Olymel ne fera pas appel de la décision de la Cour supérieure du Québec dans le dossier de l'usine de St-Simon

ST-HYACINTHE,QC, le 10 août 2015 /CNW Telbec/ - Après avoir pris connaissance du jugement rendu le 31 juillet dernier par le juge Jean-François Buffoni de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal rejetant la demande en révision judiciaire d'Olymel de la décision de l'arbitre Claude H. Foisy dans le dossier de la fermeture, en avril 2007, du complexe des usines d'abattage et de découpe de porcs de St-Valérien et de St-Simon, et avoir soumis celui-ci à l'examen de ses procureurs, la direction d'Olymel annonce son intention de ne pas en appeler de cette décision. Ainsi, la direction d'Olymel prend acte de la décision de la Cour de rejeter sa requête introductive en révision judiciaire déposée le 17 septembre 2014, recours qu'elle estime avoir exercé de bonne foi dans les circonstances. Rappelons que la décision de l'arbitre Foisy rendue en août 2014 faisait droit en partie à six griefs déposés par le Syndicat des travailleurs d'Olympia (CSN).

Recherche d'un règlement

Olymel fait également savoir qu'elle a informé les responsables syndicaux représentant les ex-travailleurs de l'usine de St-Simon, membres du Syndicat des travailleurs d'Olympia, de sa volonté d'entreprendre des pourparlers afin d'en arriver à un règlement de ce litige propre à satisfaire les deux parties. Ces discussions devraient porter essentiellement sur l'établissement d'un quantum représentant les compensations financières correspondant à la période visée, soit du 20 avril au 16 octobre 2007. Rappelons que l'établissement d'un tel quantum n'a fait l'objet d'aucune évaluation dans la décision d'août 2014 de l'arbitre Claude H. Foisy, tel que le souligne d'ailleurs le juge Buffoni. La direction d'Olymel tient à préciser que comme l'ont eux-mêmes reconnu publiquement les dirigeants syndicaux, le montant de 14 millions de dollars qui a circulé dans les médias ne repose donc sur aucune évaluation et n'a fait l'objet d'aucune estimation des facteurs pouvant être retenus pour établir ce quantum. Ce montant ne pourra donc en aucun cas servir de base aux discussions entre les parties. La direction d'Olymel souhaite que ces discussions soient constructives et qu'elles permettent de mettre un terme à ce litige.

À propos d'Olymel

Olymel est au Canada le chef de file dans le secteur de la production, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille. L'entreprise s'est donnée pour mission de nourrir le monde avec passion et avec des produits dont la qualité est irréprochable. Dans la réalisation quotidienne de cette mission, Olymel mise sur la tradition et le maintien d'un lien fort entre la ferme et l'assiette autant que sur l'innovation et l'écoute attentive de ses clients et des consommateurs. L'entreprise  emploie près de 10 000 personnes dont plus de 7 000 au Québec et dispose également d'installations importantes en Ontario, en Alberta, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan. Olymel exporte près du tiers de ses ventes totales, notamment aux États-Unis, au Japon et en Australie, ainsi que dans plus de 60 autres pays. Son chiffre d'affaires annuel  est de l'ordre de 2,8 milliards de dollars. 

 

SOURCE Olymel s.e.c.

Renseignements : Richard Vigneault, Communications corporatives, (514) 497-1385, (450) 771-0400


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.