Opération Sac à Dos du Regroupement Partage - Le décrochage scolaire est deux fois plus élevé chez les élèves démunis 42 % des élèves de la CSDM sont issus de milieux défavorisés

MONTRÉAL, le 19 août 2015 /CNW Telbec/ - Le décrochage scolaire est deux fois plus élevé chez les élèves démunis. Quelque 42 % des élèves de la CSDM sont issus de milieux défavorisés. Résultat : à Montréal près d'un jeune sur cinq quitte l'école sans diplôme. Pire encore, dans certains arrondissements de l'île, la moitié des jeunes âgés de 15-24 ans qui y habitent ne détiennent pas un diplôme d'études secondaires.

Pour venir en aide à des milliers d'enfants dans le besoin, le 27 août prochain, le Regroupement des Magasins-Partage de l'île de Montréal (RMPIM) fera appel à la générosité du public dans le cadre de l'Opération Sac à Dos. Ce 7e événement annuel de collecte de fonds vise à amasser 40 000 $ additionnels pour faire l'achat de fournitures scolaires et de denrées alimentaires afin de permettre à 4 100 enfants, provenant de milieux défavorisés, d'entrer en classe la tête haute et de démarrer l'année avec tout ce qu'il faut pour bâtir leur avenir. La collecte d'argent aura lieu dans certaines stations de métro et dans différents endroits de la ville, dont le square Victoria et sur Jean-Talon (entre Chateaubriand et St-Denis). Don en ligne au www.magasinpartage.org ou par téléphone au 514 383-2460.

La pauvreté à Montréal et ses impacts
« L'impact de la pauvreté à Montréal a de quoi faire sourciller un grand nombre d'entre nous, souligne Isabelle Maréchal, marraine du RMPIM et porte-parole de l'Opération Sac à Dos. Exception faite du Nunavik, Hochelaga-Maisonneuve est l'endroit au Canada où l'on meurt le plus jeune! C'est incroyable que dans notre ville, des enfants soient condamnés à l'échec scolaire, à vivre précairement et à mourir plus jeune et plus malade, simplement parce qu'ils sont nés au mauvais endroit. C'est inacceptable! »

« Opération Sac à Dos a lieu alors que nous sommes en pleine campagne électorale fédérale. La pauvreté qui affecte les enfants de Montréal nous concerne tous. J'aimerais bien entendre les candidats des divers partis sur la question de la pauvreté qui sévit à Montréal et voir ce qu'il propose pour s'y attaquer. L'écart entre les riches et les pauvres que l'on observe actuellement à travers le pays ne fait pas que soulever des inquiétudes quant à l'affaiblissement du tissu social, il nuit à la croissance économique et au développement d'une ville comme Montréal, une métropole canadienne, précise Sylvie Rochette, cofondatrice et directrice générale du RMPIM. »

D'ici la fin du mois d'août, l'organisation de 17 Magasins-Partage permettra à quelque 4 100 enfants de bénéficier d'un sac à dos, de fournitures scolaires ainsi que d'une boîte à lunch isolante. Les familles de ces enfants pourront aussi choisir des denrées alimentaires, notamment pour le petit-déjeuner et la boîte à lunch. Au total, l'Opération Sac à Dos du RMPIM permettra à 8 000 personnes (parents et enfants) de souffler un peu pour la rentrée des classes. L'an dernier, près de 500 000 $ en effets scolaires, en nourriture et en titres de transport ont été distribués. Chaque sac à dos bien garni remis à un enfant et l'aide fournie à sa famille peuvent varier entre 120 $ et 360 $.

« De nouveau cette année, les bénévoles du Regroupement des Magasins-Partage de l'île de Montréal seront les bienvenus dans plusieurs de nos stations afin d'amasser des fonds auprès de notre clientèle dans le but d'offrir des titres de transport aux familles dans le besoin. Cette collecte, bonifiée par la STM, favorisera leur mobilité tout en facilitant l'accès aux transports collectifs. Les retombées de l'Opération sac à dos rayonnent sur une large part de la communauté montréalaise et nous souhaitons que notre clientèle y participe généreusement », a souligné Martine Ouellet, directrice des communications et service à la clientèle de la Société de transport de Montréal.

Une visite à un Magasin-Partage permet aussi de référer les familles dans le besoin vers des ressources d'aide complémentaires : cuisines collectives, classes d'alphabétisation, club d'emplois, habitations à loyer modique, aide contre la toxicomanie, etc. Une contribution volontaire de 10 % du coût réel de l'épicerie est demandée aux participants (les articles scolaires sont gratuits). Ce geste tout simple permet de respecter la dignité des gens. Les sommes recueillies sont réinvesties dans le Magasin-Partage local.

« La pauvreté frappe certaines écoles de Montréal d'une manière qu'on a du mal à imaginer. Dans plusieurs arrondissements, on voit des familles acheter leurs aliments dans les dépanneurs, les pharmacies ou les magasins à un dollar. Des professeurs gardent à portée de la main des barres tendres, des biscuits et toutes sortes d'aliments nourrissants pour les enfants qui arrivent le matin sans lunch et avec le ventre creux, ajoute Mme Rochette. L'Opération Sac à Dos se veut un geste de solidarité envers les enfants démunis et une façon de leur dire qu'ils sont eux aussi capables de réussir à l'école. »

Le présentateur de MétéoMédia, leader de l'information météo au Québec, Patrick de Bellefeuille, co-porte-parole de l'Opération Sac à Dos, a rappelé que la stigmatisation qui vient avec l'étiquette   « je suis pauvre » pèse très lourd dans la vie d'un enfant et qu'il a de très grands impacts : psychologique, social et financier. « Un jeune qui a en mains un diplôme d'études secondaires fera un gain économique cumulatif de 184 000 $ de plus sur l'ensemble de sa vie active. Une rentrée scolaire réussie est sans contredit un déterminant de réussite important dans la vie d'un enfant. »

Montréal et pauvreté : un plus grand défi qu'ailleurs au Québec

  • À Montréal, une famille sur quatre avec enfants de moins de 18 ans vit sous le seuil de pauvreté. Presque deux fois plus que pour l'ensemble du Québec.
  • 70 % des immigrants arrivant au Québec s'installent dans la région métropolitaine : plus d'un élève sur quatre des écoles publiques de Montréal est né à l'étranger. Un sur dix pour l'ensemble du Québec.
  • Uniquement à Montréal, plus de 142 000 personnes recensées, dont 58 000 enfants, ont recours chaque mois à des services d'aide alimentaire.
  • Les enfants de familles défavorisées sont plus nombreux que ceux de familles favorisées à ne pas déjeuner, à être sédentaires, ainsi qu'à avoir une faible estime d'eux- mêmes.
  • Les enfants des milieux défavorisés sont :
    • de trois à quatre fois plus nombreux à accuser des retards scolaires
    • deux fois plus nombreux à éprouver des problèmes d'apprentissage

La 7e édition de l'Opération Sac à Dos du RMPIM est rendue possible grâce à l'appui fidèle de plusieurs partenaires majeurs tels que la STM, MétéoMédia, COGECO, L'œuvre Léger, la Fondation Bon Départ de Canadian Tire, la Fondation J.A DeSève et la Ville de Montréal. Les dons peuvent se faire en ligne au www.magasinpartage.org ou par téléphone au 514 383-2460.

À propos du Regroupement des Magasins-Partage de l'île de Montréal
L'Opération Sac à Dos est une initiative du Regroupement des Magasins-Partage de l'île de Montréal (RMPIM). Depuis sa création, il y a 19 ans, le RMPIM a remis 11,5 millions de dollars en denrées et produits de consommation à 330 000 Montréalais dans le besoin. Les Magasins-Partage aident annuellement près de 25 000 personnes dans une vingtaine de quartiers montréalais à la rentrée scolaire et à Noël.

Opération Sac à Dos du RMPIM - Horaire du 27 août 2015
Des bénévoles portant des chandails verts seront postés dans les lieux suivants pour récolter des dons :

  • Métro Square-Victoria

     Coin des rues Square-Victoria et St-Jacques - Collecte dans le métro et sur le trottoir
     Heures de collecte : de 7 h à 17 h 30
     **Personnalités politiques et publiques présentes de 8 h à 9 h sur les lieux 
     **Vente de café

  • Coin des rues Jean-Talon et St-Denis (7 h à 9 h et 15 h 30 à 18 h 00)
  • Coin des rues Jean-Talon et St-Hubert (7 h à 9 h et 15 h 30 à 18 h 00)
  • Coin des rues Jean-Talon et Chateaubriand (7 h à 9 h et 15 h 30 à 18 h 00)
  • Coin des rues René-Lévesque et Papineau (près de MétéoMédia) (15 h 30 à 18 h)
  • Édicule Radisson : Stationnement incitatif (6 h à 8 h et 16 h à 18 h)
  • Square Victoria (7 h à 17 h 30)
  • Métro Radisson (6 h 30 à 8 h 30 et 15 h à 17 h 30)
  • Métro Square Victoria (7 h à 9 h et 15 h à 17 h 30)
  • Métro Bonaventure (7 h à 9 h et 15 h 30 à 18 h 00)

 

SOURCE Société de transport de Montréal

Renseignements : ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec : André Beaulieu communication, 514 393-3444 - andre@abcommunication.ca

RELATED LINKS
http://www.stm.info/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.