Où travaillent les titulaires de doctorat?

Le passage des doctorants de l'université au marché du travail

OTTAWA, le 24 nov. 2015 /CNW/ - Le nombre de doctorats décernés par les universités canadiennes a augmenté de 68 % de 2002 à 2011, selon le dernier rapport du Conference Board du Canada intitulé Carrières universitaires et non universitaires : valoriser et préparer les titulaires d'un doctorat pour le marché du travail. Seulement 40 % des titulaires de doctorat travaillent dans le secteur de l'enseignement postsecondaire (EPS), tandis que la majorité des autres font carrière hors du milieu universitaire.

« La plupart des titulaires de doctorat mènent des carrières gratifiantes et bien rémunérées, mais le passage de l'université au marché du travail est difficile pour beaucoup d'entre eux », explique Jessica Edge, chercheuse principale au Conference Board du Canada. « Cela soulève d'importantes questions sur la façon dont le Canada peut tirer le meilleur profit possible des connaissances et des compétences des titulaires de doctorat ».

FAITS SAILLANTS

  • Le nombre de doctorats décernés par les universités canadiennes a augmenté de 68 % de 2002 à 2011.
  • Moins d'un titulaire de doctorat sur cinq (18,6 %) devient un professeur d'université à temps plein.
  • De nombreux titulaires de doctorat font face à d'importantes difficultés lors de leur passage de l'université au marché du travail.

Les 40 % de détenteurs d'un doctorat qui font carrière dans le secteur de l'enseignement postsecondaire occupent des postes de professeurs à temps plein ou partiel, d'assistants de recherche et d'enseignement, de formateurs à temps plein ou partiel au niveau collégial, de chercheurs postdoctoraux ou d'administrateurs.

Plus des 3/5 (ou 60 %) des titulaires de doctorat au Canada accèdent à des carrières non universitaires diversifiées. Par exemple, 17 % des diplômés occupent des postes dans le domaine des sciences appliquées naturelles; 11 % dans les professions liées à la santé; et 11 % dans les domaines du droit, des services sociaux, communautaires et gouvernementaux, ainsi que dans le secteur de l'enseignement autre que postsecondaire. De nombreux diplômés sont également employés en tant que gestionnaires dans diverses industries (9,5 %).

Si la plupart des titulaires de doctorat exercent des fonctions hors du milieu universitaire, leur passage de l'université au marché du travail est difficile du fait qu'ils ne possèdent pas toutes les compétences requises ou n'ont pas les réseaux professionnels nécessaires. Par ailleurs, les employeurs sont peu conscients des avantages potentiels que pourrait leur apporter l'embauche d'un titulaire de doctorat, ou ont des perceptions négatives à cet égard. Pour remédier à ces problèmes, les universités canadiennes ont mis en œuvre un large éventail d'initiatives innovatrices aux cycles supérieurs pour faciliter le passage des doctorants de l'université au marché du travail.

Afin d'aider les titulaires de doctorat à accéder au plus large éventail possible de carrières gratifiantes, le rapport recommande aux administrateurs universitaires de :

  • prendre en considération la réussite professionnelle avant d'accepter davantage d'inscriptions aux programmes de doctorat ou d'offrir de nouveaux programmes;
  • mettre sur pied des initiatives exhaustives en matière de perfectionnement professionnel à l'intention des étudiants;
  • établir des réseaux d'anciens diplômés;
  • proposer plus de possibilités d'apprentissage expérientiel;
  • promouvoir la valeur des titulaires de doctorat auprès des employeurs.

Le rapport Carrières universitaires et non universitaires : valoriser et préparer les titulaires d'un doctorat pour le marché du travail a été élaboré par le Centre pour les compétences et l'éducation (CCE) du Conference Board du Canada. Le CCE est un important projet quinquennal qui analyse les défis en matière de compétences avancées et d'éducation auxquels le Canada est confronté. Pour obtenir les plus récentes conclusions des recherches du Centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire, veuillez communiquer avec nous à l'aide de Twitter@CBoC_SPSE ou consulter notre page Web.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squire, relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Juline Ranger, directrice des communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca. Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.