Nouvel éclairage dans la lutte contre le parasite Leishmania

LAVAL, QC, le 19 oct. /CNW Telbec/ - L'équipe du professeur Albert Descoteaux du Centre INRS - Institut Armand-Frappier est arrivée à mieux comprendre comment le parasite Leishmania donovani réussit à déjouer le système immunitaire de l'humain et à proliférer avec impunité, causant la leishmaniose viscérale, une infection chronique et potentiellement fatale si elle n'est pas traitée. Cette avancée scientifique vient d'être publiée dans la revue PLoS Pathogens.

Quelque 350 millions de personnes vivent dans des zones où l'on peut contracter la leishmaniose. Plus de 90 % des cas se déclarent en Inde, au Bangladesh, au Népal, au Soudan et au Brésil. On retrouve la leishmaniose également au Mexique et ailleurs en Amérique du Sud. Il n'existe pas de vaccins efficaces pour prévenir la leishmaniose et les problèmes de résistance réduisent grandement l'efficacité des médicaments conventionnels.

Transmis à l'humain lors d'un repas sanguin de la mouche des sables, le parasite est internalisé par des macrophages du foie, de la rate et de la moelle osseuse. Ce parasite arrive par contre à altérer le processus normal de phagocytose (la destruction de corps étrangers), à lui résister et ainsi, à se répliquer et à infecter d'autres macrophages. Ce processus de résistance implique notamment le blocage du processus habituel d'acidification à l'intérieur du macrophage, en perturbant les fusions membranaires.

Jusqu'à ce jour, peu d'études s'étaient intéressées à l'identification des régulateurs de ces fusions membranaires et à leur rôle dans le processus de biogénèse du phagolysosome (un compartiment où sont habituellement tués les microorganismes pathogènes). Les travaux du doctorant Adrien Vinet et du professeur Descoteaux apportent un nouvel éclairage dans la compréhension de la biologie des Leishmania, en particulier les mécanismes moléculaires par lesquels ils arrivent à déjouer le système immunitaire chez l'humain.

L'article scientifique est disponible à :

http://www.plospathogens.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.ppat.1000628.

SOURCE Institut National de la recherche scientifique (INRS)

Renseignements : Renseignements: Albert Descoteaux, professeur, INRS - Institut Armand-Frappier et Centre de recherche sur les interactions hôte-parasite, (450) 687-5010 poste 4465, albert.descoteaux@iaf.inrs.ca; Source: Julie Martineau, directrice des communications, (418) 654-3814, julie.martineau@adm.inrs.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.