Oui aux énergies renouvelables, non aux énergies redoutables… L'AQLPA se réjouit de la prolongation du programme de soutien à l'implantation d'usines municipales de biométhanisation

SAINT-LÉON-DE-STANDON, QC, le 4 mars 2013 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) tient à féliciter le gouvernement pour sa décision de prolonger le programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC). L'AQLPA est tout à fait d'accord avec les objectifs de la prolongation du programme, entre autres parce ce qu'ils réaffirment l'importance de continuer à soutenir le monde municipal dans le développement de cette filière énergétique, y compris celui des petites municipalités.

« En confirmant le rôle majeur des municipalités dans le développement de la production du biométhane, le Québec renforce la gestion publique de l'énergie par les municipalités dans le développement d'une filière d'énergie écologique et renouvelable qui règle des problèmes environnementaux importants!» mentionne Kim Cornelissen, vice-présidente de l'AQLPA et responsable des questions liés aux biocarburants.

Rappelons que les matières organiques dans les sites d'enfouissement émettent du méthane, un gaz à effet de serre (GES) 21 fois plus puissant que le CO2. Si celui-ci peut être brûlé ou valorisé en biogaz, il est beaucoup plus sensé de le valoriser dans des biodigesteurs pour le purifier en biométhane, tout en produisant également du digestat (compost), éliminant la notion de « déchet » car la boucle est ainsi bouclée, la matière organique retourne à la terre.

L'AQLPA souligne par ailleurs qu'au-delà des objectifs de valorisation des matières organiques et leur détournement des sites d'enfouissement, le gaz naturel 100 % écologique et renouvelable  qui sera produit par les usines municipales de biométhanisation est l'alternative idéale au gaz naturel fossile, et plus particulièrement au gaz de schiste très polluant. La prolongation du PTMOBC s'inscrit dans l'amorce du développement d'un marché du biométhane et non d'en faire uniquement une solution de gestion des matières résiduelles à petite échelle. 

« Le gouvernement Marois démontre ainsi clairement son intérêt pour la filière des énergies de sources renouvelables avec la prolongation de ce programme de biométhanisation et, la semaine dernière, de celui des éoliennes couplées au démantèlement de la centrale nucléaire de Gentilly 2, à la fermeture de la vieille centrale thermique au mazout de Sorel-Tracy et à l'annonce de la mise en place d'un moratoire sur le gaz de schiste » affirme André Bélisle, président de l'AQLPA. 

SOURCE : AQLPA

Renseignements :

Source
Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique
Louise Lévesque, directrice des communications
T 418-642-1322 poste 294 / C 418-264-5575 / louise.levesque@aqlpa.com

Contact (entrevues)
André Bélisle, président AQLPA
T 418-642-1322 poste 223 / C 418-386-6992 / andre.belisle@aqlpa.com

Kim Cornelissen, vice-présidente AQLPA
T 450 536-0843 / C 514.792.3663 / ckimc21@gmail.com

Profil de l'entreprise

AQLPA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.