Pêche au touladi en Abitibi-Témiscamingue : nouvelle réglementation depuis le 1er avril 2014

ROUYN-NORANDA, QC, le 2 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) informe la population que de nouvelles modalités de pêche s'appliquent dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue depuis le 1er avril 2014.

Ces nouvelles modalités découlent du Plan de gestion du touladi 2014-2020 entré en vigueur le 1er avril dernier. Depuis plus de 30 ans, l'état des populations de touladi, communément appelé « truite grise », préoccupe les biologistes du Ministère, même si d'importants efforts de conservation ont été réalisés. En 2012, on établissait que 63 % des populations de touladi étaient toujours surexploitées. La nouvelle réglementation contribuera à préserver les populations et à favoriser une pêche de meilleure qualité.

Les principales modalités en vigueur en Abitibi-Témiscamingue (zone de pêche 13) sont les suivantes :

  • La limite de longueur permise s'applique au touladi et à ses hybrides (moulac et lacmou). Celle-ci demeure à 45 centimètres et plus dans la plupart des lacs. Par contre, la liste des lacs où la taille minimale est fixée à 55 centimètres et plus a été modifiée : la limite de 55 centimètres s'applique sur le lac des Terrasses près de Senneterre et sur cinq lacs du Témiscamingue (en Cœur, Kipawa, Marin, Memewin et Tee);
  • La limite de prise et de possession demeure deux touladis;
  • Les touladis doivent être transportés entiers ou entiers et éviscérés;
  • La gestion dans les territoires fauniques structurés continue de se faire par quotas annuels, mais la limite de prise et de possession est dorénavant de deux touladis, sauf exception;
  • La pêche d'hiver au touladi et la pêche aux autres espèces sur les lacs à touladi en territoire libre sont fermées;
  • La remise à l'eau de tous les touladis est obligatoire dans les plans d'eau en restauration.

Situation du touladi en Abitibi-Témiscamingue

En Abitibi-Témiscamingue, le touladi est présent dans environ 150 lacs aux eaux claires et froides, situés principalement à l'est de Senneterre et au sud du Témiscamingue. Les travaux des professionnels de la faune du Ministère ont permis de constater que 85 % des populations échantillonnées sur le territoire libre sont en mauvais état, alors que les populations des territoires fauniques structurés (réserves fauniques, zecs et pourvoiries avec droits exclusifs) se portent bien. De plus, huit lacs ont des populations dégradées à un point tel que leur restauration nécessitera un programme d'ensemencement.

Limites de longueur permise

La principale cause du déclin des populations est la forte pression de pêche exercée sur le touladi, surtout sur les petits spécimens qui n'ont pas encore contribué à la reproduction. Cela justifie l'imposition d'une taille minimale de prise. En conservant seulement les gros spécimens, les pêcheurs permettent aux plus petits touladis d'atteindre la maturité sexuelle et de se reproduire au moins une fois avant d'être capturés. Cette longueur minimale est de 45 centimètres sur la plupart des plans d'eau et de 55 centimètres sur les lacs à croissance rapide.

Lacs en restauration

Lorsque la pression de pêche n'est pas contrôlée, une population de touladi peut décroître rapidement au point où, pour la restaurer, il devient nécessaire d'obliger la remise à l'eau de tous les poissons de cette espèce. Pour certains plans d'eau, cette remise à l'eau intégrale doit être jumelée à un programme de repeuplement par des ensemencements, qui s'étend généralement sur une douzaine d'années. De telles mesures seront appliquées sur le lac Bois Franc (Booth) au Témiscamingue et sur six lacs de la MRC de La Vallée-de-l'Or (Cuillère, Denain, Desforges, Matchi-Manitou, Wetetnagami et Yser).

Fermeture de la pêche hivernale

La pêche d'hiver est problématique puisque le succès de pêche y est de 60 % supérieur à celui de la pêche estivale. De plus, la pêche hivernale favorise la capture d'individus immatures. Elle a donc des répercussions significatives sur le potentiel de production de l'espèce. Le plan de gestion du touladi 2014-2020 prévoit donc, dès 2014, la fermeture de la pêche hivernale sur tous les lacs à touladi. 

Liste des lacs à touladi où la pêche hivernale est interdite (territoire libre) :

  • Lacs de la MRC de Témiscamingue : lacs 7223, 7232, 10539, à la Truite 2, Aldor, Aubry, Bat, Bois Franc (Booth), Burden, Choquette, Clair 1, Clément, en Cœur, à l'Eau Claire 2, du Grand Couteau (Galt), Grant, Guay, Kipawa, Marin, Memewin, Otter (petit), Petit lac George, Saint-Amand, Smith, Tee, Villedonné, Windy et Grand lac George. Note : le lac Marsac, qui sera également fermé, ne se trouve plus en territoire libre, mais dans le parc national d'Opémican.
  • Lacs de la MRC de La Vallée-de-l'Or : lacs 17893, 18812, Amyot, Augier, Barthou, C0678, C1677, C1987, C2027, Cavendish, Charrette, Clais, Cuillère, Denain, Desforges, Draper, Hoswart 1, Hoswart 2, Jalobert, Matchi-Manitou, Namego, Rioux, Roger, des Terrasses, Wetetnagami, Ypres et Yser.

Situation particulière au réservoir Kipawa

Avec ses 300 km2 et ses nombreuses pourvoiries, le réservoir Kipawa est un plan d'eau d'importance pour la pêche au touladi. Il représente environ le tiers de la superficie totale des lacs à touladi de la région. Malheureusement, des études récentes confirment que la population de touladi y est décimée. En plus de la surexploitation, ce réservoir subit les effets du marnage, dont les conséquences sur la survie des œufs sont appréciables.

Selon le plan de gestion du touladi, ce plan d'eau devrait faire l'objet d'un programme de repeuplement par des ensemencements, combiné à une mesure de remise à l'eau intégrale. Le Ministère élabore actuellement un plan d'action spécifique pour ce réservoir, en collaboration avec des intervenants des milieux faunique et municipal. Toutes les règles qui s'y appliqueront au cours des prochaines années ne sont donc pas encore déterminées, mais des ensemencements y sont prévus dès 2015.

En attendant, une limite minimale de longueur de 55 centimètres et une limite de prise et de possession de deux touladis continueront de s'appliquer sur ce plan d'eau jusqu'en 2016. Par contre, la fermeture de la pêche d'hiver à toutes les espèces s'applique dès maintenant au réservoir Kipawa, comme c'est le cas sur tous les autres lacs à touladi.

Pour plus de renseignements sur les principales règles de pêche sportive et sur les exceptions, on peut consulter le site Web du Ministère : www.mddep.gouv.qc.ca/faune/reglementation/peche/index.htm.

Source :

Relations avec les médias

Direction des communications

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Tél. : 418 521-3991

Information :

Claire Firlotte

Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue

Secteur de la faune

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Tél. : 819 763-3388 poste 263

 

SOURCE : Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Renseignements : Source : Relations avec les médias, Direction des communications, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Tél. : 418 521-3991; Information : Claire Firlotte, Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue, Secteur de la faune, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Tél. : 819 763-3388 poste 263


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.