Organismes menacés de fermeture - Le gouvernement libéral abandonne les hommes en difficulté avec enfants

QUÉBEC, le 21 avril 2016 /CNW Telbec/ - Ce matin en point de presse, le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux, Jean‑François Lisée, la députée d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, et le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, ont tiré la sonnette d'alarme à propos du manque de financement qui menace la pérennité des Maisons Oxygène, une ressource d'aide pour les hommes en difficulté avec enfants. Les députés étaient accompagnés de M. Manuel Prats, président du Réseau Maisons Oxygène, ainsi que des directeurs généraux de Maisons Oxygène de plusieurs régions du Québec.

« Grâce au travail de dizaines de personnes qui portent à bout de bras les Maisons Oxygène, des ressources qui viennent en aide aux hommes en difficulté avec enfants, des pères ont pu reprendre leur vie en main. Malheureusement, en refusant de les soutenir, comme il le fait pour les maisons destinées aux femmes, le gouvernement libéral les abandonne. Conséquence : la survie des Maisons Oxygène est en péril, et les 300 pères qu'elles ont accompagnés en 2015 se retrouvent sans soutien », a dénoncé Jean-François Lisée.

Les députés rappellent qu'une seule Maison Oxygène sur les onze que compte le réseau est reconnue et financée. Certaines maisons étaient soutenues par les CRÉ, et d'autres verront leur financement prendre fin en 2019, alors que se terminera le projet collectif d'accompagnement Avenir d'enfants.

« Les Maisons Oxygène, tout comme les Auberges du cœur, permettent de soutenir les hommes en difficulté avec enfants afin d'éviter qu'ils se retrouvent à la rue, de favoriser la résolution de conflits familiaux et la réintégration dans la famille des hommes en rupture, ou encore d'aider les hommes à recréer des liens significatifs pouvant les stimuler à s'investir dans un projet de vie. L'instabilité financière qui les touche est un frein au maintien des ressources actuelles et à leur développement potentiel; nous devons y remédier », a indiqué, pour sa part, Carole Poirier.

« La Maison Oxygène de Baie-Comeau, tout comme plusieurs au Québec, est actuellement en danger. D'autres ont déjà dû fermer leurs portes ou réduire leurs services. C'est un problème grave dans notre région. Il y a des familles qui ont besoin de soutien, des pères en détresse qui doivent être accompagnés dans des situations difficiles. Ces personnes ont droit non seulement à des services, mais à des services de proximité, implantés dans leur milieu de vie », a quant à lui insisté Martin Ouellet.

« Le milieu communautaire peut compter sur l'appui du Parti Québécois. Les Maisons Oxygène doivent pouvoir bénéficier du PSOC et, pour ce faire, le programme doit être rehaussé, comme l'a demandé lui-même le Parti libéral en votant en faveur d'une motion allant en ce sens, en mai 2013 », ont conclu les députés.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.