Ottawa doit accroître son financement pour l'aide aux sans-abri

MONTRÉAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Les ressources d'aide aux sans-abri font face à un nombre sans précédent de personnes, mais l'aide fédérale pour ces groupes est gelée depuis 10 ans. À Montréal, comme dans plusieurs autres villes du Québec, les groupes en itinérance ont pris la rue pour demander à Ottawa d'accroitre son aide et de le faire rapidement.

Le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) demande au gouvernement fédéral d'accroitre à 21 millions $ par an pour Montréal le budget de la Stratégie de partenariats de lutte à l'itinérance (SPLI) pour 2011-2014. Le budget Flaherty déposé la semaine dernière ne prévoit pas d'argent additionnel pour ce programme dont les crédits ne sont que de 7, 8 millions $ par an à Montréal.

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées devant le Complexe Guy-Favreau, siège des bureaux montréalais du Secrétariat national des sans-abri, pour appuyer cette revendication. Le gouvernement a annoncé la poursuite de ce programme jusqu'en 2014, mais son budget n'a pas été haussé ni même indexé depuis sa mise en place en 2001, malgré l'augmentation des besoins et des coûts.

À l'hiver 2008-2009, les refuges pour hommes ont vu un accroissement de plus de 5 % de leur fréquentation ayant du offrir 53 853 nuitées. Cet hiver, à de nombreuses reprises, ils ont dépassé leur capacité. Du coté des femmes, c'est à longueur d'année que les ressources en refusent. Que ce soit pour répondre aux besoins des hommes et des femmes itinérantes, à ceux des autochtones qui sont de plus en plus nombreux dans les rues, pour intervenir afin d'éviter que davantage de personnes se retrouvent sans-abri, cela prend beaucoup plus d'argent constate le RAPSIM.

"Les sommes investies dans ce programme, pour faire des logements sociaux, améliorer les installations et soutenir l'intervention sont des investissements qui réduisent d'autres coûts de santé, de justice ou de services sociaux" insiste Pierre Gaudreau, coordonnateur du RAPSIM.

Un programme utile et reconnu

La Stratégie de partenariats de lutte à l'itinérance (SPLI) est un programme utile et essentiel au milieu ayant contribué depuis 2001 à la réalisation de plus de 500 logements sociaux, l'amélioration des installations de nombreux organismes tels les refuges, l'Itinéraire, CACTUS et assurant le travail de près de 90 intervenantEs dans les différentes ressources.

La demande d'augmentation de l'aide fédérale aux sans-abri est appuyée par le Bloc Québécois, le Parti libéral du Canada et le NPD, de même que par la Ville de Montréal. Cette demande a aussi été exprimée par les autres membres du Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec (RSIQ) avec des actions menées à Québec, Sherbrooke, Saguenay et Gatineau. Avec son plan de relance, le gouvernement investira des milliards $ supplémentaires cette année. La lutte à l'itinérance doit aussi en être selon tous ces groupes.

"Sans augmentation du programme fédéral, cela signifiera que davantage d'hommes et de femmes seront condamnéEs à la rue. Personne ne veut cela !" a conclu le porte-parole du RAPSIM, Pierre Gaudreau, en lançant un appel aux éluEs de tous les partis et de tous les niveaux pour qu'ils convainquent Ottawa d'accroître son aide en itinérance.

SOURCE Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)

Renseignements : Renseignements: Pierre Gaudreau, coordonnateur, (514) 879-1949, cell: (514) 603-1949; Bernard St-Jacques, organisateur communautaire, (514) 879-1949, cell: (514) 603-1949; Source: Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.