Ottawa veut retenir de force le Québec dans son giron

MONTRÉAL, le 19 oct. 2013 /CNW Telbec/ - La chef par intérim d'Option nationale, Nathaly Dufour, et le candidat dans la circonscription de Viau et membre du conseil national, Patrick R. Bourgeois, ont réagi au sujet du dépôt par Ottawa, mercredi dernier, dans le secret presque total, d'une requête demandant que soit invalidée la loi 99, loi qui stipule que seuls les Québécois ont le droit de décider de réaliser ou non leur indépendance. 

Rappelons que la loi 99 a été adoptée par le gouvernement du Parti québécois en 2000, afin de répondre à la Loi sur la clarté référendaire proposée par les libéraux Stéphane Dion et Jean Chrétien.  « Cette loi affirme qu'Ottawa négociera seulement les modalités de l'indépendance du Québec si la majorité et la question référendaire sont suffisamment claires.  Dans les faits, ça veut dire que si le Québec vote à 55% pour le Oui, Ottawa dira que ça aurait pris 60%.  Si le Québec vote à 60%, Ottawa dira que ça aurait pris 65%.  Bref, cette loi est anti-démocratique et c'est normal que nous lui ayons répondu par la loi 99, loi légitime et très pertinente que nous défendrons énergiquement ! », a lancé Nathaly Dufour. « Le droit des peuples à l'autodétermination est un principe reconnu en droit international. Une volonté librement exprimée du peuple québécois ne saurait être remise en question ou balisée de manière arbitraire par le gouvernement fédéral. Le Québec est une nation qui, lorsqu'elle décidera de disposer d'elle-même et prendra les moyens de le faire, imposera son indépendance, tant face au Canada que sur la scène internationale », a conclu Mme Dufour

Option nationale considère que, par ce geste, le gouvernement de Stephen Harper agit de manière à rouvrir les hostilités avec le Québec.  Qu'il ait en plus confié la mission de pilonner la loi 99 à Keith Henderson, ancien chef du Parti égalité, et à Brent Tyler, avocat anti-loi 101, démontre bien à quelle enseigne loge Ottawa dans cette cause. 

« Si Ottawa désire la guerre, il trouvera les indépendantistes sur son chemin », a clamé Patrick R. Bourgeois. « Ottawa a triché lors du référendum de 1995 en dépensant illégalement et de diverses autres façons, parvenant à voler le référendum.  Et par cette nouvelle offensive contre la loi 99, il renie aujourd'hui la clause du 50%+1, norme démocratique largement reconnue de par le monde.  C'est la preuve qu'il espère nous enfermer de force dans ce Canada qui ne nous représente en rien.  Ottawa doit comprendre que le peuple québécois est assez mature politiquement pour décider seul de son avenir.  Qu'Harper et Ottawa se mêlent donc de leurs affaires. », a tranché M. Bourgeois.

SOURCE : Option nationale

Renseignements :

Cathy Simon, responsable média
514 360-2900
media@optionnationale.org

Suivez-nous : www.optionnationale.org
facebook.com/optionnationale.qc
@optionnationale #on2013

Profil de l'entreprise

Option nationale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.