Ottawa doit stopper l'hémorragie de dépenses et laisser les entrepreneurs stimuler l'économie

MONTRÉAL, le 21 mars 2016 /CNW Telbec/ - Alors qu'on s'attend dans le premier budget Morneau à un déficit beaucoup plus important que celui de 10 milliards de dollars annoncé en campagne électorale, l'IEDM presse le gouvernement fédéral d'agir pour reprendre le contrôle des dépenses publiques.

Comme deux publications récentes de l'organisme le montrent clairement, augmenter les déficits budgétaires pour relancer l'économie, ce que certains économistes et groupes de pression enjoignent le gouvernement fédéral à faire, est une politique vouée à l'échec.

« Les expériences des pays d'Europe ces dernières années ont montré que ceux qui font le choix de réduire leurs dépenses et leurs revenus obtiennent une croissance annuelle plus élevée que ceux qui font l'inverse, dit Mathieu Bédard, économiste à l'IEDM. Des études montrent également que l'unique effet d'une augmentation de la dépense publique est de créer des emplois dans le secteur public, mais aucun emploi durable dans le secteur privé. »

« Ces résultats empiriques contredisent de façon directe la doctrine des économistes prônant les déficits comme outils de relance économique », ajoute Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM. « De toute façon, il faut rappeler un fait important : le Canada n'est pas en récession, et selon les plus récentes prévisions de la Banque du Canada, ne le sera pas en 2016 », souligne-t-il.

La meilleure façon de stimuler l'économie est de retirer les obstacles pour les entrepreneurs et les innovateurs en réduisant les impôts et le fardeau réglementaire, ajoute-t-il. « Augmenter les dépenses du gouvernement ne fera que retirer des ressources du secteur privé, ce qui est la dernière chose dont l'économie canadienne a besoin. »

Le Point intitulé « Les déficits du gouvernement fédéral ne stimuleront pas l'économie canadienne » est signé par Mathieu Bédard, économiste à l'IEDM et est disponible sur notre site.

La Note économique intitulée « La réduction des dépenses publiques favorise la croissance économique » est signée par Mathieu Bédard, économiste à l'IEDM avec la collaboration de Vincent Geloso et Youcef Msaid et est disponible sur notre site.

* * *

L'IEDM est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et partout au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

 

SOURCE Institut économique de Montréal

Renseignements : Demandes d'entrevues : Pascale Déry, conseillère principale, communications et développement IEDM / Tél. : 514-273-0969 p. 2233 / Cell. : 514-502-6757 / courriel : pdery@iedm.org

RELATED LINKS
http://www.iedm.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.