Politique nationale de la recherche et de l'innovation - Le ministre Pierre Duchesne annonce un investissement de 70 M$ pour soutenir l'enseignement des sciences

RIVIÈRE-DU-LOUP, QC, le 8 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Dans le cadre du congrès annuel de l'Association pour l'enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ), le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a annoncé un investissement de 70 millions de dollars sur cinq ans qui seront consacrés à des projets visant l'enseignement des sciences et des technologies. Cet investissement est réparti en deux mesures principales. D'une part, 25 millions de dollars seront alloués au développement d'infrastructures scientifiques en milieu scolaire et, d'autre part, 45 millions de dollars serviront à accroître et à valoriser les connaissances en sciences, technologie, génie et mathématiques (STEGMA).

« Je suis particulièrement fier de ces mesures qui favorisent et contribuent au développement de la culture scientifique au Québec. Elles permettront d'amener encore plus de jeunes à s'intéresser aux sciences et aux technologies, ce qui encouragera la formation d'une relève scientifique passionnée et inspirante », a indiqué le ministre Duchesne.

25 M$ pour le développement d'infrastructures scientifiques en milieu scolaire

Un effort sans précédent de 25 millions de dollars est investi pour développer des infrastructures scientifiques dans les écoles publiques situées en milieu défavorisé. Cette somme permettra de rénover des infrastructures existantes et d'en créer de nouvelles.

45 M$ pour accroître et valoriser les connaissances en STEGMA

Un investissement de 45 millions de dollars en STEGMA permettra de mettre en place une série de mesures et d'initiatives visant à accroître et à valoriser les connaissances dans ces domaines. Ces mesures et initiatives sont les suivantes :

  • L'établissement de nouveaux programmes d'études dans les disciplines en STEGMA et la bonification de l'enveloppe budgétaire du programme NovaScience. Ce dernier a pour objectif de promouvoir la culture scientifique au Québec afin d'intéresser les jeunes aux carrières et professions dans ces domaines;
  • La création par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), de concert avec le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et les universités québécoises, d'un comité mixte. Celui-ci aura comme mandat de proposer des pistes d'enrichissement de la formation des enseignants dans les disciplines en STEGMA;
  • Le soutien des initiatives de formation continue destinées aux maîtres dans ces domaines spécifiques;
  • La mise en place d'un nouveau volet scientifique au programme La culture à l'école du MELS et du ministère de la Culture et des Communications. Cet ajout permettra d'augmenter l'offre de services en matière de culture scientifique et technologique dans les écoles québécoises. À terme, les établissements d'enseignement et le corps professoral disposeront d'une offre de qualité plus structurée;
  • La valorisation des carrières et des professions scientifiques en milieu de pratique par la mobilisation des entreprises et le maillage entre les jeunes et ce milieu;
  • Le soutien aux initiatives de mentorat, notamment dans le but de créer des liens entre les praticiens et la relève;
  • L'accroissement de la diffusion du savoir en STEGMA afin de joindre de nouveaux publics, en utilisant davantage, entre autres, les médias électroniques et le téléapprentissage.

« Les mesures que j'annonce aujourd'hui sont d'une importance cruciale, puisque les connaissances en sciences, technologie, génie et mathématiques constituent les fondements sur lesquels s'érige la culture scientifique. Ces connaissances sont utiles à tous pour apprivoiser un monde où la technologie occupe une place déterminante. C'est pourquoi nous devons faire en sorte que l'apprentissage et l'exercice des activités scientifiques s'appuient sur des technologies modernes et pointues qui susciteront l'intérêt des jeunes », a ajouté le ministre Duchesne.

À propos de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI)

La Politique nationale de la recherche et de l'innovation s'inscrit dans le cadre des quatre initiatives stratégiques de la Politique économique Priorité emploi du gouvernement du Québec. Elle est le fruit de nombreuses consultations tenues avec les acteurs issus de tous les secteurs concernés par la recherche et l'innovation : les entreprises, les établissements d'enseignement, l'État et la société. Avec un investissement sans précédent de 3,7 G$ sur cinq ans, elle permettra de faire progresser le Québec dans la société du savoir et de l'innovation.

Pour plus de renseignements sur la PNRI, visitez le www.mesrst.gouv.qc.ca/PNRI.

SOURCE : Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Renseignements :

Source :
Joël Bouchard
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie
418 266-1166

Renseignements :
Pascal Ouellet
Responsable des relations médias
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie
418 646-4508, poste 3397

Profil de l'entreprise

Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.