Partenariat entre le gouvernement et Bombardier - Philippe Couillard incapable de fournir des garanties sur 90% des emplois de Bombardier, déplore François Legault

QUÉBEC, le 3 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Lors de la période des questions à l'Assemblée nationale, mardi, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, est revenu à la charge dans le dossier Bombardier et a demandé au premier ministre des éclaircissements quant aux garanties non obtenues par le gouvernement du Québec sur les 16 000 emplois maintenus par les divisions de Bombardier dans lesquelles le gouvernement n'a pas investi.

François Legault a réitéré que l'entente survenue la semaine dernière entre le gouvernement et l'entreprise québécoise est une mauvaise transaction et non sans risque pour les Québécois. « La division qui fabrique les avions de la Série C compte 1 700 employés au Québec. Les autres divisions, soit Transport et Avions d'affaires, comptent 16 000 employés. 1 milliard 300 millions pour 1 700 emplois, c'est 765 000 $ par emploi! Ce n'est pas rien », a indiqué le chef de la CAQ.

En effet, François Legault a déclaré que le premier ministre n'a pas su obtenir la meilleure part du gâteau pour les Québécois, puisqu'il avait l'opportunité d'obtenir, avant d'investir, des garanties de Bombardier sur les 16 000 emplois au Québec procurés par les autres divisions. En procédant ainsi, il aurait pu réduire le risque de sa mise.

« Bombardier est une entreprise stratégique pour le Québec, personne ne remet cela en question. Mais le premier ministre a fait preuve d'amateurisme dans ses négociations. Il a investi 1,3 milliard de dollars à même les poches des contribuables et ce qu'on comprend, c'est qu'ils ont investi massivement chez Bombardier sans aucune garantie sur 90 % des emplois actuels au Québec. Le premier ministre s'est fait avoir comme un enfant d'école! » a renchéri M. Legault

Le chef du deuxième groupe d'opposition a tenu à rappeler qu'il est d'accord avec le principe d'aider Bombardier dans ses moments difficiles, mais pas de la manière préconisée par les libéraux. Selon M. Legault, Philippe Couillard aurait dû d'investir dans l'ensemble de Bombardier afin que les Québécois puissent profiter des succès de toutes les divisions de Bombardier.

« Le premier ministre vient de prouver noir sur blanc que l'économie est un sujet théorique pour lui. Le premier ministre est un simple porte-parole dans ce dossier. Il est prêt à défendre n'importe quelle entente qu'on lui présente. C'est très inquiétant! » a déploré François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.