Perspectives 2015-2018 des métiers et occupations de la construction dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine

MONTRÉAL, le 12 nov. 2015 /CNW Telbec/ - La Commission de la construction du Québec (CCQ) publie les Perspectives 2015-2018 des métiers et occupations de la construction. Cette publication fait état des perspectives professionnelles dans l'industrie de la construction dans chaque région, en regard des prévisions d'activité pour les trois prochaines années.

De façon générale, depuis le nouveau record d'activité établi en 2012, l'industrie de la construction connaît une baisse graduelle, qui se poursuivra sur l'horizon de 2015 à 2018. Malgré ce scénario, l'avenir demeure encore intéressant pour l'industrie de la construction. Pour l'ensemble du Québec, un nombre moyen annuel de 153 000 salariés actifs est attendu d'ici quatre ans, ce qui constituera tout de même un niveau exceptionnel, qui n'a été dépassé que sept fois depuis 40 ans.

Bien qu'affaiblis par la demande moins vigoureuse, les besoins de recrutement de main-d'œuvre demeureront encore importants. Ils découleront surtout du roulement des travailleurs toujours élevé dans l'industrie de la construction. En effet, les  travailleurs cessent de travailler au moins temporairement en tant que salariés de la construction, que ce soit en raison de départs à la retraite, de changements d'industrie, de créations d'entreprises, etc. Au final, un besoin de l'ordre de 9 000 nouveaux travailleurs est prévu annuellement, à l'échelle du Québec, de 2015 à 2018, et ce, strictement pour combler les besoins de remplacement.

Perspectives pour les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine
Pour ces deux régions, on prévoit un ralentissement de l'activité pour la période de 2015 à 2018. Il faut aussi rappeler que la disponibilité de la main d'œuvre y est actuellement très élevée. Ainsi, l'embauche de nouveaux travailleurs découlera du roulement notable de la main-d'oeuvre, notamment dû aux départs à la retraite.

Pour combler les besoins, une moyenne annuelle de 190 nouveaux apprentis et travailleurs exerçant une occupation dans l'industrie de la construction est prévue de 2015 à 2018. Ce besoin sera comblé essentiellement par des diplômés.

Pour consulter les Perspectives 2015-2018 des métiers et occupations de la construction, visitez le ccq.org sous l'onglet « Consultez les publications ».

À propos de la Commission de la construction du Québec
Créée en 1987, la Commission de la construction du Québec (CCQ) est responsable de l'application de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction (Loi R-20), qui encadre cette industrie. Elle offre de nombreux services aux clientèles qu'elle dessert, notamment pour tout ce qui a trait à la formation professionnelle, à la gestion de la main-d'œuvre et à l'application des conventions collectives de l'industrie de la construction.

 

SOURCE Commission de la construction du Québec

Renseignements : Mélanie Malenfant, Chef - Relations publiques et affaires corporatives, Commission de la construction, 514 341-7740 #6378

RELATED LINKS
http://www.ccq.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.