCGR
Nous utilisons diverses mesures financières non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et de chacun de ses secteurs. Une mesure financière est considérée comme une mesure non conforme aux PCGR si elle est présentée autrement que conformément aux principes comptables généralement reconnus utilisés pour les états financiers audités de la Société. Les mesures non conformes aux PCGR mentionnées dans le présent document incluent le résultat tiré des (la perte imputée aux) activités de base, le rendement des capitaux propres tiré des activités de base, le résultat dilué tiré des activités de base par action ordinaire, le BAIIA tiré des activités de base, les profits sur les placements liés aux activités de base, les devises constantes (les mesures présentées en devises constantes comprennent la croissance des souscriptions, des apports bruts, des primes et dépôts, du BAIIA tiré des activités de base, de la valeur des affaires nouvelles, et des actifs gérés et administrés), les primes et dépôts, les actifs administrés, les actifs gérés et administrés, les fonds propres, la valeur des affaires nouvelles, la marge sur la valeur des affaires nouvelles, les souscriptions, les souscriptions d'EPA, ainsi que les apports bruts et les apports nets. Les mesures non conformes aux PCGR n'ont pas de définition normalisée selon les PCGR et, par conséquent, pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées seules ou en remplacement d'autres données financières préparées selon les PCGR. Pour plus d'information sur les mesures financières non conformes aux PCGR, y compris celles dont il est fait mention ci‑dessus, se reporter à la rubrique « Rendement et mesures non conformes aux PCGR » de notre rapport de gestion de 2016.

Le tableau qui suit présente le résultat tiré des activités de base ainsi que le résultat net attribué (la perte nette imputée) aux actionnaires des huit derniers trimestres.

Total de la Société


Résultats trimestriels

(en millions de $, non audité)

T4 2016


T3 2016


T2 2016


T1 2016


T4 2015


T3 2015


T2 2015


T1 2015


Total du résultat tiré des activités de base

1 287

$

996

$

833

$

905

$

859

$

870

$

902

$

797

$

Résultats techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

-


280


60


(340)


(361)


(169)


77


(77)


Résultat tiré des activités de base et résultats


















techniques liés aux placements exclus du résultat


















tiré des activités de base

1 287


1 276


893


565


498


701


979


720


Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré


















des activités de base et du résultat net attribué aux


















actionnaires :

















Incidence directe des marchés des actions et des taux


















d'intérêt et des obligations au titre des garanties de


















rentes à capital variable (voir les précisions ci-après)

(1 202)


414


(170)


474


(29)


232


(309)


13


Réappropriation de traités de réassurance

-


-


-


-


(52)


-


-


12


Modifications apportées aux méthodes et hypothèses


















actuarielles

(10)


(455)


-


12


(97)


(285)


(47)


(22)


Coûts d'intégration et d'acquisition

(25)


(23)


(19)


(14)


(39)


(26)


(54)


(30)


Éléments fiscaux

(2)


2


-


1


2


-


31


30


Autres éléments

15


(97)


-


7


(37)


-


-


-


Résultat net attribué aux actionnaires

63

$

1 117

$

704

$

1 045

$

246

$

622

$

600

$

723

$

Autres facteurs liés au marché

















Incidence directe des marchés des actions et des


















obligations au titre des garanties de rentes à capital


















variable

(213)

$

96

$

(97)

$

(150)

$

77

$

(419)

$

28

$

15

$

Profits (charges) sur la hausse (baisse) des taux de


















réinvestissement des titres à revenu fixe utilisés dans


















l'évaluation des provisions mathématiques

(847)


218


(113)


407


(97)


647


(362)


13


Profits (charges) à la vente d'obligations désignées


















comme DV et des dérivés détenus dans le secteur


















Services généraux et autres

(142)


255


40


217


(9)


4


25


(15)


Éléments d'atténuation des risques

-


(155)


-


-


-


-


-


-


Incidence directe des marchés des actions et des


















taux d'intérêt et des obligations au titre des


















garanties de rentes à capital variable

(1 202)

$

414

$

(170)

$

474

$

(29)

$

232

$

(309)

$

13

$

 

Division Asie



Résultats trimestriels

(en millions de $, non audité)

T4 2016


T3 2016


T2 2016


T1 2016


T4 2015


T3 2015


T2 2015


T1 2015


Résultat tiré des activités de base1 de la Division Asie

388

$

394

$

342

$

371

$

334

$

338

$

283

$

279

$

Résultats techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

74


62


(25)


(20)


(3)


21


7


-


Résultat tiré des activités de base et résultats


















techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

462


456


317


351


331


359


290


279


Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré


















des activités de base et du résultat net attribué aux


















actionnaires :



















Incidence directe des marchés des actions et des




















taux d'intérêt et des obligations au titre des




















garanties de rentes à capital variable

(15)


107


(287)


(238)


76


(248)


15


(17)




Éléments fiscaux

-


-


-


10


2


-


(2)


20




Coûts d'intégration et d'acquisition

(4)


(2)


(2)


(2)


-


-


-


-




Autres éléments

(12)


-


-


-


-


-


-


-


Résultat net attribué aux actionnaires1

431

$

561

$

28

$

121

$

409

$

111

$

303

$

282

$



1)

Le rendement de 2015 sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres affectés à chaque secteur d'exploitation a été retraité en fonction de la méthodologie utilisée en 2016.

 

Division canadienne


Résultats trimestriels

(en millions de $, non audité)

T4 2016


T3 2016


T2 2016


T1 2016


T4 2015


T3 2015


T2 2015


T1 2015


Résultat tiré des activités de base1 de la Division


















canadienne

359

$

354

$

333

$

338

$

352

$

336

$

303

$

261

$

Résultats techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

17


35


(88)


(78)


(180)


(144)


14


(81)


Résultat tiré des activités de base et résultats


















techniques liés aux placements exclus du résultat


















tiré des activités de base

376


389


245


260


172


192


317


180


Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré


















des activités de base et du résultat net attribué aux


















actionnaires :



















Incidence directe des marchés des actions et des




















taux d'intérêt et des obligations au titre des




















garanties de rentes à capital variable

(266)


60


130


346


(201)


97


(114)


(65)




Réappropriation d'un traité de réassurance et




















éléments fiscaux

-


-


-


-


(52)


-


1


12




Coûts d'intégration et d'acquisition

(18)


(14)


(16)


(6)


(23)


(13)


(14)


(9)


Résultat net attribué (perte nette imputée) aux


















actionnaires1

92

$

435

$

359

$

600

$

(104)

$

276

$

190

$

118

$



1)

Le rendement de 2015 sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres affectés à chaque secteur d'exploitation a été retraité en fonction de la méthodologie utilisée en 2016.

 

Division américaine



Résultats trimestriels

(en millions de $, non audité)

T4 2016


T3 2016


T2 2016


T1 2016


T4 2015


T3 2015


T2 2015


T1 2015


Résultat tiré des activités de base1 de la Division


















américaine

471

$

394

$

361

$

389

$

332

$

375

$

385

$

374

$

Résultats techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

97


192


93


(233)


(146)


(34)


64


(9)


Résultat tiré des activités de base et résultats


















techniques liés aux placements exclus du résultat


















tiré des activités de base

568


586


454


156


186


341


449


365


Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré


















des activités de base et du résultat net attribué aux


















actionnaires :



















Incidence directe des marchés des actions et des




















taux d'intérêt et des obligations au titre des




















garanties de rentes à capital variable

(623)


72


(47)


82


142


174


(251)


99




Coûts d'intégration et d'acquisition

(1)


(4)


-


(4)


(5)


(8)


(32)


-




Éléments fiscaux

2


2


-


-


-


-


-


-




Autres éléments

(15)


(97)


-


7


-


-


-


-


Résultat net attribué aux actionnaires1

(73)

$

559

$

407

$

241

$

323

$

507

$

166

$

464

$



1)

Le rendement de 2015 sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres affectés à chaque secteur d'exploitation a été retraité en fonction de la méthodologie utilisée en 2016.

 

Services généraux et autres


Résultats trimestriels

(en millions de $, non audité)

T4 2016


T3 2016


T2 2016


T1 2016


T4 2015


T3 2015


T2 2015


T1 2015


Perte imputée aux activités de base du secteur


















Services généraux et autres (excluant le coût prévu


















des couvertures à grande échelle et les profits sur


















les placements liés aux activités de base)1

(75)

$

(102)

$

(125)

$

(107)

$

(85)

$

(66)

$

(74)

$

(73)

$

Coût prévu des couvertures à grande échelle

(36)


(61)


(78)


(86)


(74)


(62)


(46)


(44)


Résultats techniques liés aux placements compris dans le


















résultat tiré des activités de base

180


17


-


-


-


(51)


51


-


Total du résultat tiré des (de la perte imputée aux)


















activités de base

69


(146)


(203)


(193)


(159)


(179)


(69)


(117)


Résultats techniques liés aux placements exclus du


















résultat tiré des activités de base

(188)


(9)


80


(9)


(32)


(12)


(8)


13


Perte imputée aux activités de base et résultats


















techniques liés aux placements exclus du résultat


















tiré des activités de base

(119)


(155)


(123)


(202)


(191)


(191)


(77)


(104)


Autres éléments visant le rapprochement du résultat tiré


















des activités de base et du résultat net attribué aux


















actionnaires:



















Incidence directe des marchés des actions et des




















taux d'intérêt et des obligations au titre des




















garanties de rentes à capital variable

(298)


175


34


284


(46)


209


41


(4)




Modifications apportées aux méthodes et hypothèses




















actuarielles

(10)


(455)


-


12


(97)


(285)


(47)


(22)




Coûts d'intégration et d'acquisition

(2)


(3)


(1)


(2)


(11)


(5)


(8)


(21)




Éléments fiscaux

-


-


-


(9)


-


-


32


10




Autres éléments

(42)


-


-


-


(37)


-


-


-


Résultat net attribué (perte nette imputée) aux


















actionnaires1

(387)

$

(438)

$

(90)

$

83

$

(382)

$

(272)

$

(59)

$

(141)

$



1)   

Le secteur Services généraux et autres se compose du rendement de placement sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres, net des sommes affectées aux divisions d'exploitation. Le rendement de 2015 sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres affectés à chaque secteur d'exploitation a été retraité en fonction de la méthodologie utilisée en 2016.

 

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs

De temps à autre, la SFM fait des énoncés prospectifs verbalement ou par écrit, y compris dans le présent document. En outre, nos représentants peuvent faire des énoncés prospectifs verbalement notamment auprès des analystes, des investisseurs et des médias. Tous ces énoncés sont faits au sens des règles d'exonération des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis.

Ces énoncés prospectifs portent notamment sur nos objectifs, nos buts, nos stratégies, nos intentions, nos projets, nos convictions, nos attentes et nos estimations. Ils se caractérisent habituellement par l'emploi de termes tels « pouvoir », « devoir », « probable », « soupçonner », « perspectives », « s'attendre à », « entendre », « estimer », « prévoir », « croire », « projeter », « objectif », « chercher à », « viser », « continuer », « but », « restituer », « entreprendre » ou « s'efforcer » (ou de leur forme négative) et par l'emploi du conditionnel, ainsi que de mots et expressions semblables, et ils peuvent inclure des énoncés relatifs aux résultats futurs possibles ou présumés de la Société. Bien que, selon nous, les attentes ainsi exprimées soient raisonnables, le lecteur ne devrait pas s'appuyer indûment sur les énoncés prospectifs en raison des incertitudes et des risques inhérents qu'ils supposent, ni les interpréter comme une quelconque confirmation des attentes des marchés ou des analystes.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses ou des facteurs importants. Les résultats réels peuvent être très différents des résultats qu'ils expriment explicitement ou implicitement. Parmi les principaux facteurs susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes, notons la conjoncture commerciale et économique (notamment le rendement et la volatilité des marchés des actions ainsi que les corrélations entre ces derniers; les écarts de taux d'intérêt, de titres de créance et de swaps; les taux de change; les pertes sur placements et les défaillances; la liquidité du marché et la solvabilité des garants, des réassureurs et des contreparties); les changements apportés aux lois et à la réglementation; les modifications apportées aux normes comptables applicables dans tous les territoires où nous exerçons nos activités; les modifications aux exigences en matière de fonds propres réglementaires; la capacité à mettre en œuvre et à modifier des plans stratégiques; la baisse de nos notes de solidité financière ou de crédit; notre capacité à préserver notre réputation; la dépréciation du goodwill ou d'immobilisations incorporelles ou la constitution de provisions à l'égard d'actifs d'impôt différé; l'exactitude des estimations relatives à la morbidité, à la mortalité et aux comportements des titulaires de contrats; l'exactitude des autres estimations utilisées dans l'application des méthodes comptables et actuarielles ainsi que de la valeur intrinsèque; notre capacité à mettre à exécution des stratégies de couverture efficaces et à faire face aux conséquences imprévues découlant de ces stratégies; notre capacité à obtenir des actifs appropriés au soutien de nos passifs à long terme; le niveau de concurrence et les regroupements; notre capacité à mettre en marché et à distribuer des produits par l'intermédiaire de réseaux de distribution existants et futurs, y compris ceux découlant des ententes de collaboration avec la Standard Life plc, du partenariat en bancassurance avec la DBS Bank Ltd. et de l'entente de distribution avec la Standard Chartered; les passifs imprévus ou les dépréciations d'actifs découlant d'acquisitions et de cessions d'activités, y compris ceux découlant de l'acquisition de la Standard Life, des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life et des caisses de retraite de prévoyance obligatoires et des régimes de retraite régis par l'Occupational Retirement Schemes Ordinance de la Standard Chartered; la réalisation de pertes découlant de la vente de placements classés comme disponibles à la vente; notre liquidité, y compris la disponibilité du financement nécessaire pour satisfaire aux obligations financières existantes aux dates d'échéance prévues, le cas échéant; les obligations de nantissement de garanties additionnelles; la disponibilité de lettres de crédit afin d'assurer une gestion souple des fonds propres; l'exactitude de l'information reçue de contreparties et la capacité des contreparties à respecter leurs engagements; la disponibilité et le caractère abordable et approprié de la réassurance; les instances judiciaires et réglementaires, y compris les audits fiscaux, les litiges fiscaux ou d'autres instances semblables; notre capacité à adapter les produits et services pour suivre l'évolution du marché; notre capacité à attirer et à maintenir en poste les principaux membres de la direction, employés et agents; l'utilisation et l'interprétation appropriées de modèles complexes ou les défaillances des modèles utilisés; les risques politiques, juridiques, opérationnels et autres liés aux activités de la Société à l'extérieur de l'Amérique du Nord; les acquisitions et notre capacité à les mener à terme, y compris d'obtenir le financement par emprunt ou par actions nécessaire; l'incapacité à obtenir les avantages prévus relatifs à l'acquisition de la Standard Life, des activités relatives aux régimes de retraite de la New York Life et des caisses de retraite de prévoyance obligatoires et des régimes de retraite régis par l'Occupational Retirement Schemes Ordinance de la Standard Chartered, en tout ou en partie; les perturbations et les changements touchant des éléments essentiels du système de la Société ou des infrastructures publiques; les préoccupations environnementales; notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et l'exposition aux recours pour violation; et notre incapacité à retirer des liquidités de nos filiales.

Des renseignements supplémentaires à l'égard des facteurs de risques importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées ainsi qu'à l'égard des facteurs et hypothèses importants sur lesquels sont fondés les énoncés prospectifs sont présentés à la section « Facteurs de risque » de notre plus récente notice annuelle, aux sections intitulées « Gestion du risque », « Facteurs de risque » et « Principales méthodes comptables et actuarielles » de notre rapport de gestion annuel le plus récent, à la note des états financiers consolidés les plus récents intitulée « Gestion du risque » et dans d'autres documents que nous avons déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent document sont, sauf indication contraire, formulés à la date des présentes et présentés dans le but d'aider les investisseurs et autres personnes à comprendre notre situation financière et nos résultats d'exploitation, nos activités futures, de même que nos objectifs et nos priorités stratégiques, et pourraient ne pas se prêter à d'autres fins. Nous ne nous engageons pas à réviser nos énoncés prospectifs, sauf si la loi l'exige.


SOURCE Société Financière Manuvie

Renseignements : Communications avec les médias, Sean B. Pasternak, (416) 852-2745, sean_pasternak@manuvie.com; Relations avec les investisseurs, Robert Veloso, (416) 852-8982, robert_veloso@manuvie.com

LIENS CONNEXES
http://www.manulife.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.