Passages piétons sur la voie du Canadien Pacifique - « Assurer la sécurité des citoyens et l'accessibilité de nos quartiers centraux » - Louise Harel et Cindy Leclerc

MONTRÉAL, le 28 févr. 2013 /CNW Telbec/ - « Vision Montréal applaudit la prise de position commune de la Ville de Montréal et des arrondissements pour aménager des traverses piétonnes sécuritaires le long de la voie de chemin de fer du Canadien Pacifique. Après des années de luttes citoyennes, il est grand temps que l'Office des transports du Canada se prononce sur le bien-fondé de la demande de la Ville de Montréal », a déclaré Mme Louise Harel, chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal.

Retisser les liens entre les quartiers centraux : six traverses piétonnes

Vision Montréal partage l'avis du responsable des transports au comité exécutif et maire de  Mercier─Hochelaga─Maisonneuve, M. Réal Ménard, à l'effet que le Canadien Pacifique doit contribuer davantage à la requalification urbaine de certains grands sites localisés aux abords de ses voies. Qu'il s'agisse du Campus Outremont, des abords de la station de métro Parc, des abords du Collège Bois-de-Boulogne, ou encore du secteur Bellechasse, ces sites stratégiques doivent bénéficier d'une accessibilité accrue pour les piétons et les cyclistes afin de diminuer leur enclavement.

« À l'époque de sa construction, le chemin de fer du Canadien Pacifique était construit à l'extérieur de la Ville urbanisée. Les abords de la voie ferrée changent aujourd'hui de vocation et requièrent une contribution urbaine accrue de la part du Canadien Pacifique. Nous estimons que la demande de la Ville de Montréal est raisonnable, en ce sens où l'aménagement de six traverses piétonnes améliorera la sécurité des piétons et des cyclistes sans compromettre les opérations du CP liées au transport des marchandises », a ajouté Mme Harel.

Le Canadien Pacifique doit être un meilleur citoyen corporatif

Déjà, les citoyens traversent la voie ferrée, non sans prendre de risques, et s'exposent à des amendes salées de la part du CP. Ces traverses clandestines sont déjà présentes à plusieurs endroits le long de la voie ferrée, là où les clôtures du CP sont constamment ouvertes par les citoyens, puis refermées par le CP, puis ouvertes à nouveau. « L'obstination du Canadien Pacifique de conserver sa barrière urbaine qui coupe les quartiers est inacceptable et plus encore, le jeu du chat et de la souris avec nos citoyens doit cesser! », a martelé Mme Cindy Leclerc, conseillère de Rivière-des-Prairies et membre de la commission sur le transport et les travaux publics.

Mme Leclerc a également exigé que l'Office des transports du Canada tranche également sur le partage des coûts. « La volonté de la Ville est claire, nous avons confiance que l'Office des transports du Canada tranchera en faveur d'une meilleure collaboration et vers la recherche de solution », a conclu Mme Leclerc.

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements :

Militza Jean
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446
militza.jean@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme

Communiqués Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.