Nouveau sondage FCEI : les commerçants préoccupés par les effets d'un bannissement des sacs de plastique

MONTRÉAL, le 3 juin 2015 /CNW Telbec/ Les commerçants du Québec sont préoccupés par les effets que pourrait avoir un bannissement des sacs de plastique à usage unique sur les détaillants. Voilà l'une des conclusions que tire la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) à la suite d'un sondage mené auprès de ses membres et dont les résultats sont dévoilés aujourd'hui à l'occasion de sa participation à la consultation publique sur les enjeux et les impacts du bannissement des sacs d'emplettes à usage unique qui se tient à Montréal.

Le sondage de la FCEI révèle qu'une majorité de commerçants, soit environ 54 %, est contre le bannissement des sacs de plastique alors que 45 % y sont  favorables. « Ces résultats nous indiquent que les détaillants sont fort probablement en  accord avec les objectifs visés par la proposition, soit dans ce cas-ci la protection de l'environnement, mais qu'ils craignent ou ne sont pas certains des conséquences que pourrait entraîner un bannissement complet des sacs de plastique », explique Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

Au chapitre des impacts pressentis par les commerçants, le sondage de la FCEI montre que :

  • près de trois commerçants sur quatre estiment qu'un bannissement des sacs de plastique aiderait à mieux protéger l'environnement;
  • 53 % pensent que les coûts associés au bannissement de ces sacs seraient plus lourds à porter pour les petits commerces;
  • environ 4 sur 10 pensent que les achats dans les petits commerces diminueraient.

Rappelons que bien qu'elle souscrive à l'objectif de mieux protéger l'environnement, la FCEI avait, dès l'annonce de cette proposition par la Ville, émis des réserves concernant les impacts potentiels sur les petits commerçants. « L'idée en soi n'est pas mauvaise, mais dans certains petits commerces, comme les dépanneurs, les achats sont souvent spontanés ou de dernière minute. Si on bannit les sacs de plastique, seraient-ils davantage touchés? Comment les autres commerces seraient-ils affectés? C'est pour répondre à ce genre de questions que nous avons notamment demandé à ce que la Ville, avant d'aller de l'avant, effectue une analyse plus poussée des impacts économiques que le bannissement des sacs de plastique pourrait avoir sur les détaillants », poursuit Mme Hébert.

La FCEI a également profité de son passage devant la Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs pour émettre quelques recommandations additionnelles. « Nous pensons que des mesures alternatives au bannissement mériteraient d'être prises en considération. Pensons, par exemple, à la mise sur pied d'une vaste campagne de sensibilisation ou à l'implantation d'un système de "vignettes vertes" que pourraient afficher les commerçants ayant choisi volontairement de ne pas offrir de sacs de plastique. Bref, des alternatives, il en existe et il me semble que, pour le bien de nos petits commerçants, elles mériteraient d'être testées », indique François Vincent, directeur des affaires provinciales à la FCEI.

Enfin, la FCEI a également tenu à rappeler que la règlementation municipale peut peser très lourd sur les commerces de proximité. « Qu'il s'agisse des politiques sur la circulation et le stationnement de certains arrondissements, des règles sur l'affichage, de la hausse drastique des coûts liés à certains permis, des caprices de certains en matière d'urbanisme, etc., trop de commerces sont fragilisés et, voire même, meurent à Montréal. Ce n'est peut-être pas le temps d'en rajouter », conclut Martine Hébert. 

Pour consulter le mémoire de la FCEI, visitez le www.cfib-fcei.ca/cfib-documents/qc1113.pdf.

Le sondage de la FCEI a été mené du 27 avril au 11 mai 2015 auprès de 281 propriétaires de commerces de détail. Les résultats sont statistiquement précis à + ou - 5,8 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements : Amélie Desrosiers, conseillère, Affaires publiques et relations médias, FCEI, Téléphone : 514 861-3234 poste 224 | Cellulaire : 514 817-0228, amelie.desrosiers@fcei.ca

LIENS CONNEXES
http://www.cfib.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.