Nouveau sondage : pour les travailleurs, la hausse des cotisations au RPC/RRQ n'est pas la solution au problème des retraites

La population n'appuie pas les propositions à l'ordre du jour de la rencontre des ministres des Finances

MONTRÉAL, le 11 déc. 2013 /CNW/ - Alors que le ministre des Finances fédéral et ses homologues provinciaux se préparent à discuter, en fin de semaine, de propositions visant la hausse obligatoire des cotisations au RPC/RRQ, un nouveau sondage d'opinion révèle qu'une grande majorité des travailleurs privilégie d'autres mesures pour encourager l'épargne-retraite.

D'après les résultats de ce sondage réalisé par Angus Reid Global pour la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), seuls 18 % des travailleurs canadiens (15 % au Québec) estiment qu'une hausse obligatoire des cotisations au RPC/RRQ serait une bonne façon de les aider à épargner davantage en vue de la retraite. D'autres options récoltent nettement plus la faveur populaire comme, par exemple, le contrôle des dépenses publiques et la réduction des impôts (54 %), la création de nouveaux incitatifs à épargner (47 %) et le développement de nouvelles options volontaires d'épargne-retraite (35 %). Au Québec, si le contrôle des dépenses en vue d'une réduction des impôts arrive au premier rang avec 58 % des voix, le fait d'inciter les institutions financières à réduire leurs frais de gestion des produits de retraite occupe la seconde place (31 %) et la création de nouvelles options volontaires d'épargne-retraite arrive au 3e rang (29 %).

Quelles seraient les meilleures façons pour le gouvernement d'aider les Canadiens à épargner pour leur retraite?    
  Canada Québec
Contrôler les dépenses du gouvernement et réduire les impôts afin de permettre aux Canadiens de cotiser davantage pour leur retraite 54 58
Créer de nouveaux incitatifs pour inciter les gens à épargner (p. ex. paiement de contrepartie unique du gouvernement lors de la cotisation à un REER/CELI) 47 28
Permettre aux particuliers d'épargner librement pour leur retraite en leur offrant de nouvelles options d'épargne pour la retraite (p. ex. RPC/RRQ complémentaire) 35 29
Mettre de la pression sur les institutions financières pour réduire les frais de gestion des comptes d'épargne-retraite 34 31
Augmenter la limite de cotisation aux REER et aux CELI 31 28
Instaurer l'augmentation obligatoire des primes du RPC/RRQ 18 15
Promouvoir l'importance de l'épargne pour la retraite auprès du public 14 16
Autre 5 2
Aucune de ces réponses, le gouvernement n'a pas à en faire davantage pour aider les Canadiens à épargner pour leur retraite 3 5


« À la lumière de ces résultats, les ministres des Finances devraient se demander SI une hausse obligatoire des cotisations au RPC/RRQ est une bonne idée plutôt que de chercher uniquement à déterminer QUAND il faudrait l'imposer, déclare Martine Hébert, vice-présidente, Québec et porte-parole nationale de la FCEI. Cela fait des années que les gouvernements discutent de cette question, mais s'est-on vraiment donné la peine de demander aux contribuables s'ils appuyaient cette idée? »

Rappelons que les gouvernements de l'Ontario, de l'Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et du Manitoba se sont prononcés en faveur de la hausse des cotisations au RPC/RRQ, tandis que les gouvernements de la Saskatchewan et des autres provinces de l'Ouest canadien ont exprimé des réserves à cet égard. Et pourtant, selon ce sondage d'opinion, l'augmentation obligatoire des cotisations n'obtient qu'un faible pourcentage d'appuis dans chacune des régions du pays.

« Les travailleurs et leurs employeurs ne mettent pas plus d'argent de côté en vue de la retraite pour la simple et bonne raison qu'ils n'en ont pas les moyens, ajoute Mme Hébert. C'est ce qu'affirment 65 % de la population dans le sondage d'opinion d'Angus Reid et 61 % des propriétaires de PME dans le sondage que la FCEI a effectué sur le même sujet auprès de ses membres. Au Québec, ces pourcentages sont respectivement de 66 % et 73 %.

Actuellement, pouvez-vous vous permettre d'épargner plus pour votre retraite?

     
  Canada Québec
Oui 27 29
Non 65 66
Je ne sais pas 8 5


Le sondage d'opinion montre aussi que, si les travailleurs étaient contraints de verser des cotisations plus élevées au RPC/RRQ, 45 % affirment que leur capacité à se procurer des biens essentiels (36 % au Québec), tels que la nourriture ou le logement, serait réduite et 42 % verraient leur capacité à contribuer à d'autres outils d'épargne-retraite réduite (38 % au Québec). Par ailleurs, dans une telle éventualité, selon le sondage de la FCEI, près de trois chefs d'entreprise sur quatre estiment qu'ils devraient geler ou réduire les salaires de leurs employés (67 % au Québec).

Quel effet pourrait avoir sur vous une augmentation immédiate des primes du RPC/RRQ (pour obtenir des prestations plus élevées plus tard)?    
  Canada Québec
Cela réduirait ma capacité à consommer des biens et services essentiels (p. ex. nourriture, location/hypothèque) 45 36
Cela réduirait ma capacité à profiter d'autres moyens d'épargne (p. ex. REER individuel, CELI) 42 38
Cela réduirait ma capacité à consommer des biens et services non essentiels (p. ex. divertissements, vacances) 40 38
Cela m'aiderait à épargner davantage que prévu pour ma retraite 23 21
Cela réduirait ma capacité à épargner pour les études de mes enfants 20 17
Je ne sais pas 13 12
Aucun effet 9 8
Autre 3 3


Ces résultats ont été communiqués par la FCEI aux ministres des Finances en prévision de leur rencontre devant se tenir en fin de semaine.

Veuillez consulter les résultats complets à http://fcei.ca/a5078f.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

SOURCE : Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements :

Amélie Desrosiers, attachée de presse, FCEI
Téléphone cellulaire : 514 817-0228
amelie.desrosiers@fcei.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.