Pierre Karl Péladeau, Nicolas Marceau et Sylvain Rochon livrent un plaidoyer en faveur du développement régional

SOREL-TRACY, QC, le 24 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, le député de Saint-Jérôme et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations, Pierre Karl Péladeau, et le député de Rousseau et porte‑parole en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, s'inquiètent des attaques du gouvernement libéral contre le modèle de développement régional qui a fait ses preuves dans Richelieu.

« Aujourd'hui, nous avons visité le parc industriel de Sorel-Tracy, symbole d'une intervention réussie de l'État. Il a été mis sur pied à la suite d'une aide financière de 21 M$ d'un gouvernement du Parti Québécois qui faisait confiance aux décideurs locaux, contrairement au gouvernement Couillard. Cet argent a permis non seulement de créer ce parc, mais également de consolider les activités d'Alstom, de procéder au dragage du confluent de la rivière Richelieu et du Saint-Laurent, et de contribuer à la naissance et au développement de quelques entreprises. Changer cette recette est une aberration », a déclaré Sylvain Rochon.

« Le manque de vision du gouvernement libéral se fait sentir partout au Québec. En abolissant les CLD et les CRÉ, le gouvernement envoie un message extrêmement négatif à celles et à ceux qui travaillent pour le développement de leur région. On démobilise les acteurs régionaux. Avec le pacte fiscal transitoire, le gouvernement de Philippe Couillard a confirmé ses façons de faire; il a pelleté ses responsabilités vers les maires des villes et villages du Québec. Ce gouvernement, qui ne veut porter l'odieux de rien, agit pourtant en fossoyeur des régions du Québec », a ajouté Pierre Karl Péladeau.

« Les derniers mois nous ont permis de voir le vrai visage des libéraux de Philippe Couillard. C'est un gouvernement centralisateur, idéologique et qui n'écoute personne, surtout pas les gens connectés à la réalité sur le terrain. Notre gouvernement avait une politique de développement économique qui voulait stimuler les investissements, et dans laquelle le gouvernement était partenaire des régions, des investisseurs et des acteurs locaux. Les libéraux, eux, agissent seulement sur la colonne des dépenses. C'est insensé », a pour sa part affirmé Nicolas Marceau.

« Je suis très heureux que mes collègues s'imprègnent de notre réalité régionale, de nos aspirations et de nos défis. Le 9 mars, les électeurs de Richelieu auront la chance d'envoyer un sérieux avertissement au gouvernement de Philippe Couillard. L'arrogance et le mépris, non merci! Je me battrai pour que la circonscription de Richelieu ne soit pas vidée de sa substance, et j'invite les électeurs à prendre le parti de leur région en me donnant un mandat clair pour ce faire », a conclu Sylvain Rochon.

 

SOURCE PARTI QUEBECOIS

Renseignements : Dominic Vallières, Attaché de presse, Parti Québécois, 514 258-9523

LIENS CONNEXES
www.pq.org

Profil de l'entreprise

PARTI QUEBECOIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.