Point de presse - Discours de la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Dre Diane Francœur

MONTRÉAL, 17 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Dès le départ nous avions des doutes sur la bonne foi de Gaétan Barrette. Il a fait l'objet de feux croisés où tous l'ont accusé de ne pouvoir mener à bien cette négociation.

- Entre novembre 2006 et mars 2014, Gaétan Barrette a dit beaucoup de choses comme président de la FMSQ. Maintenant, il est prêt à tout faire pour montrer qu'il veut prendre ses distances de son ancienne organisation. Au prix d'une altercation avec les médecins spécialistes.

- Pour démontrer qu'il est capable de ne pas être complaisant, le ministre Barrette fait le calcul que d'imposer une loi spéciale aux médecins spécialistes, ça sert ses propres intérêts politiques.

- Nous sommes instrumentalisés dans un calcul politique.

- Depuis le début, c'est son plan de match. À preuve, la première proposition d'étaler sur 15 ans était complètement risible.

- Lorsque nous avons demandé au ministre de ne pas étaler au-delà du mandat actuel du gouvernement, il nous a expliqué avec la plus grande condescendance que le PQ était décimé et que ce faisant, les libéraux étaient là pour 4 mandats.

- Il nous a expliqué que nous ne pouvions gagner cette bataille parce que c'est lui qui décide. Que c'est lui qui décide!

- Gaétan Barrette personnalise la négociation. Il négocie seul, avec son chef de cabinet qui est observateur. Il n'y a aucune équipe de négociation.

- Si le gouvernement veut régler, ça va prendre un peu plus de savoir-vivre et de savoir-faire à la table. Ça, ce n'est pas une négociation.

- J'ai un message pour le Premier ministre. On ne bâtît pas un Québec fort en négociant à coups de claques au visage.

- Nous sommes encore prêts à discuter, à faire des compromis.

Correction des faussetés de Gaétan Barrette

1.   Gaétan Barrette a dit que nous n'avions pas déposé de proposition chiffrée lundi soir.

  • Faux. Nous avons déposé des principes et un tableau chiffré de ce que nous proposions.

2.   Gaétan Barrette a dit qu'aucune proposition de la FMSQ ne dépassait la durée du mandat libéral.

  • Faux. Notre dépôt de lundi stipule clairement le point suivant :  « L'investissement dont l'étalement peut excéder le mandat de l'actuel gouvernement. »
  • Nous avons démontré une ouverture pour un certain nombre d'années en autant que ce soit inférieur à 9 ans. Ça aussi, c'est écrit dans le document déposé.

3.   Gaétan Barrette a dit que nous ne prenions pas en considération les finances publiques

  • Faux. Il faut d'abord rappeler que notre entente de 2006 avait déjà été étalée sur 10 ans afin de tenir compte des finances publiques.
  • Malgré notre entente signée, nous avons dès le début indiqué que nous étions prêt à participer à l'effort budgétaire en étalant davantage les investissements prévus en médecine spécialisée.

4.   Gaétan Barrette a dit que nous ne faisions pas les concessions nécessaires

  • Faux. Nous n'avons pas cessé de faire des concessions au ministre afin d'en arriver à une entente mais lui ne bouge pas.
  • Notre proposition de lundi soir offre à nouveau des concessions majeures :
    • Nous avons accepté de ne rien recevoir pour l'année en cours et satisfait à 100% la demande du gouvernement
    • Nous avons diminué de plus de la moitié ce qui nous est dû en 2015-16.
    • Nous avons aussi accepté d`étaler les montants dues sur une période excédant le mandat libéral.

5.   Gaétan Barrette a dit que nous voulons la presque totalité de ce qui est dû pendant le mandat libéral.

  • Faux. Ce que l'on a demandé au ministre c'est de verser la moitié des sommes qui nous sont dues pendant le mandat actuel du gouvernement Couillard et ne pas pelleter ces sommes aux gouvernements futurs.
  • Par la suite, on pourra s'entendre sur une période d'étalement qui sera de moins de 9 ans.

6.   Gaétan Barrette a dit que nous l'avions mis au défi d'adopter une loi spéciale.

  • Faux. Depuis le début des négociations nous répétons que nous voulons éviter une loi spéciale et je l'ai réitéré à nouveau à la sortie de notre réunion de lundi. Une loi spéciale ce n'est jamais bon… pour personne.

 

EN CONCLUSION

  • Gaétan Barrette a dit que nous voulons le beurre et l'argent du beurre. Vous aurez compris que ce n'est pas le cas.
  • M. Couillard a souvent dit qu'on bâtirait un Québec fort en se respectant.
  • Le ministre Barrette fait un calcul politique pour lui-même. Il ne négocie pas.
  • Nous demandons au Premier ministre Couillard de rappeler le ministre Barrette à l'ordre.
  • Le ministre Barrette est en train de déraper. Il doit cesser de déformer la réalité.
  • Lundi, nous avons fait une proposition plus que raisonnable et qui tient compte des finances publiques.
  • Nous attendons le retour du ministre à notre proposition.

Nous sommes toujours de bonne foi.

 

SOURCE : Fédération des médecins spécialistes du Québec

Renseignements : Nicole Pelletier, ARP, Directrice des Affaires publiques et des Communications, Ligne média : 514 350-5160

LIENS CONNEXES
http://www.fmsq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.