Partenariat Transpacifique - L'accès à un environnement commercial porteur assombri par de nouvelles concessions dans les secteurs sous gestion de l'offre

MONTRÉAL, le 5 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La Coop fédérée se dit déçue suite à la conclusion du Partenariat Transpacifique, regroupant 12 pays représentant 40 % de l'économie mondiale et 800 millions de personnes.  La Coop fédérée est bien positionnée pour reconnaître l'importance pour le Canada de tisser des liens commerciaux solides avec les régions du monde affichant un fort potentiel de croissance économique.  Il aurait toutefois été souhaitable que le Partenariat Transpacifique soit conclu en protégeant intégralement la gestion de l'offre, un système qui continue de démontrer son efficacité et sa pertinence. 

Les nouvelles brèches dans les barrières tarifaires des secteurs sous gestion de l'offre nous déçoivent et nous préoccupent d'autant plus qu'elles s'ajoutent à un laisser-aller dans la protection des frontières qui s'est matérialisé ces dernières années par l'importation non contrôlée de protéines laitières et de produits de volailles.  Et c'est sans compter les éventuels arrivages de fromages à la suite de la ratification de l'accord avec l'Europe, accaparant aussi une part du marché domestique.  « Il faut que ça cesse », affirme Denis Richard le président de La Coop fédérée.  « Le gouvernement canadien doit installer un verrou sur toute nouvelle importation de produits laitiers et de volailles.  C'est l'avenir même de la gestion de l'offre, et de milliers de fermes au Canada, qui en dépendent ». 

Malgré cette déception, La Coop fédérée est confiante en l'avenir de la gestion de l'offre, dans la mesure où le gouvernement canadien prend les mesures nécessaires pour assurer le contrôle rigoureux des frontières.  « Les mesures de renforcement des contrôles aux frontières annoncées aujourd'hui n'arrêteront pas le flot de protéines laitières entrant au pays. Il est pressant que cet enjeu soit résolu, affirme M. Richard.»

Ces nouvelles concessions auront un impact financier direct sur les filières laitières et avicoles. « Il faudra analyser l'impact et la portée des programmes dédiés aux industries sous gestion de l'offre, de façon à déterminer s'ils compenseront équitablement les impacts négatifs du PTP dans les secteurs touchés », soutient M. Richard.

« La participation du Canada au PTP contribue à sécuriser et fluidifier nos canaux d'exportation vers l'Asie du Sud-est, une région en forte croissance économique.  En effet, à l'égard du secteur porcin et des autres denrées agricoles exportées, cette entente nous permettra de poursuivre nos stratégies de développement à l'international.  Nous accueillons favorablement les baisses de tarifs donnant accès au marché japonais. Il est rassurant de savoir que l'épisode de la Corée du Sud ne se reproduira pas.  On se rappellera que l'industrie canadienne des viandes rouges a souffert pendant de nombreuses années d'un accès préférentiel vers la Corée obtenu par les États-Unis avant le Canada.  Un tel scénario impliquant cette fois le Japon aurait été catastrophique », ajoute Denis Richard

À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante organisation agroalimentaire au Québec. Elle est la propriété de plus de 100 000 membres regroupés au sein de 98 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes et elle est présente dans la plupart des maillons de la chaîne agroalimentaire. En tant que grossiste, La Coop fédérée fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Ses activités se séparent en trois divisions : agricole (productions animale et végétale et commercialisation des grains, sous les bannières Elite et La Coop), détail et innovation (énergies, quincaillerie et machines agricoles, sous les bannières Sonic, Unimat et BMR), et viandes (sous les bannières Olymel, Flamingo et Lafleur). La Coop fédérée emploie 10 000 personnes et son chiffre d'affaires s'élève à 5,4 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte plus de 16 000 employés et un chiffre d'affaires combiné de 9,1 milliards de dollars.

Pour plus de renseignements : www.lacoop.coop  twitter.com/LaCoop_federee.

 

SOURCE La Coop fédérée

Renseignements : Source : Ben Marc Diendéré, Vice-président principal communications et affaires publiques, La Coop fédérée; Contact médias : Marie-Hélène Cliche, Directrice des communications, La Coop fédérée, marie-helene.cliche@lacoop.coop, 514 347-5939

RELATED LINKS
http://lacoop.coop/fr/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.