Par son inaction, le gouvernement fédéral compromet la sécurité des Premières Nations; l'APNQL appelle à la mobilisation

WENDAKE, QC, le 21 févr. 2013 /CNW Telbec/ - L'APNQL dénonce l'inaction du gouvernement fédéral qui refuse de soutenir adéquatement les services policiers dans les communautés des Premières Nations.

« Alors que le premier ministre Harper se proclame le champion de la sécurité des citoyens et des communautés au Canada, il compromet dangereusement la sécurité des communautés et des citoyens des Premières Nations », déclare Ghislain Picard, chef de l'APNQL. « Encore une fois, deux poids deux mesures. La sécurité du public est importante pour ce gouvernement, sauf pour les Premières Nations », poursuit le chef Picard.

« Les chefs de nos Premières Nations sont très préoccupés par la précarité alarmante de nos services policiers. Cette situation est causée par le ministre fédéral de la Sécurité publique qui refuse de prendre ses responsabilités et de s'engager à soutenir à long terme les organisations policières que les Premières Nations ont développées au cours des trente dernières années, et qui sont pour nous des services essentiels. Dix-huit des services policiers de nos territoires risquent de devoir cesser leurs opérations le 31 mars prochain, parce que le ministre fédéral de la Sécurité publique refuse de nous donner les réponses que nous attendons de lui depuis des mois, sinon des années. La situation est dangereuse et le ministre refuse de l'admettre. C'est totalement irresponsable », poursuit le chef Picard.

De nombreux chefs se sont adressés sans résultat au ministre. Ils ont tenté d'attirer son attention sur un problème que le ministre connaît bien. Son ministère a procédé aux examens nécessaires et des recommandations lui ont été faites, mais le ministre ne semble pas prendre la situation au sérieux. Les chefs ont donc décidé de se rendre à Ottawa le 26 févier prochain et de se faire entendre.

« Nous demandons l'intervention des partis d'opposition pour amener ce ministre à enfin prendre ses responsabilités. Cela doit être clair pour tous, nous tiendrons le ministre fédéral de la Sécurité publique responsable des conséquences que les manquements à ses responsabilités auront sur nos populations et nos communautés », a conclu Ghislain Picard.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. www.apnql-afnql.com.

SOURCE : ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements :

Mélanie Vincent
(418) 842-5020
(418) 580-4442
apnql@apnql-afnql.com

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.