Pendant que Gaétan Barrette tient des opérations de marketing - Le manque de personnel demeure criant dans les établissements de santé de Mauricie et du Cœur-du-Québec

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 25 nov. 2016 /CNW Telbec/ - « L'opération de marketing de Gaétan Barrette auprès des députés et journalistes invités à déguster un repas de CHSLD est indécente et renvoie l'image d'un ministre plus préoccupé de distraire le monde, pendant que des gens, patients et employés, souffrent réellement des conditions quotidiennes qu'ils subissent dans ces établissements. »

La présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes, infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ), Andrée Guillemette, a profité de l'assemblée générale des déléguées et délégués du syndicat pour critiquer sévèrement, devant ses membres, l'attitude récente du ministre de la Santé et des Services sociaux.

« Quand on connaît les conditions de travail difficiles des infirmières et infirmières auxiliaires qui sont en CHSLD, parce qu'elles ne sont pas suffisamment nombreuses, quand on sait que leur charge de travail est beaucoup trop lourde et que cela engendre un stress important, les invitations à dîner de Gaétan Barrette ne peuvent que nous choquer. Il donne l'impression de vouloir amuser la galerie plutôt que de s'occuper de problèmes plus graves, qui perdurent pendant ce temps », dénonce Andrée Guillemette.

À la Résidence Cooke, des événements qui n'ont rien réglé

La présidente du SIIIACQ-CSQ se sent d'autant plus interpellée que les événements malheureux survenus en 2015 à la Résidence Cooke, Centre d'hébergement en soins de longue durée pour personnes âgées, à Trois-Rivières, sont un bel exemple qui démontre que la qualité des soins et services offerts aux usagers dans les CHSLD dépasse largement la simple qualité des patates servies à la table.

« À la Résidence Cooke, comme ailleurs dans nos établissements de santé, le manque de personnel est criant. Un grand nombre de travailleuses et travailleurs sont épuisés et nous avons un ministre qui continue d'ignorer la situation. C'est sûr que c'est plus facile de servir à dîner aux députés et aux journalistes sous l'œil des caméras que de faire ce pour quoi il a été nommé, c'est-à-dire travailler dans l'ombre à améliorer notre système public de santé dans l'intérêt des patients et du personnel », reproche Andrée Guillemette.

Une surcharge de travail encore trop lourde

La présidente du SIIIACQ-CSQ a d'ailleurs rappelé à ses déléguées et délégués que la surcharge de travail dans la région de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec demeure encore un problème que nous combattons chaque jour. D'ailleurs nous avons obtenu des remparts supplémentaires dans la dernière négociation pour les combattre.

« Plutôt que de consolider les emplois actuels et d'afficher des postes à temps complet intéressants pour stabiliser les équipes de soins, les gestionnaires font davantage appel aux postes d'équipes volantes; ils représentaient près de 50 % des postes affichés au cours du dernier trimestre (dont 89 % à deux jours/semaine et 96 % sur deux quarts de travail). Plusieurs de nos membres écopent de cette gestion de plus en plus inhumaine. Il ne faut donc pas se surprendre que le taux d'absentéisme soit à la hausse chez nos membres infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes », regrette Andrée Guillemette.

Gaétan Barrette invité à changer de table

La présidente du SIIIACQ-CSQ termine en invitant le ministre Gaétan Barrette à échanger la table à dîner pour sa table de travail et à se mettre au boulot, pour donner aux gestionnaires des établissements les moyens financiers dont ils ont besoin pour afficher des postes à temps complet et contribuer ainsi à réduire la charge de travail des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes.

« Les mesures d'austérité imposées par son gouvernement ont directement contribué à dégrader la situation dans nos établissements de santé. C'est évident que le réinvestissement annoncé par Gaétan Barrette en santé ne sera pas suffisant. Nous ne sommes pas convaincues que les sommes supplémentaires seront affectées au bon endroit et nous serons extrêmement vigilantes pour surveiller la situation et dénoncer l'inacceptable », conclut André Guillemette.

Profil du SIIIACQ-CSQ

Le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes, infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ) représente plus de 1 900 membres du personnel en soins infirmiers et cardio-respiratoires (infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires) qu'on retrouve dans les établissements de santé couvrant l'ensemble de la région Mauricie/Centre-du-Québec.

 

SOURCE Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Coeur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ)

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.