Oromocto durement touchée par les coupes du gouvernement conservateur

OROMOCTO, NB, le 23 juill. 2012 /CNW/ - Depuis avril, l'Union des employés de la Défense nationale (UEDN) met tout en œuvre pour riposter aux suppressions d'emplois et aux réductions de services annoncés dans le budget fédéral. Le syndicat a demandé à ses sections locales de se mobiliser pour contester toute compression des services essentiels. C'est ce qu'ont fait aujourd'hui les membres de la section locale de l'UEDN à la Base des Forces canadiennes (BFC) de Gagetown en organisant une conférence de presse à laquelle ont participé John MacLennan, président de l'UEDN, Jeannie Baldwin, vice-présidente exécutive régionale de l'AFPC, ainsi que les députés néodémocrates Jack Harris, Yvon Godin et Peter Stoffer. Cette conférence visait à sensibiliser le public à l'impact des coupes.

« Les suppressions d'emplois à la BFC de Gagetown touchent tous les travailleurs, à partir des manœuvres jusqu'au personnel du soutien administratif. La population canadienne a droit à la vérité. Elle a le droit de connaître l'impact réel de ces coupes sur la communauté d'Oromocto », déclare John MacLennan, président national de l'UEDN.

Depuis l'annonce du budget, près de 17 000 membres de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), y compris 145 membres de l'UEDN à la base de Gagetown, ont reçu un avis les informant qu'ils pourraient perdre leur emploi. Le syndicat craint de profondes répercussions sur cette communauté de 9 000 habitants.

« Si on abolit autant d'emplois dans une petite localité comme Oromocto, imaginez l'impact! On parle de réduction des inscriptions scolaires jusqu'à la fermeture de commerces », déplore Jeannie Baldwin, vice-présidente exécutive régionale de l'AFPC-Atlantique.

Les compressions annoncées dans le budget touchent les fonctionnaires occupant une gamme variée de postes au sein des bases des Forces canadiennes : plombiers, électriciens, manœuvres, contrôleurs, spécialistes en communications, inspectrices de la sécurité et des incendies, techniciens de véhicules, adjointes administratives et préposés aux services alimentaires. Il ne s'agit pas de postes secondaires, mais de services essentiels au soutien des forces armées.

« Je n'ai rien vu qui prouve qu'en coupant ces postes, on réalise des économies pour les contribuables canadiens. Certains de ces emplois sont parmi les plus faiblement rémunérés de toute la fonction publique canadienne », ajoute le président MacLennan.

L'Union des employés de la Défense nationale (UEDN) représente environ 20 000 travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé au sein des établissements et des installations du ministère de la Défense nationale d'un bout à l'autre du pays. L'UEDN est l'un des plus importants Éléments de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC).

SOURCE : AFPC

Renseignements :

Lesley Thompson, agente des communications, AFPC, 902-471-6201

Profil de l'entreprise

AFPC

Renseignements sur cet organisme

ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.