Performance passable du gouvernement du Québec selon un sondage Léger
Marketing: le président du Conseil du patronat du Québec estime que les
dirigeants d'entreprise s'attendent à des décisions courageuses

MONTRÉAL, le 5 févr. /CNW Telbec/ - Les 350 dirigeants d'entreprise sondés par Léger Marketing à la demande du Conseil du patronat du Québec (CPQ) accordent actuellement une note de 5,3 sur 10 quant à leur satisfaction globale à l'endroit du gouvernement du Québec, une note que le CPQ explique par la volonté des chefs d'entreprise de voir le gouvernement prendre davantage de décisions courageuses pour la prospérité future du Québec.

"Les dirigeants d'entreprise savent reconnaître les initiatives et les résultats obtenus, mais ils souhaitent que le gouvernement aie aussi le courage de prendre les décisions plus difficiles au cours des prochains mois et des prochaines années", a commenté le président du CPQ, Yves-Thomas Dorval, à l'occasion de la publication des résultats de l'enquête.

Un test important

Pour les chefs d'entreprise, le prochain budget sera le premier rendez-vous important du gouvernement parce que c'est en matière de gestion des dépenses publiques qu'il récolte son score le plus faible (3,9 sur 10).

    
    L'opinion des dirigeants d'entreprise en matière de finances publiques
    vient appuyer d'ailleurs les positions prises par le CPQ au cours des
    derniers mois :
    - seulement 3 % des dirigeants estiment que la solution au déficit réside
      exclusivement dans l'augmentation des revenus;
    - dans une proportion de 95 %, ils appuient l'idée d'un "cran d'arrêt"
      qui obligerait le gouvernement à identifier des réductions de dépenses
      équivalentes chaque fois qu'il annoncera un nouveau programme, un
      nouveau projet ou une nouvelle politique;
    - en ce qui a trait aux taxes sur la masse salariale, seulement 7 % des
      entreprises sont d'avis que le gouvernement devrait continuer
      d'augmenter les cotisations pour rencontrer les coûts grandissants de
      ces programmes alors que près de quatre entreprises sur 10 (39 %) sont
      plutôt d'avis qu'il faut cesser d'augmenter les cotisations en
      réduisant certains bénéfices à l'intérieur de ces programmes, voire
      diminuer carrément les cotisations en réexaminant la structure de ces
      programmes (53 %).
    

À cet égard, le président du CPQ note que l'opinion des chefs d'entreprise s'avère assez semblable à celle du grand public, mesurée par un sondage similaire effectué l'automne dernier : "Les chefs d'entreprise ne sont pas des créatures distinctes du reste de la société. Ils sont très souvent au même diapason qu'une grande partie de la population et le gouvernement pourra compter sur de larges appuis lorsqu'il entamera les réformes dont le Québec a besoin."

    
    Autres actions requises

    Le CPQ estime que le gouvernement devrait considérer particulièrement les
    autres domaines pour lesquels il reçoit des notes plutôt faibles :
    - l'établissement de règles d'éthique en matière de gouvernance dans le
      secteur public (4,1 sur 10);
    - la mise en place d'un système de taxes et de cotisations sur la masse
      salariale qui soit compétitif (4,7 sur 10);
    - la simplification et l'harmonisation de la législation à laquelle sont
      soumises les entreprises (4,7 sur 10);
    - la création d'incitatifs à la productivité et à la performance pour les
      entreprises (4,9 sur 10).

    Les meilleures notes

    Le gouvernement se voit décerner par ailleurs de meilleures notes pour ce
    qui est de :
    - favoriser l'innovation (6 sur 10);
    - favoriser la liberté d'entreprise et l'entrepreneuriat (6 sur 10);
    - assurer la mise en place d'infrastructures modernes (5,6 sur 10).
    

C'est pour ses initiatives en vue de favoriser le libre-échange que le gouvernement obtient la plus haute note (6,5/10), sans doute le reflet du leadership personnel du premier ministre en vue d'élargir l'espace économique du Québec, tant à l'intérieur du Canada qu'avec la France et l'Union européenne.

Le rapport détaillé du sondage CPQ-Léger Marketing dévoilé aujourd'hui, incluant sa méthodologie, est disponible à www.cpq.qc.ca.

Le Conseil du patronat du Québec (CPQ), en plus de regrouper plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : Renseignements: Patrick Leblanc, Vice-président - Communications, (514) 571-6400 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.