Pietro Perrino gagnant à vie - « Les libéraux ont maintenant leur André Boisclair » - Éric Caire

QUÉBEC, le 4 fév. 2016 /CNW Telbec/ - Alors que les députés libéraux sont réunis en caucus à l'Assemblée nationale, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec pour le Conseil du trésor et député de La Peltrie, Éric Caire, les a interpellés pour qu'ils se prononcent sur l'octroi d'une permanence à vie dans la fonction publique à un libéral notoire, Pietro Perrino. Pour M. Caire, ce genre de pratique partisane, qui a aussi été appliquée pour le libéral Georges Farrah, coûte très cher aux contribuables et devrait cesser.

Afin d'être conséquents avec leurs déclarations antérieures, les députés libéraux devraient profiter de leur réunion en caucus pour faire pression sur le premier ministre pour qu'il retire la permanence octroyée à messieurs Perrino et Farrah.

Pour M. Caire, le cas de M. Perrino est le plus scandaleux. Les faits liant ce gagnant à vie au régime libéral sont irréfutables, a déclaré Éric Caire. Militant libéral notoire depuis 1988, tout en enchaînant des postes de fonctionnaires dans différents cabinets ministériels et un passage douteux à la SAQ, M. Perrino est également connu comme étant un acteur important du scandale des Fonds d'intervention économique régionaux (FIER). Donateur assidu et constant du Parti libéral - il a versé plus de 4 500 $ depuis 2000 -, Pietro Perrino n'a eu aucune gêne à accepter l'offre généreuse du premier ministre pour toutes ses années de loyaux services.

« Au chapitre des nominations partisanes au sein de l'appareil public, les libéraux battent tous les scores depuis 2003, mais le traitement qu'il vient d'accorder à leur ami de longue date Pietro Perrino est le cas le plus révoltant, le plus indécent et le plus immoral qui soit. On se souvient tous de la nomination d'André Boisclair comme employé à vie dans la fonction publique par le gouvernement Marois, en 2012. Face au tollé, les péquistes ont été forcés de reculer. Aujourd'hui, Philippe Couillard est en train de démontrer qu'il a un code d'éthique inférieur à celui du Parti québécois, qui lui n'a pas mis la barre très haute », a indiqué Éric Caire, en rappelant qu'au bout du compte, ce sont les contribuables québécois qui subissent le prix des pratiques partisanes du gouvernement libéral.

Le député de la Peltrie a profité de son point de presse pour inviter les députés du Parti libéral, réunis en caucus présessionnel à l'Assemblée nationale, à exprimer leur malaise à voix haute face à la nomination de Pietro Perrino. M. Caire a personnellement interpellé Christine St-Pierre, aujourd'hui ministre libérale, qui a déjà critiqué ces méthodes sournoises par le passé. « Comme député de l'opposition, Mme St-Pierre était montée aux barricades dans le dossier Boisclair, demandant au gouvernement péquiste de retirer sa permanence à André Boisclair. Maintenant qu'elle siège au Conseil des ministres, j'ose espérer qu'elle joindra l'acte à la parole et qu'elle aura assez d'influence auprès du premier ministre pour le faire reculer », de conclure Éric Caire.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.