Perspectives économiques favorables pour Montréal et Québec en 2016

OTTAWA, le 3 mars 2016 /CNW/ - Les deux plus grandes villes du Québec devraient enregistrer une saine croissance économique en 2016. Montréal et Québec devraient croître respectivement de 2,3 % et 2 %, selon la Note de conjoncture métropolitaine : Hiver 2016 du Conference Board du Canada.

« La dépréciation du dollar canadien et la vigueur de l'économie américaine sont de bonnes nouvelles pour les villes de Québec et de Montréal et leurs industries axées sur l'exportation », déclare Alan Arcand, codirecteur, Centre d'études municipales du Conference Board du Canada. « La croissance économique des deux villes est en progression. En fait, nous prévoyons que la hausse du PIB réel à Montréal et à Québec dépassera la moyenne nationale pour la deuxième année consécutive en 2016, après avoir tiré de l'arrière pendant cinq ans d'affilée ».

Faits saillants

  • Le PIB réel de Montréal devrait augmenter de 2,3 % en 2016, contre 1,7 % l'an dernier.
  • La croissance du PIB réel de la ville de Québec devrait atteindre 2 % en 2016.
  • Le PIB réel de Vancouver devrait croître de 3,3 %, ce qui en fait l'économie affichant la plus forte croissance parmi les 28 régions métropolitaines de recensement couvertes dans ce numéro de la Note de conjoncture métropolitaine.

Montréal

L'embellie économique de Montréal sera principalement attribuable au renforcement du secteur manufacturier, au rebond de la construction et aux gains constants dans le secteur des services. Soutenue à la fois par l'affaiblissement du dollar canadien et la forte demande américaine, la production manufacturière devrait augmenter de 3 % en 2016. Deux projets d'infrastructures majeurs, soit le pont Champlain (4,2 G$) et l'échangeur Turcot (3,7 G$), aideront l'industrie de la construction locale à sortir de son marasme, après trois années consécutives de baisse. Cependant, une diminution des mises en chantier limitera à 2 % la croissance de la production globale du secteur de la construction en 2016. La croissance des industries de services devrait être de 2,2 % en 2016, soit le même taux qu'en 2015. Les huit secteurs industriels progresseront cette année, les gains les plus importants provenant du secteur des services aux entreprises et de celui des services personnels.

Globalement, Montréal devrait afficher une croissance du PIB réel de 2,3 % cette année, contre 1,7 % en 2015. Environ 26 000 emplois devraient être créés cette même année. Une hausse similaire de la population active gardera toutefois le taux de chômage à 8,2 %, ce qui est bien au-dessus de la moyenne nationale de 7 %.

Ville de Québec

À Québec, la faiblesse du dollar canadien et la vigueur de l'économie américaine stimulent également les secteurs du tourisme et de la fabrication. Les secteurs de l'hébergement, des services alimentaires et du commerce de détail de la ville devraient continuer à profiter d'un huard plus faible, faisant en sorte qu'il en coûte moins pour les étrangers de séjourner au Canada et plus pour les Canadiens de voyager à l'étranger. Dans l'ensemble, la croissance du secteur des services devrait grimper de 1 % en 2015 à 2,3 % en 2016. Parallèlement, la production manufacturière devrait croître de plus de 3 % cette année, son troisième solide gain d'affilée. L'entente conclue avec le chantier naval Davie pour convertir un porte-conteneurs en un navire de ravitaillement de la marine est enfin en cours, ce qui représentera une autre source de croissance au cours des deux prochaines années.

Sur une note moins positive, l'objectif du gouvernement provincial d'atteindre l'équilibre budgétaire d'ici 2015-2016 a donné lieu à des mesures d'austérité qui freinent la croissance de l'administration publique dans la capitale provinciale. La croissance globale du PIB réel de la ville de Québec devrait donc être de 2 % en 2016, semblable à celle de 1,9 % enregistrée en 2015. Quelque 4 000 emplois devraient être créés cette année, soit moins que les presque 8 000 postes créés l'an dernier.

Publié aujourd'hui par le Conference Board, la Note de conjoncture métropolitaine : Hiver 2016 présente une analyse des 28 régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada effectuée sur une base annuelle.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Sean Burgess, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca ; Juline Ranger, directrice des Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.

RELATED LINKS
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.