Pertes d'emplois chez Graymont - Le projet de cimenterie McInnis commence ses ravages, déplore la CAQ

QUÉBEC, le 15 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Face à la décision de l'entreprise Graymont de restructurer ses opérations au Québec, notamment en procédant à la dissolution de son Groupe Matériaux, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'environnement et responsable de la région de Lanaudière, Mathieu Lemay, a déclaré que le gouvernement libéral de Philippe Couillard n'a que lui-même à blâmer pour cette mauvaise nouvelle économique, qui affecte les installations de Joliette, mais également celles de Portneuf. Il a de plus dénoncé le silence dans lequel s'enferment les députés péquistes de la région de Lanaudière face à cet enjeu important pour l'économie régionale.

Selon Mathieu Lemay, la perte d'une cinquantaine d'emplois au Québec était malheureusement prévisible étant donnée l'arrivée très prochaine d'une cimenterie ultra subventionnée en Gaspésie. « Aujourd'hui, ce sont des dizaines de familles qui font les frais d'une décision électoraliste des vieux partis. Avec un marché du ciment déjà saturé au Québec, des pertes d'emplois dans le secteur n'étaient qu'une question de temps depuis l'annonce du projet de cimenterie à Port-Daniel. La situation a des impacts très négatifs pour Joliette ainsi que pour Portneuf, mais pour des raisons électoralistes, je vous prédis qu'autant le Parti libéral que le Parti québécois feront la sourde oreille aujourd'hui. Ne comptez pas sur eux pour envoyer des mots de sympathie aux travailleurs durement touchés », a regretté le député de Masson.

Les producteurs de ciment du Québec n'opèrent qu'à 60 % de leur capacité de production, en raison de la saturation du marché intérieur, a rappelé le critique de la CAQ. Il s'est dit malheureusement peu optimiste de voir des petits joueurs tirer leur épingle du jeu dans l'industrie du ciment québécois. Or, un tel scénario n'augure rien de bon pour le prix du ciment, car il entrainera inévitablement une diminution de la concurrence.

« La venue d'un nouvel acteur majeur et subventionné à gros prix comme Ciment McInnis entraîne déjà une attrition de la part de marché des autres acteurs. Plus que jamais aujourd'hui, on constate que les énormes subventions pour McInnis mettent en péril les petites cimenteries. Malheureusement, les pertes d'emplois qui nous sont rapportées portent la signature des deux vieux partis et risquent de se multiplier », a poursuivi Mathieu Lemay.

Passe-droit environnemental

Le responsable pour la région de Lanaudière pour la CAQ a rappelé que ce projet de cimenterie en Gaspésie a bénéficié d'un passe-droit, alors que le gouvernement a refusé qu'il fasse l'objet d'une étude du BAPE. La CAQ a été le seul parti à dénoncer l'aberration de ce projet, qui deviendra le plus polluant de l'histoire moderne du Québec.

« Au cours des derniers mois, nous avons clairement démontré l'improvisation et le manque de vision du gouvernement en matière d'environnement. Maintenant, nous avons la confirmation que ce manque d'ambition est accompagné d'une décision économique qui ne tient pas la route et qui créé de la concurrence déloyale. C'est une bien triste journée pour Lanaudière et Portneuf », de conclure Mathieu Lemay.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.