Parcs Canada et le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin annoncent les prochaines étapes à franchir dans le cadre de la recherche sur l'expédition de Franklin

Le nouveau Programme des gardiens inuits contribuera à la protection des sites des épaves des navires de Franklin, appuiera les recherches archéologiques et l'expérience du visiteur

OTTAWA, le 11 août 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada annonce une nouvelle étape de ce qui sera l'un des projets d'archéologie subaquatique les plus importants de l'histoire canadienne en vue d'étudier le HMS Erebus et le HMS Terror. Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, de même que le président du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin, Fred Pedersen, ont annoncé aujourd'hui la première étape de ces travaux.

L'emplacement des navires a été une énigme pendant plus de 150 ans, et ce, après la disparition de sir John Franklin et de son équipage en 1846. Cependant, grâce à la combinaison efficace du savoir traditionnel inuit et de la technologie modernes, les navires ont été découverts en 2014 et 2016, reposant sur le fond marin de l'océan Arctique près de l'île du Roi-Guillaume, aussi connue sous le nom de Qikiqtaq. Avec ces découvertes, Parcs Canada axe maintenant ses efforts sur la protection, la conservation et la mise en valeur des épaves de concert avec le gouvernement du Nunavut et organisations induites désignées.

Les prochaines recherches tireront parti des travaux réussis déjà terminées. En 2014, les chercheurs ont identifié un éventail captivant d'artefacts sur le HMS Erebus - comme des canons en bronze, une cloche en bronze coulé et même le manche d'une épée. Alors que nous progressons, les archéologues subaquatiques de Parcs Canada effectueront une évaluation actualisée du site, une exploration plus poussée à l'intérieur de la coque de l'épave, et si possible, ils saisiront des images du moteur à vapeur du navire. Parcs Canada met présentement la touche finale à son plan de mission en collaboration avec la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions.

Dans le cadre de cette mission, les archéologues subaquatiques de Parcs Canada se prépareront à la prochaine phase de l'exploration du HMS Erebus, laquelle comprendra au cours de plusieurs années des fouilles dans le navire. En raison de l'environnement arctique rigoureux où se trouvent les navires, les opérations s'avéreront plus complexes et représenteront l'une des fouilles archéologiques subaquatiques les plus difficiles à n'avoir jamais été menées au Canada. Les prochaines étapes de l'exploration du HMS Terror consisteront à poursuivre l'analyse des données recueillies lors des plongées antérieures et à élaborer des plans pour de futures recherches.

Les découvertes des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror n'auraient pas été possibles sans le savoir inuit traditionnel. Aujourd'hui, Parcs Canada travaille en collaboration avec le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin pour élaborer un Programme des gardiens inuits pour les deux navires. À partir de cet été, les Gardiens inuits sont affectés aux deux sites des épaves tout au long de la période des eaux libres afin de les surveiller, de signaler la circulation de tout navire non autorisé au sein de ceux-ci et d'aider Parcs Canada à assurer leur protection.

Dans l'Arctique, les changements climatiques constituent une menace sérieuse. Les incidences comprennent la fonte rapide des banquises et un plus grand nombre d'inondations causées par des marées de tempêtes. Éventuellement, le Programme des gardiens jouera un rôle clé dans l'accueil des visiteurs aux sites des épaves, non seulement pour entendre l'histoire sur l'expédition de Franklin, mais également pour en apprendre davantage sur les changements climatiques et la menace qu'ils posent aux communautés inuites et à leur mode de vie traditionnel.

Citations

« Les travaux réalisés cette année permettront l'exécution de futures recherches archéologiques qui seront révolutionnaires à bien des égards, tant au Canada qu'à l'échelle internationale. Le gouvernement du Canada reconnaît les contributions précieuses des Inuits du Nunavut, du gouvernement du Nunavut et de tous les partenaires dans les découvertes des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. Toujours de l'avant, nos relations de partenariat nous permettront de faire progresser cette importante et passionnante recherche archéologique. Je suis également ravie d'annoncer la création du Programme des gardiens, car celui-ci démontre le rôle clé que joueront les Inuits du Nunavut dans la protection des épaves des navires de Franklin et dans la narration des histoires du Nord aux Canadiens et Canadiennes et aux visiteurs d'ailleurs dans le monde. »

L'honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« À titre de président du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin, je suis très heureux de collaborer avec Parcs Canada afin de faciliter la gestion des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror à mesure que les négociations de l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits se poursuivent. Nous sommes emballés par la mission de cette année et impatients de gérer le nouveau Programme des gardiens en collaboration avec des Inuits du hameau de Gjoa Haven. »

Fred Pedersen
Président du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin

« Le hameau de Gjoa Haven est ravi que des membres de la collectivité collaborent étroitement avec Parcs Canada afin de faciliter la gestion des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. »

Bob Cheetham
Agent de développement économique, hameau de Gjoa Haven

Les faits en bref

  • Le 19 mai 1845, les navires de la Marine royale HMS Erebus et HMS Terror quittaient Greenhithe, en Angleterre, dans le cadre d'une expédition dans l'Arctique proclamée afin d'y découvrir le fameux passage du Nord-Ouest. Sous le commandement de sir John Franklin, et secondé par le capitaine Francis Rawdon Crozier, les deux navires sont partis avec un total de 134 hommes et officiers. Les navires HMS Erebus et HMS Terror ont été convertis en navires anti-bombe et les deux avaient déjà servi à une expédition polaire.
  • En 1992, les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror ont été désignées lieux historiques nationaux en vertu de la Loi sur le patrimoine historique, même si aucune des épaves n'avaient encore été retrouvées à l'époque. Le HMS Erebus a été découvert dans les eaux du Nunavut en 2014 et le HMS Terror en 2016.
  • Lors d'une plongée réussie à l'aide d'un véhicule sous-marin téléguidé (VTG) sur le HMS Terror en avril 2017, l'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada a été en mesure de voir la cloche du navire, un canon, l'échelle de tirant d'eau et même quatre des ancres du navire.
  • Les activités de recherche de l'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada en 2017 incluront une évaluation actualisée du site du HMS Erebus et l'examen d'un haut-fond avoisinant pour trouver d'autres artefacts. En outre, une exploration plus approfondie à l'intérieur de la coque de l'épave à l'aide d'un petit appareil Deep Trekker pourrait fournir les premières images de la machine à vapeur et de l'intérieur des soutes à charbon.

Fiche d'information

Les artéfacts

Le gouvernement du Canada s'engage à collaborer étroitement avec les Inuits du Nunavut et les organisations gouvernementales en ce qui a trait à la propriété conjointe des artéfacts provenant des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. On tient actuellement des négociations avec le gouvernement du Royaume-Uni en vue du transfert de propriété des artéfacts. Dans l'intervalle, Parcs Canada et la Fiducie du patrimoine inuit ont convenu d'élaborer un protocole d'entente provisoire pour veiller à ce que toutes les décisions relatives aux artéfacts soient prises conjointement alors que les négociations avec le gouvernement du Royaume-Uni se poursuivent.

Une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits

Parcs Canada et la Kitikmeot Inuit Association négocient actuellement une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits, tel que requis en vertu de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Il s'agira de la première entente entre la Kitikmeot Inuit Association et Parcs Canada. D'ici à ce que l'entente soit en place, le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin conseillera Parcs Canada sur la protection et la mise en valeur des épaves. Le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin se compose de représentants d'organisations inuites désignées, de collectivités nordiques et des gouvernements du Canada et du Nunavut.

Protection du HMS Erebus et du HSM Terror

L'épave du HMS Erebus est protégée légalement en vertu de la loi fédérale. Le site est protégé dans le Décret sur les lieux historiques nationaux du Canada en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, assurant ainsi que la valeur patrimoniale et les ressources historiques de l'épave du HMS Erebus sont protégées à perpétuité au profit de tous les Canadiens et Canadiennes. Un permis délivré par Parcs Canada est obligatoire pour avoir accès au site du HMS Erebus. Parcs Canada prend actuellement des mesures afin d'intégrer l'épave du HMS Terror au lieu historique national du Canada des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror. Pour le moment, il faut absolument disposer d'un permis de recherche archéologique délivré par le gouvernement du Nunavut pour accéder au site du HMS Terror.  

Le N/R David Thompson

Parcs Canada s'est procuré un navire auprès de la Garde côtière canadienne afin de répondre à ses besoins croissants en archéologie sous-marine et en science maritime. Rebaptisé le N/R David Thompson, ce bateau sera déployé dans le cadre de diverses recherches dans les eaux au large de nos parcs nationaux ainsi qu'au sein d'aires marines nationales de conservation. Cet automne, le navire servira de base dans le cadre de projets d'archéologie et de biologie dans la réserve de parc national des Îles-Gulf, en Colombie-Britannique.

Adventure Canada et l'expérience du visiteur

Parcs Canada et le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin s'associent à l'entreprise Adventure Canada, qui propose des expéditions dans l'Arctique, afin de permettre à des visiteurs de découvrir le site du HMS Erebus pour la toute première fois. Des experts de Parcs Canada et des guides inuits monteront à bord des bateaux pour fournir des renseignements à propos de certains des parcs nationaux et lieux historiques nationaux les plus éloignés du pays, y compris le site du naufrage du HMS Erebus, dans le cadre de l'expédition Out of the Northwest Passage, une Expérience canadienne distinctive, qui voguera de Kugluktuk, au Nunavut, jusqu'à Kangerlussuaq, dans le Groenland, du 7 au 23 septembre 2017. Fondée en 1987, Adventure Canada est une entreprise familiale de voyages d'aventures qui se spécialise dans les visites sur la terre ferme et les visites à bord de petits bateaux de croisière dans l'Arctique canadien et les régions de la côte Est, le Groenland et d'autres destinations plein air de choix. Les expéditions d'Adventure Canada ont à leur bord un large éventail d'invités de marque, notamment des musiciens, des auteurs, des biologistes et des historiens.

 

SOURCE Parcs Canada

Renseignements : Marie-Pascale Des Rosiers, Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, 613-462-5473, marie-pascale.desrosiers@canada.ca; Relations avec les médias, Parcs Canada, 855-862-1812, pc.media@pc.gc.cahttps://twitter.com/parcscanada

LIENS CONNEXES
http://www.pc.gc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.