Pas d'âge pour apprendre à se conduire - CAA-Québec accompagne les brigadiers scolaires

QUÉBEC, le 18 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Il n'y a pas d'âge pour apprendre à se conduire… C'est ce message que CAA-Québec transmet depuis plus de 85 ans à ses jeunes brigadiers scolaires. Et il le réitère à tous les usagers de la route qui continuent, malgré sensibilisation et répression policière, à prendre des risques menaçant la sécurité des enfants.

« Ils sont pressés, les parents! Ils vont très vite » raconte Sarah-Maude Gagnon, 11 ans, brigadière scolaire à l'école Cœur-Vaillant de Sainte-Foy. « En tant que brigadière, je dois assurer la sécurité des élèves, mais parfois, c'est la conduite des parents qui me fait peur parce qu'ils roulent trop vite ».

Malgré les campagnes réalisées sur le sujet, CAA-Québec dénombre encore beaucoup trop d'infractions et de comportements à risque aux abords des écoles. Fait troublant, ce sont souvent les parents des jeunes élèves qui ne respectent pas les signalisations et les autres règles d'usage.

Le programme de brigade scolaire CAA-Québec
C'est donc pour rendre les zones scolaires plus sécuritaires que CAA-Québec favorise l'implantation de brigades scolaires. « Annuellement, quelque 350 écoles offrent notre programme de brigade faisant appel aux élèves de 4e, 5e et 6e années. On parle d'environ 5 000 jeunes! », explique Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques chez CAA-Québec. « Ces brigades d'autobus, d'école ou de piétons sont modelées en fonction des besoins spécifiques de chaque établissement, et CAA-Québec les accompagne tout au long de l'année ».

Les jeunes qui participent au programme de brigade scolaire sont dynamiques et engagés. Ils sont aussi très responsables comme en témoigne la courte vidéo réalisée sur ce sujet, par CAA‑Québec.

« C'est parce que nous croyons en la valeur de ce programme que nous y sommes associés depuis 1984. Nous sommes convaincus que les jeunes ont un rôle de prévention à jouer auprès de leurs pairs et des parents afin de rendre les routes à proximité des écoles plus sécuritaires. Nous espérons qu'en étant sensibilisés aux bons comportements dès le primaire, les jeunes, une fois adultes, deviendront des usagers de la route prudents, responsables et courtois, qu'ils soient conducteurs, piétons ou cyclistes », indique Dave Leclerc, vice-président aux affaires publiques et à la stratégie de prévention routière à la Société de l'assurance automobile du Québec.

Rentrée scolaire 2015 : des comportements dangereux
Ainsi, afin de vérifier si les comportements des usagers de la route s'améliorent aux abords des écoles, les experts en sécurité routière de CAA-Québec ont observé les habitudes de ceux-ci. Malheureusement, les conclusions sont inquiétantes.

Excès de vitesse, non-respect des feux d'autobus et plus encore…
Le 1er septembre dernier, 223 excès de vitesse ont été enregistrés aux abords de 6 écoles en moins de 2 heures! Par ailleurs, d'autres parents ignorent encore les feux jaunes intermittents des autobus pendant que les écoliers en descendent! De plus, la non-utilisation des passages pour piétons pour une traversée sécuritaire, les stationnements illégaux, voire sur le trottoir, qui bloquent l'accès sécuritaire vers l'établissement et la « course » à obstacles pour atteindre l'entrée représentent quelques comportements relevés. Enfin, certains parents omettent de boucler la ceinture de sécurité de leurs enfants... Au final, ce sont 557 infractions ou comportements à risque qui ont été observés lors de cette rentrée.

Pas seulement la faute des parents
Les parents ne se révèlent toutefois pas les seuls à contourner les règles de la sécurité routière en zone scolaire. En effet, parmi les comportements remarqués, il faut noter ces trois autobus scolaires qui ont eux-mêmes circulé aux abords des écoles alors qu'ils ne respectaient pas la vitesse permise. Sans oublier que plusieurs usagers de la route ont été aperçus consultant leur cellulaire... tout en conduisant à des vitesses supérieures aux limites permises.

Les cyclistes sont eux aussi à blâmer puisque, sur les 13 observés, la majorité circulait en sens inverse. Difficile pour eux et pour les automobilistes, donc, de pouvoir parer les coups et de respecter le code de la sécurité routière!

Le respect des règles de la sécurité routière, l'affaire de tous!
À la lumière de ces observations, CAA-Québec estime que l'on doit maintenir une surveillance accrue, mais aussi continuer à enseigner à tous, y compris aux futurs conducteurs, les meilleures pratiques. Voilà pourquoi l'organisme accorde autant d'importance à son programme de jeunes brigadiers scolaires, qui permet de prendre pleinement conscience de l'importance de la sécurité de tous les usagers de la route.

À propos de CAA-Québec
Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, offre à ses 1,2 million de membres des services et privilèges dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services financiers. En 85 ans d'existence, la brigade scolaire de CAA‑Québec a permis de sensibiliser des dizaines de milliers de jeunes à l'importance d'une plus grande sécurité sur nos routes.

 

SOURCE CAA-Québec

Renseignements : Montréal : Anne-Sophie Hamel, Conseillère en communication et porte-parole, 514 861-7111, p. 5478, Cell. : 514 717-4040, anne-sophie.hamel@caaquebec.com ; Québec : Rébecca Salesse, Conseillère en communication, 418 624-2424, p. 6011, Cell. : 418 563-4590, rebecca.salesse@caaquebec.com

RELATED LINKS
http://www.caa-quebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.