Plan Réussir - Stopper le décrochage

MONTRÉAL, le 16 sept. /CNW Telbec/ - Pour l'ensemble des secteurs (formation générale des jeunes, formation générale des adultes et formation professionnelle), la Commission scolaire de Montréal (CSDM) entend abaisser de 20 % le nombre de décrocheurs d'ici 5 ans. Par exemple, en 2006-2007 (dernière année de référence disponible), 1 762 élèves ont décroché sur les 4 450 élèves qui sont sortis de l'école secondaire avec ou sans diplôme, ce qui représente un taux de décrochage de 39,6 %. En réduisant de 20 % le taux de décrocheurs, la CSDM réduira de 352 le nombre de décrocheurs, d'ici 2015.

Depuis quelques années, le taux de décrochage est en croissance dans les écoles de la CSDM. Il était de 38,1 % en 2004-2005 et de 39 % en 2005-2006 (les chiffres pour l'année 2007-2008 seront disponibles plus tard cet automne). "Il nous faudra d'abord stopper l'hémorragie et ensuite réduire le nombre de décrocheurs. De plus, les chiffres démontrent qu'en 2006-2007, le taux de décrochage chez les garçons était de 45 % et de 34,2 % chez les filles. Il faut donc porter une attention particulière à la situation des garçons et faire de façon prioritaire un suivi personnalisé de leur cheminement", de dire la présidente de la CSDM, Diane De Courcy.

La CSDM demande aux écoles de mettre en oeuvre des mesures de prévention et d'accompagnement pour les élèves en perte de motivation scolaire, telles des activités sportives et culturelles, afin de développer un sentiment d'appartenance à l'école. L'accompagnement lors de leur passage du primaire au secondaire et un suivi personnalisé à leur entrée au secondaire sont autant de façons d'aider les élèves à risque. Une offre de parcours scolaires plus diversifiée en formation professionnelle et en formation générale des adultes fait également partie des moyens jugés efficaces.

Par ailleurs, des cibles institutionnelles en français sont établies expressément pour les garçons au 3e cycle du primaire et au premier cycle du secondaire. Ces passages d'un cycle à un autre sont déterminants. Plus le taux de réussite est élevé à ces moments charnières, plus les passages se font harmonieusement et donnent le goût aux élèves de persévérer. Ainsi, au 3e cycle du primaire, un taux de réussite de 95 % est fixé, le taux actuel se situant à 91,3 %. Au premier cycle du secondaire, le taux de réussite est fixé à 75 %, le taux actuel étant de 63,1 %.

Rappelons que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) compte près de 100 000 élèves et plus de 15 000 employés répartis dans 126 écoles primaires, 29 écoles secondaires, 14 centres d'éducation des adultes, 8 centres de formation professionnelle et 27 lieux de services de scolarisation (écoles spéciales, centres hospitaliers, etc.). Le plan Réussir est disponible sur le site csdm.qc.ca.

SOURCE Commission scolaire de Montréal

Renseignements : Renseignements: Alain Perron, Relations avec les médias, (514) 596-6118, poste 6117, Cell.: (514) 573-9923

Profil de l'entreprise

Commission scolaire de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.