Nouvelle étude de BDC : l'intelligence de marché et les ressources sont essentielles à la réussite en exportation

De nombreuses entreprises canadiennes pourraient optimiser davantage leurs stratégies d'exportation

MONTRÉAL, le 10 avril 2017 /CNW Telbec/ - Pour augmenter leurs profits de façon marquée, les exportateurs canadiens les plus prospères se concentrent sur trois facteurs de réussite en exportation, selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par la Banque de développement du Canada (BDC). Mais ces facteurs ne correspondent pas toujours à ceux que privilégie l'exportateur moyen.

Les exportateurs qui réussissent le mieux étudient de près la concurrence dans leur marché cible, font de l'exportation une priorité de gestion et consacrent des ressources adéquates à leurs efforts, révèle l'étude de BDC.

Plus de quatre entreprises sur 10 qui intègrent ces trois facteurs ont connu une croissance annuelle des ventes internationales de 20 % ou plus au cours des trois dernières années. Parmi les entreprises qui n'ont intégré aucun des trois facteurs de réussite, seulement 7 % ont enregistré une croissance de cette envergure.

« Notre étude vient valider un message important que nous nous efforçons de communiquer aux exportateurs canadiens », explique Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC. « Avant de prendre de l'expansion à l'international, il est essentiel de bien évaluer la concurrence et de préparer adéquatement son entreprise pour qu'elle réussisse. Pour ce faire, il faut affecter du personnel et des ressources et faire de l'exportation une priorité de gestion. »

En revanche, l'étude de BDC révèle que de nombreux entrepreneurs n'intègrent pas les trois facteurs de réussite en exportation malgré leur efficacité éprouvée. Dans bien des cas, ils préfèrent adopter des stratégies qui ont une moins grande corrélation avec la réussite de leur entreprise. Par exemple, la création de contacts d'affaires dans les pays cibles correspond à la stratégie considérée par le plus grand nombre d'entrepreneurs (83 %) comme essentielle à la réussite dans les marchés d'exportation. En comparaison, l'étude de la concurrence étrangère n'est choisie que par moins des deux tiers des propriétaires d'entreprises, même si elle se révèle en fait bien plus efficace.

Cette étude s'appuie sur une enquête menée auprès de 735 PME exportatrices canadiennes. Quatre-vingts pour cent d'entre elles ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 10 millions de dollars.

Voici quelques autres conclusions de l'étude :

  • Les entreprises qui étudient leurs concurrents avant de s'implanter dans un marché étranger ont une probabilité 171 % plus élevée d'enregistrer une forte croissance des ventes que celles qui ne le font pas.
  • Les entreprises qui considèrent l'exportation comme essentielle à leur réussite ont une probabilité 278 % plus élevée d'afficher une forte croissance de leurs ventes.
  • Bien qu'elle ne soit pas autant corrélée avec la réussite de l'entreprise que les autres facteurs de réussite, la création de contacts d'affaires dans les pays cibles n'en augmente pas moins de 126 % la probabilité d'enregistrer une forte croissance des ventes, ce qui demeure impressionnant.

Dans le cadre de cette étude, BDC s'est également associée à Statistique Canada afin d'étudier de manière plus approfondie les exportateurs canadiens. Cette recherche révèle que les PME exportatrices sont plus susceptibles que les autres d'afficher de solides résultats financiers. En outre, les nouveaux exportateurs ont de plus fortes chances de réaliser des ventes répétées aux États-Unis que n'importe où ailleurs dans le monde. La Chine est, à ce chapitre, le deuxième marché en importance après les États-Unis pour les entreprises canadiennes.

« Un projet d'expansion vers les marchés internationaux peut constituer un défi de taille, et il n'est pas rare qu'il faille plus de temps que prévu pour le mener à bien, souligne M. Cléroux. Notre étude démontre qu'un grand nombre des exportateurs les plus prospères au Canada mettent à profit des stratégies très efficaces pour augmenter leurs chances de réussite. »

L'étude complète de BDC, L'exportation : levier de croissance et de rentabilité pour les PME, peut être téléchargée ici.

À propos de BDC
BDC est la seule banque qui se consacre uniquement aux entrepreneurs. Sa mission consiste à soutenir l'entrepreneuriat canadien, plus particulièrement les petites et moyennes entreprises. Comptant plus de 110 centres d'affaires partout au pays, BDC propose des solutions de financement et des services-conseils aux entreprises de tous les secteurs d'activité. Sa division d'investissement, BDC Capital, offre des services de financement par capitaux propres et par capital de risque, ainsi que des solutions flexibles de capital de croissance et de transfert d'entreprise. Pour de plus amples renseignements, visitez bdc.ca.

 

SOURCE Banque de développement du Canada

Renseignements : Maria Constantinescu, BDC, mediainfo@bdc.ca, 1-844-625-8321

LIENS CONNEXES
http://www.bdc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.