Perspectives économiques encourageantes pour la plupart des villes de l'Ontario en 2016

OTTAWA, le 10 août 2016 /CNW/ - La plupart des villes de l'Ontario devrait enregistrer un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel supérieur à 2 % en 2016, selon la Note de conjoncture métropolitaine : Été 2016 du Conference Board du Canada.

« La faiblesse du dollar canadien et une demande modérée en provenance des États-Unis continuent de stimuler l'économie de plusieurs régions métropolitaines du sud-ouest et de l'est de l'Ontario ainsi que leurs secteurs manufacturiers respectifs, a déclaré Alan Arcand, directeur associé, Centre des études municipales, Conference Board du Canada. Malheureusement, ces perspectives positives ne s'appliquent pas aux régions du Grand Sudbury et de Thunder Bay, les deux villes du nord de l'Ontario couvertes dans notre rapport, pour lesquelles on prévoit une croissance décevante en 2016. »

FAITS SAILLANTS

  • La région de Kitchener-Cambridge-Waterloo devrait enregistrer cette année la plus forte croissance économique des 15 villes couvertes dans le rapport.
  • Les villes du sud-ouest de l'Ontario peuvent s'attendre à un taux de croissance du PIB réel de plus de 2 % cette année.
  • On prévoit que les économies des régions métropolitaines du Grand Sudbury et de Thunder Bay afficheront une croissance inférieure à 1 %.

La région de Kitchener-Cambridge-Waterloo devrait enregistrer la plus forte croissance économique des 15 villes mentionnées dans le rapport cette année, grâce à une croissance du PIB réel qui devrait atteindre 3 %. Le secteur de la construction de la région, pour lequel on anticipe un taux de croissance de 4,9 %, continue de profiter des travaux entourant le projet de train léger Ion. Propulsée par un secteur des hautes technologies novateur, on prévoit que l'industrie de la fabrication de cette région métropolitaine de recensement enregistrera cette année une croissance de 3,3 %, dans la foulée d'une série d'annonces de nouveaux investissements. Globalement, on prévoit un regain du taux d'emploi en 2016, qui progressera cette année de 3,1 % après avoir fléchi de 1,1 % en 2015.

L'économie d'Oshawa continuera d'afficher une vigoureuse croissance en 2016. Plus particulièrement, l'économie de la région sera stimulée par de solides gains dans les secteurs du commerce de gros et de détail, des transports et de l'entreposage, et par une forte croissance du secteur manufacturier. D'autre part, on s'attend à ce que le nombre de mises en chantier résidentielles diminue fortement, passant de 2 587 unités en 2015 à 1 958 unités en 2016. Heureusement, une meilleure performance du secteur de la construction non résidentielle aidera l'industrie de la construction d'Oshawa à atteindre un taux de croissance honorable, soit 1,7 %. On prévoit une croissance globale de 2,7 % du PIB réel en 2016 et de 2,5 % en 2017, ce qui engendrera la création de près de 11 000 emplois au cours de ces deux années. Cependant, la fermeture potentielle des installations regroupées de General Motors assombrit une perspective qui, autrement, est encourageante. 

On prévoit que l'économie de London maintiendra son élan positif en 2016. Après une progression moyenne de 2,2 % de 2014 à 2015, la région métropolitaine devrait afficher une croissance du PIB réel de 2,4 % en 2016, ce qui représentera sa meilleure performance économique sur trois ans depuis la période 1998-2000. Le secteur manufacturier sera de nouveau l'un des principaux facteurs de croissance économique de la région. De plus, les perspectives pour le secteur de la construction demeurent favorables, alors qu'on prévoit la mise en chantier de 2 360 unités résidentielles, une augmentation de 12,2 % comparativement à 2015. Compte tenu de ce contexte économique robuste, le Conference Board prévoit que le taux d'emploi augmentera de 0,8 % cette année, bonifiant la hausse de 3,5 % enregistrée en 2015.

Le secteur manufacturier de Windsor a lui aussi gagné de la vigueur, en grande partie grâce à l'investissement de 3,7 G$ réalisé par FCA Canada dans son usine d'assemblage de Windsor et l'embauche subséquente de 1 200 travailleurs pour fabriquer la toute nouvelle Chrysler Pacifica. Les perspectives sont également encourageantes pour l'industrie touristique de la région, principalement en raison de la série de manifestations sportives qui se dérouleront à Windsor. Globalement, on prévoit que la production manufacturière locale connaîtra une expansion de 4,6 % cette année, alors que les services personnels, qui englobent de nombreux domaines à vocation touristique, croîtront de 2,9 %. La progression robuste anticipée dans ces deux secteurs constituera la base d'une croissance de 2,4 % du PIB réel de la région de Windsor en 2016. Après avoir soutenu la création de 3 000 emplois en 2015, on prévoit que l'économie de Windsor engendrera 1 400 nouveaux emplois par année en 2016 et 2017.

Une croissance soutenue dans le secteur des services de St. Catharines-Niagara devrait contribuer à une expansion de 2,2 % de l'économie de la région. Plus particulièrement, la faiblesse du dollar canadien et la rénovation du complexe Ripley's Believe It or Not devraient contribuer à augmenter l'affluence de touristes dans la région de Niagara et stimuler l'industrie touristique, qui y joue un rôle clé. En parallèle, le secteur manufacturier de la région est en bonne position pour renouer avec la croissance cette année. Après avoir connu un repli annuel moyen de 1 % de 2013 à 2015, le rendement du secteur manufacturier devrait s'accroître de 2,1 % en 2016, grâce entre autres à un investissement de 13 M$ de General Motors. En dépit de ces bonnes nouvelles, on prévoit que le taux d'emploi diminuera cette année dans la région. La création d'emplois devrait toutefois reprendre en 2017.

On prévoit que le taux de croissance du PIB réel de la région de Kingston progressera de 2,1 % en 2016. Après cinq années de stagnation de la croissance, le secteur manufacturier de la ville devrait croître de 1,9 % en 2016, en raison de la faiblesse du dollar canadien et d'une demande modérée en provenance des États-Unis, qui ont entraîné une hausse des exportations. On prévoit que la croissance sera particulièrement marquée dans l'industrie de la construction à Kingston, dont le niveau d'activité sera stimulé par des investissements dans le secteur non résidentiel qui provoqueront une augmentation de 3,4 % du rendement global de l'industrie cette année. De fait, on prévoit le lancement de plusieurs projets cette année, notamment la construction d'une école secondaire au coût de 36 M$ dans l'arrondissement scolaire de Limestone, la rénovation de la succursale principale de la bibliothèque publique Kingston Frontenac, évaluée à 13,8 M$, et la construction du centre communautaire de Rideau Heights. Dans la foulée des perspectives économiques positives pour Kingston, on prévoit que le taux d'emploi dans la région augmentera de 1,4 % en 2016.

L'économie de Thunder Bay poursuit une expansion modérée. On s'attend à ce que le PIB réel n'augmente que de 0,9 % en 2016, après une progression de 1,3 % en 2015. Cette année, la croissance sera soutenue par une solide évolution du secteur manufacturier, pour lequel on anticipe un gain de 3,4 %. Plus particulièrement, la faiblesse du dollar canadien et la vigueur relative du marché de l'habitation aux États-Unis sont de bon augure pour l'industrie des produits forestiers de la ville. De plus, la région de Thunder Bay devrait enregistrer une croissance (très modeste) dans plusieurs domaines de l'industrie des services. Malheureusement, les perspectives du secteur de la construction demeurent négatives pour la région. On prévoit que le secteur de la construction déclinera de 1,8 % en 2016, soit un quatrième repli en autant d'années. Même si l'on prévoit que le marché de l'emploi augmentera d'environ 2 % en 2016, ce gain ne compensera que partiellement les reculs enregistrés au cours des deux années précédentes.

À l'heure actuelle, le faible prix du nickel continue de nuire à l'économie de la région métropolitaine du Grand Sudbury, dont on prévoit que le PIB réel ne progressera que de 0,6 % en 2016. Il s'agit toutefois d'une nette amélioration par rapport aux quatre années précédentes, qui ont été marquées par un recul cumulatif de 2,8 %. On prévoit que les secteurs des matières premières et des services publics de la région, qui comprennent l'industrie minière, enregistreront un repli pour une cinquième année consécutive. En 2016, le déclin devrait toutefois être limité à 0,8 %. Sur une note plus positive, on prévoit que la performance du secteur des services de Sudbury croîtra de 1,2 % en 2016, après un gain de 0,7 % en 2015. D'autre part, les prévisions indiquent que le secteur de la construction progressera légèrement en 2016, malgré une autre réduction du nombre de mises en chantier résidentielles. La reprise de la croissance économique engendrera une augmentation du taux d'emploi de 0,8 % en 2016, ce qui constituera le meilleur résultat sur ce plan depuis 2013.

Publiée aujourd'hui, la Note de conjoncture métropolitaine de l'été 2016 présente l'analyse par le Conference Board du Canada de 15 régions métropolitaines de recensement canadiennes.

 

Suivez Le Conference Board du Canada sur Twitter

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada dispose maintenant d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous désirez retirer votre nom de notre liste d'envoi, veuillez nous écrire à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Sean Burgess, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Téléphone : 613 526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Juline Ranger, directrice des communications, Le Conference Board du Canada, Téléphone : 613 526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

RELATED LINKS
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.