Position de la FQSA sur la réouverture du dossier de l'aide médicale à mourir

MONTRÉAL, le 23 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Le cas récent de monsieur Michel Cadotte et sa conjointe décédée Jocelyne Lizotte semble mener à la réouverture du débat sur le cadre législatif qui entoure l'aide médical à mourir. La position de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer a toujours été claire à ce sujet: quel que soit le cadre législatif que les élus québécois et canadiens adopteront, les Sociétés Alzheimer accompagneront les personnes atteintes et leurs proches aidants à toutes les étapes de la maladie jusqu'à la fin de vie, en veillant à leur offrir l'aide et le support nécessaires. C'est le seul objectif des Sociétés Alzheimer.

Les Sociétés Alzheimer continuent leur travail de soutien auprès des proches aidants même lorsqu'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer est placée dans un établissement de soins de santé de longue durée.

C'est au législateur de décider de la portée et des modalités de l'aide médicale à mourir. La Fédération réitère toutefois qu'il ne faut jamais perdre de vue le respect de la dignité des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de maladies apparentées et c'est pourquoi leur qualité de vie est sa priorité. Il ne faut pas oublier que ce n'est pas la maladie qui définit la personne : c'est d'abord et avant tout une personne.

À propos de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer

La FQSA, porte-parole provincial des 20 Sociétés Alzheimer du Québec, représente, soutient et défend les droits des 141 000 Québécois atteints de cette maladie. De plus, la Fédération sensibilise le grand public aux conséquences de la maladie d'Alzheimer et contribue à la recherche sur ses causes, ses traitements et sa guérison. 

En bref

  • Au Québec, on estime qu'il y a 17 personnes par jour qui apprennent qu'elles sont atteintes d'une maladie cognitive. 
  • Aujourd'hui, 141 000 Québécois et 564 000 Canadiens sont atteints d'une maladie cognitive.
  • D'ici 15 ans, ces maladies frapperont 937 000 personnes au Canada, une augmentation de 66%.
  • Pour chaque personne atteinte, un ou plus d'un aidant doit assurer les soins.
  • La maladie ne définit pas la personne. Cette dernière est toujours la même, avant et après le diagnostic.
  • Les personnes atteintes peuvent continuer de faire ce qu'elles aiment et poursuivre leurs activités si elles obtiennent une aide adéquate et du soutien.
  • Les 20 Sociétés Alzheimer de tout le Québec offrent aux personnes atteintes et aux aidants des programmes et services pour leur permettre de conserver la meilleure qualité de vie possible.
  • La Société Alzheimer est le principal organisme canadien de financement de la recherche sur les maladies cognitives. Depuis 1989, elle a investi plus de 50 millions de dollars dans la recherche biomédicale et celle sur la qualité de vie par l'entremise du Programme de recherche de la Société Alzheimer.

 

SOURCE Fédération Québécoise des Sociétés Alzheimer

Renseignements : Nouha Ben Gaied, Directrice, recherche et développement, 514-369-7891 poste 223, nbgaied@alzheimerquebec.ca, www.alzheimerquebec.ca

LIENS CONNEXES
http://www.alzheimerquebec.ca

Profil de l'entreprise

Fédération Québécoise des Sociétés Alzheimer

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.