Nouvelle grève générale à la Sépaq - Débrayage du personnel dans les réserves fauniques

QUÉBEC, le 26 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Le personnel de 14 réserves fauniques de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a déclenché ce matin une grève générale à durée indéterminée. Malgré plusieurs rencontres de négociation au cours des derniers jours, l'employeur n'a pas démontré l'ouverture escomptée afin d'éviter cette grève, déplore le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) qui représente les 2 400 employés de la Sépaq.

Les réserves fauniques touchées par la grève sont :

  • Anticosti
  • Ashuapmushuan
  • Chic-Chocs
  • Laurentides
  • La Vérendrye
  • Mastigouche
  • Matane
  • Papineau-Labelle
  • Port-Cartier-Sept-Îles
  • Port-Daniel
  • Portneuf
  • Rimouski
  • Rouge-Matawin
  • Saint-Maurice

Les activités de chasse seront perturbées dans ces réserves. Notons qu'au cours de cette première fin de semaine de débrayage au Québec, environ 750 chasseurs de gros gibiers sont attendus. La grève affectera, entre autres, les activités à l'Île d'Anticosti où une centaine de chasseurs ayant déboursé des milliers de dollars en forfaits sont attendus.

Recul à la table de négociation

Le SFPQ dénonce l'attitude de l'employeur à la table de négociation. Alors que le Syndicat et la partie patronale s'étaient entendus sur les aspects normatifs de la convention collective, la Sépaq a tout remis en question lors de la dernière rencontre de négociation qui s'est tenue jeudi dernier. « Nous avions convenu d'une entente sur tout ce qui concerne les vacances, les congés, le cheminement dans les échelons salariaux, mais la Sépaq a décidé de balayer ces aspects du revers de la main. C'est un manque de reconnaissance de l'employeur envers son personnel, pour la plupart des saisonniers. Pas question pour le Syndicat de baisser les bras. La Sépaq est en mesure d'offrir à la fois de bonnes conditions de travail et des augmentations salariales de 2 % par année, hausses qui ont déjà été consenties par d'autres entités gouvernementales », indique Lucie Martineau, présidente générale du SFPQ.

Rappelons que la partie patronale a offert, dans le cadre de la négociation pour un contrat de 5 ans, des hausses salariales de 0,5 % pour 2013 et 2014 et de 1 % par année jusqu'en 2017.

Le SFPQ est un syndicat indépendant qui regroupe approximativement 42 000 membres à travers le Québec. Quelque 31 000 d'entre eux sont issus de la fonction publique québécoise et répartis comme suit : près de 27 000 employés de bureau et techniciens et environ 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes. Les 11 000 autres membres proviennent du secteur parapublic.

SOURCE : Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements :

Éric Lévesque
Responsable des relations avec les médias
Tél. : 418 623-2424, poste 338
Cell. : 418 564-4150
eric.levesque@sfpq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.