Organisme caritatif doublera son financement pour la sécurité des journalistes à la pige

LONDON, ON, le 15 mai 2014 /CNW/ - Le Forum Freelance Fund s'apprête à doubler le nombre de bourses pour une formation en sécurité de la personne en zone de conflit qu'il décernera à des journalistes canadiens à la pige cette année en réponse à une hausse des risques pour leur sécurité.

"La mort d'Ali Moustafa, un photographe canadien à la pige de vingt-neuf ans, à Alep, en Syrie, en mars, fut une autre horrible façon de nous rappeler que notre industrie compte de plus en plus sur des journalistes à la pige alors que les risques contre ceux-ci s'accentuent comme jamais auparavant," décrie Cliff Lonsdale, président du Forum du journalisme canadien sur la violence et le traumatisme.

Cette année, le Forum consacrera des ressources supplémentaires au fonds, pour financer encore plus de formations d'entraînement dans les zones de conflits. Celles-ci sont fournies par diverses compagnies approuvées par le Forum pour les journalistes à la pige canadiens ou les journalistes à la pige de nationalités différentes travaillant pour les médias canadiens.

"Ces fonds ont été levés à des fins générales,'' selon Lonsdale. "Nous allons les ajouter au Freelance Fund, car n'aider que trois ou quatre des cas les plus urgents à chaque année n'est tout simplement pas suffisant."

Le Forum Freelance Fund (FFF) est parrainé par CBC News et reçoit le soutien de Radio-Canada, CNW et de donateurs privés. En trois ans d'opération, neuf bourses allant jusqu'à $2,500 chacune ont été décernées.

"Nous avons aidé des gens incroyablement courageux et talentueux, souvent assez jeune, mais il en reste tant d'autres à aider," ajoute Lonsdale. "Toutes les organisations de médias Canadiens devraient vouloir aider à réduire le risque que prennent les journalistes à la pige en leurs noms dans des endroits du monde considéré comme dangereux. Le FFF offre cette opportunité pour s'assurer que même les employeurs à faible budget puissent se le permettre. Ce n'est pas le temps d'être en étroite compétition, ou d'évoquer n'importe quel autre raison qu'utilisent ces organisations médiatiques pour ne pas supporter leurs journalistes à la pige. En agissant ensemble, nous sommes capable de faire une réelle différence pour ces journalistes.''

Le FFF a aussi décidé de commencer sa compétition pour la bourse de 2014 plus tôt cette année. Les postulants peuvent donc s'inscrire dès maintenant et ce jusqu'en fin juin. De plus amples informations au sujet de l'application se retrouvent au nouveau site du Forum : www.journalismforum.ca . Les postulants peuvent désormais appliquer en ligne. La date limite pour soumettre son application est le 30 juin 2014. Débuter le concours environ six semaines plus tôt que les années précédentes permet aux gagnants de se donner plus de temps pour s'inscrire au cours auquel il désire assister.

C'est la troisième année que la FFF s'allie avec le Rory Peck Trust (RPT), un organisme de bienfaisance fondée aux Royaume-Unis, ayant comme mandat d'aider les journalistes à la pige partout dans le monde. En retour, la RPT siège au sein du jury indépendant du FFF et réfère aussi certains postulants à d'autres bourses additionnelles.

Les gagnants de bourses du FFF en 2013, choisis par le panel indépendant, furent :

  • Iris Makler, journaliste à la pige établie à Jérusalem et travaillant pour CBC News et d'autres réseaux. Elle fut l'un des premiers correspondants à travailler en Afghanistan après les événements du 9/11.
  • Varérian Mazataud, un photojournaliste basé à Montréal qui a tout récemment couvert l'exil de réfugiés syriens vers les pays avoisinants.
  • Daniel Otis, un gradué de l'University deToronto et de l'UBC écrivant du Cambodge et de Myanmar pour le Globe & Mail, le Toronto Star et d'autres journaux pendant plus de deux ans, et ce sans aucune formation de journaliste.

Deux de nos gagnants de l'année dernière ont opté pour un cours sur le reportage de conflits, d'abord destiné aux journalistes à la pige, offert en octobre au Columbia Journalism School à New York. Le troisième a assisté à une formation commerciale sur la sécurité offerte au Royaume-Unis.

SOURCE : Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma

Renseignements :

Pour plus d'informations veuillez consulter le site du Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma: www.journalismforum.ca ou contactez Jane Hawkes, coordonnatrice-en-chef, Forum du journalisme canadien sur la violence et le traumatisme à l'adresse suivante: jane.hawkes@journalismforum.ca , Tél : 1-519-473-6434.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.